Billets classés sous ‘xbox one’

Maxime JohnsonEssai de la manette sans fil Xbox Elite

par

 publié le 14 décembre 2015 à 15 h 27

manette 540

Microsoft a lancé il y a quelques semaines une version professionnelle de sa manette sans fil pour la console Xbox One. Cet appareil haut de gamme est facile à personnaliser, mais le joueur moyen ne pourra pas bénéficier de tous les avantages.

Des améliorations pour le joueur moyen
écouteurs

La nouvelle manette de Microsoft se distingue de différentes façons par rapport au modèle de base, même pour les joueurs dont les prouesses ne méritent pas le sobriquet « élite ».

Elle est notamment dotée de matériaux de meilleure qualité. Sa construction en acier et en plastique caoutchouté est agréable entre les mains, au point où il est difficile de revenir en arrière par la suite.

Il est aussi possible de brancher la manette à sa console ou à un PC utilisant Windows 10 avec un câble USB fourni. Pourquoi? Les joueurs professionnels devraient aimer la fiabilité d’une connexion filaire, tandis que les joueurs réguliers pourront quant à eux utiliser leur manette même sans pile.

La Xbox One Elite est finalement aussi dotée d’un port audio, dans lequel on peut brancher des écouteurs et un microphone. La fonctionnalité permet de discuter en ligne avec de meilleurs écouteurs que l’oreillette fournie avec la console, mais aussi de jouer la nuit sans réveiller la maisonnée, ou encore d’écouter un film sur Netflix plus discrètement.

Notons que ceux qui disposent d’une Xbox One toute récente possèdent probablement déjà une manette équipée d’un tel port, mais pas ceux qui ont acheté la console à son lancement et dans les mois subséquents.

Des améliorations pour le joueur avancé
palettes

Les principales nouveautés de la manette sans fil Xbox Elite concernent toutefois les joueurs avancés, qui pourront notamment remplacer plusieurs boutons de la manette pour changer, par exemple, la forme du pavé directionnel ou encore la hauteur des manches analogiques.

Le mécanisme magnétique pour installer les pièces est solide et efficace, la manœuvre pouvant être effectuée en quelques secondes seulement.

Il est aussi possible d’ajouter des palettes à l’arrière de la manette, pour accéder plus facilement à certains boutons. Ces palettes sont rapides à enclencher et devraient pouvoir donner un avantage aux professionnels qui arriveront à s’en servir.

Malheureusement, pour un joueur moyen, celles-ci sont surtout dans le chemin et sont accrochées par accident la plupart du temps. Après un mois d’essai, j’ai d’ailleurs complètement abdiqué et j’ai enlevé les palettes de la manette, tout simplement.

Autre nouveauté, il est possible de raccourcir l’enfoncement des gâchettes, afin d’être plus rapide à tirer. L’effet positif sur ses performances est minime, mais quand même présent.

Les joueurs équipés de la manette peuvent aussi lancer une application Xbox One pour modifier tous les boutons de l’accessoire et pour changer la précision des manches. Détail intéressant, il est possible de passer rapidement d’une configuration à une autre, ce qui est pratique pour un joueur qui voudrait par exemple une précision différente lorsqu’il tire avec un fusil à longue portée ou avec une autre arme.

Malheureusement, quelques fonctions manquent à l’appel. Il est ainsi impossible de créer des commandes macros, ce qui aurait été pratique avec les palettes à l’arrière de la manette, par exemple. Malheureusement, le câble USB inclus ne permet pas non plus de recharger des piles rechargeables, ce qui aurait été une amélioration appréciée.

Est-ce que ça vaut la peine?

boutons

La manette sans fil Xbox Elite est en tous points supérieure à la manette de base fournie avec la Xbox One.

Toutefois, est-ce qu’elle vaut la peine pour autant? La différence de prix entre les deux accessoires est considérable, 169,99 $ pour la manette sans fil plutôt que 64,99 $ pour celle de base, et elle sera difficile à justifier pour la grande majorité des joueurs qui, par définition, ne fait pas partie de l’élite.

En d’autres mots, je serais bien content de la recevoir à Noël, mais j’investirais mon propre argent ailleurs.

Pour les professionnels et mordus de jeux vidéo dotés d’un bon budget, la manette sans fil Xbox One devrait toutefois être un incontournable.

Maxime JohnsonLa Xbox One deviendra un enregistreur numérique

par

 publié le 5 août 2015 à 8 h 44

dvr 2

Après avoir lancé un syntoniseur télé numérique pour regarder la télé HD gratuitement sur sa console Xbox One plus tôt cette année, Microsoft a dévoilé, cette semaine à la conférence Gamescom en Allemagne, l’arrivée, l’année prochaine, d’une nouvelle fonctionnalité pour enregistrer ses émissions.

Avec une antenne compatible, le syntoniseur télé numérique Hauppauge de la Xbox One permet de capter les signaux HD gratuits diffusés par les chaînes généralistes au Canada. Selon sa ville et la localisation de son antenne, il est généralement possible de capter de nombreux postes, comme ICI Radio-Canada Télé, CBC, TVA, CTV, Global, Télé-Québec, V, et même des chaînes américaines comme CBS, NBC, ABC, PBS, FOX et PBS.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour l’instant, l’accessoire peut être utilisé uniquement pour regarder la télé en direct, mais l’arrivée de la fonctionnalité d’enregistreur numérique devrait changer les choses.

Dès 2016, il sera possible non seulement d’enregistrer la télé en direct avec sa manette Xbox, mais aussi d’activer un enregistrement à distance et de le programmer. Le tout se fait en arrière-plan, sans aucun effet sur les jeux vidéo en cours.

Les émissions pourront ensuite être regardées sur sa Xbox directement, ou encore être diffusées sur un ordinateur, une tablette ou un téléphone Windows 10. Détail intéressant, il sera aussi possible de télécharger une émission sur un ordinateur ou un appareil mobile pour la regarder ensuite à l’extérieur de la maison sans connexion Internet.

Incompatible avec les services télé payants
dvr

Malheureusement, même si la Xbox One peut être reliée aux enregistreurs des services télé payants, comme ceux de Bell et de Vidéotron, il ne sera pas possible d’enregistrer le contenu provenant de ces derniers.

Dommage, car la possibilité de télécharger du contenu enregistré vers un ordinateur aurait certainement été un atout intéressant.

Parmi les autres nouvelles dévoilées au Gamescom par Microsoft, notons que la rétrocompatibilité des jeux Xbox 360 et le nouveau système d’exploitation de la Xbox One, basé sur Windows 10, devraient être lancés en novembre 2015.

IMG_2869

Microsoft s’est démarquée de façon importante de son concurrent Sony lundi, au salon du jeu vidéo E3, quand la compagnie a annoncé que sa console Xbox One allait bientôt être rétrocompatible avec certains titres Xbox 360. Une excellente nouvelle, du moins pour ceux qui possèdent toujours leur vieille collection de jeux.

L’absence de rétrocompatibilité avec les Xbox One et PS4 était l’une des faiblesses de ces deux consoles lors de leur dévoilement, il y a deux ans maintenant. Sony a bien corrigé le tir depuis en offrant des titres PS3 en téléchargement, mais ceux-ci sont payants, même pour ceux qui possèdent toujours un exemplaire physique du jeu.

Microsoft adopte un modèle d’affaires beaucoup plus intéressant pour les joueurs avec sa nouvelle rétrocompatibilité. Les titres compatibles pourront en effet être téléchargés gratuitement, tant pour ceux qui possédaient une version numérique du jeu que pour ceux qui sont encore équipés de leur disque Xbox 360.

Ceux qui ne possèdent pas le titre devront évidemment l’acheter pour pouvoir y jouer.

Déjà, les développeurs semblent intéressés par le concept, qui leur permettrait de relancer certaines franchises en téléchargement sans trop investir dans leur mise à jour. La rétrocompatibilité pourra aussi servir de moyen de promotion.

Ubisoft offrira, par exemple, les jeux Xbox 360 RainbowSix Vegas et RainbowSix Vegas 2 à l’achat du prochain RainbowSix Siege pour Xbox One.

Certains propriétaires de Xbox One pourront profiter des premiers titres Xbox 360 sur leur console dès cette semaine. Les 100 premiers jeux Xbox 360 seront toutefois relancés officiellement pendant le temps des Fêtes, avec 100 autres jeux à venir dans les mois suivants.

Voilà une fonctionnalité de laquelle Sony devra vraisemblablement s’inspirer. Car pour les nouveaux acheteurs qui ne savent pas quelle console choisir, quelques centaines de jeux abordables de plus pourraient bien faire pencher la balance pour la Xbox One.

C’est évidemment ce que Microsoft espère.

Maxime JohnsonMes coups de coeur au E3 2014

par

 publié le 12 juin 2014 à 12 h 18

Le salon du jeu vidéo Electronic Entertainment Expo (E3) bat son plein cette semaine à Los Angeles. Présentation de cinq jeux vidéo à surveiller au cours des prochains mois et des prochaines années.

Tom Clancy’s Rainbow Six Siege
rainbow-six-siege

Ubisoft Montréal a probablement livré l’une des présentations les plus réussies au E3 2014. Son Rainbow Six Siege a littéralement époustouflé les journalistes présents à la conférence de presse de la compagnie, notamment à cause de l’ingéniosité de son mode multijoueur.

Rainbow Six Siege offre un jeu asymétrique, où une équipe devait dans la démonstration défendre ses positions dans une maison (en barricadant des fenêtres pour se protéger des tireurs d’élite qui pourraient être postés à l’extérieur, en installant des barbelés, etc.), et l’autre équipe devait la déloger, en plus de sauver un otage.

Les façons d’aborder les conflits s’annoncent variées (installer des bombes pour faire un trou dans un mur ou un plafond, arriver par le toit, par le garage, etc.), et le fait que les matchs sont composés de plusieurs petites parties devrait permettre à une équipe d’étudier ses adversaires et de s’adapter à leur style de jeu.

Pour l’instant, Rainbow Six Siege semble vraiment offrir un amalgame intéressant des modes compétitifs et coopératifs. Espérons maintenant que les vraies parties – avec des joueurs qui ne sont pas toujours aussi minutieux que dans une présentation et qui n’utilisent pas forcément leur microphone – seront aussi réussies que ce qui a été présenté au E3 cette année.

Rainbow Six Siege devrait être lancé l’année prochaine, pour PC et les consoles de nouvelle génération.

1886 : The Order
theorder rc

Lorsque j’étais adolescent, mon ami Xavier s’était fâché contre un jeu Mac auquel on jouait régulièrement. « Pourquoi est-ce que le jeu est si laid comparé aux animations? Ce serait bien si on pouvait jouer exactement comme le jeu est présenté dans l’intro et sur les photos derrière la boîte », avait-il lancé. Une vingtaine d’années plus tard, son souhait semble s’être réalisé avec 1886 : The Order.

Cette exclusivité PlayStation 4 qui devrait arriver sur les tablettes en février prochain nous permet d’incarner les membres d’un ordre voué à protéger le monde de monstres dans une sorte d’univers « steampunk » parallèle.

Si l’histoire et les mécaniques de jeu semblent correctes, sans plus, 1886 : The Order est toutefois une petite merveille visuelle. Les animations et les séquences de jeu se confondent complètement, et rarement un jeu aura été aussi époustouflant.

1886 : The Order est l’un des jeux qui jouit d’une excellente réputation au E3 2014.

Mario Maker
mario maker

Nintendo a présenté cette année un jeu qui pourrait faire parler beaucoup de lui en 2015, Mario Maker.

Ce jeu Wii U permettra de créer ses propres niveaux du populaire jeu de plateformes. Ceux-ci s’afficheront avec l’esthétique de Super Mario Bros (NES) ou de New Super Mario Bros U (Wii U).

Le mécanisme pour créer des jeux est on ne peut plus simple. Avec le stylet, on indique où l’on souhaite installer un tuyau, une plante piranha, une tortue, des briques, des sous, et le tour est joué.

Certains outils permettent aussi de peaufiner son travail, en jouant tout d’abord à son niveau et en analysant ensuite par où exactement Mario est passé, ce qui permet, par exemple, d’ajuster la hauteur des plateformes, la distance entre deux tuyaux, etc.

Mario Maker devrait intéresser les amateurs de jeux créatifs comme Minecraft, mais aussi ceux qui aiment les jeux de plateformes en général, et Mario Bros en particulier.

Et les autres
Quelques autres jeux m’ont séduit au E3 2014.

Toujours dans l’univers Nintendo, Splatoon est, par exemple, un jeu de tir complètement disjoncté, où les joueurs doivent s’attaquer et peindre une arène avec des balles de peintures. Le jeu est vivant, rapide, non violent et devrait plaire autant aux enfants qu’aux adultes.

Far Cry 4 est un autre titre qui a fait bonne impression à l’E3. Le jeu d’Ubisoft Montréal mêle habilement les modes solos et multijoueurs, et le nouveau vilain semble être à la hauteur des autres personnages forts que la série a pondus au cours des dernières années.

J’ai finalement bien aimé Evolve, un jeu de chasse où quatre joueurs en affrontent un cinquième, qui contrôle un monstre géant. Le jeu asymétrique, avec deux modes complètement différents selon notre rôle, la créature ou les héros, est réussi, mais manquait toutefois de balance à ce moment. Heureusement, les créateurs du jeu, à qui l’on doit aussi Left 4 Dead, ont encore pas mal de temps pour peaufiner leur création.

Maxime JohnsonMicrosoft prend Windows 8 en main

par

 publié le 4 avril 2014 à 10 h 19

Lorsque Microsoft a lancé Windows 8 à l’automne 2012, la compagnie espérait moderniser son système d’exploitation en l’adaptant notamment aux tablettes électroniques afin d’acquérir une partie de ce marché des mains d’Apple et de Google. La stratégie n’a certainement pas fonctionné comme prévu, mais Microsoft a dévoilé cette semaine, lors de sa conférence Build 2014, plusieurs nouveautés qui devraient permettre de corriger le tir.

Voici quelques problèmes de Windows 8 – et de sa mise à jour Windows 8.1 – et les solutions annoncées par Microsoft pour améliorer son système d’exploitation.

Constat 1

Constat : Windows 8 est mal adapté aux claviers et aux souris.
Solution : Intégrer les nouveautés de Windows 8 au bureau traditionnel.

windows uni

Microsoft a annoncé plusieurs nouveautés qui devraient optimiser son système d’exploitation pour les utilisateurs équipés d’un clavier et d’une souris. Certaines de ces nouveautés seront offertes dès la semaine prochaine, à l’occasion de la première mise à jour gratuite de Windows 8.1, et d’autres seront lancées plus tard seulement, probablement lors de la prochaine version majeure de Windows.

Dès la semaine prochaine, le bureau, par exemple, ne sera plus caché derrière l’écran de démarrage Windows, mais plutôt offert par défaut aux utilisateurs qui ne possèdent pas d’écran tactile.

Microsoft n’abandonne toutefois pas son interface Windows moderne et ses nouvelles applications pour autant. Les applications Windows modernes pourront donc être épinglées sur la barre de tâche.

Il sera éventuellement possible de lancer une application Windows moderne dans l’interface traditionnelle du bureau directement. Ces applications pourront aussi être fermées en cliquant sur un X dans le haut supérieur de la fenêtre, comme c’était le cas auparavant.

Notons que le menu démarrer sera pour sa part réintégré au bureau Windows, mais que celui-ci affichera maintenant les tuiles actives de l’interface Windows en plus des raccourcis traditionnels.

La plupart des nouveautés pour les utilisateurs équipés d’un clavier et d’une souris concernent le bureau traditionnel, mais l’interface Windows moderne sera elle aussi adaptée à ces périphériques, notamment grâce à l’amélioration de la gestion des clics droits de la souris.

Avec cette stratégie hybride, Microsoft devrait permettre aux utilisateurs de conserver le bureau tout en adoptant graduellement les fonctionnalités et les applications de l’interface Windows moderne.

Constat 2

Constat : La boutique d’applications Windows n’attire pas suffisamment les développeurs.
Solution : Faciliter le déploiement d’applications sur toutes les plateformes de Microsoft.

halo spartan

Il sera désormais beaucoup plus facile pour un développeur de publier une application sur toutes les plateformes de Microsoft à la fois.

Une application Windows pourra donc fonctionner autant sur les ordinateurs Windows 8 que sur les tablettes Windows 8 et les téléphones Windows Phone 8. Ces applications pourront aussi être adaptées pour la console Xbox One, mais Microsoft se réservera alors le droit de choisir les logiciels qui seront proposés aux utilisateurs.

Microsoft espère ainsi convaincre les développeurs qu’ils pourront toucher suffisamment d’utilisateurs pour lancer leurs applications sur le Windows Store en plus de l’App Store et de Google Play.

Constat 3

Constat : La boutique d’application n’attire pas suffisamment les utilisateurs.
Solution : Mettre la boutique et son contenu de l’avant.

store

De nombreux utilisateurs du système d’exploitation Windows 8.1 ne consultent jamais le Windows Store, préférant plutôt installer des applications traditionnelles ou utiliser des applications web.

Pour mettre sa boutique de l’avant, Microsoft compte notamment poser un lien vers celle-ci sur la barre des tâches directement, en plus d’intégrer la recherche d’applications de la boutique à sa recherche locale.

Constat 4

Constat : Les tablettes Windows 8 connaissent peu de succès.
Solution : Diminuer leur prix et optimiser Microsoft Office.

asus

Windows 8 servait avant tout à offrir un écosystème unique pour les tablettes et les ordinateurs. Malheureusement, non seulement Microsoft s’est mis une partie de sa clientèle à dos en imposant une nouvelle interface, mais force est de reconnaître que son système d’exploitation n’a pas particulièrement été adopté par les utilisateurs de tablettes.

Ce dernier constat est évidemment plus difficile à rectifier, mais deux annonces de Microsoft cette semaine pourraient améliorer (un peu) la situation.

Microsoft compte notamment offrir son système d’exploitation gratuitement pour les tablettes équipées d’un écran de neuf pouces ou moins. À caractéristiques égales, les fabricants comme Acer, Asus ou Samsung pourront donc offrir leurs petites tablettes au même prix que les tablettes Android.

Microsoft a aussi dévoilé mercredi la future interface de sa populaire suite bureautique Microsoft Office, qui sera finalement complètement optimisée pour un usage avec les doigts sur un écran tactile.

Microsoft a souvent par le passé raté le lancement de ses systèmes d’exploitation, pour se reprendre ensuite avec un successeur mieux conçu. C’était notamment le cas avec le lancement raté de Windows Vista, suivi du bien meilleur Windows 7.

Tout indique que l’histoire se répète, et que le successeur de Windows 8 pourrait bien être le système que les amateurs de la compagnie attendaient vraiment.