Billets classés sous ‘wii u’

C’est déjà le moment de planifier les achats du temps des Fêtes et pour ce qui est du divertissement, Nintendo tire une autre salve dans ce qui sera la guerre des consoles avec le lancement prochain de la PS4 et de la Xbox One. Après avoir baissé le prix de la Wii U, Nintendo offrira en exclusivité aux propriétaires de cette nouvelle console l’exerciseur Wii Fit U.

Vendre une seconde console aux amateurs de Wii Fit

Doit-on le dire, la Wii Fit a certainement été un élément fédérateur dans beaucoup de familles ou de couples lorsque le temps était venu de justifier l’achat de la Wii. Tablant probablement sur cela, comme l’avait annoncé Maxime ici à la fin du mois d’août, le 20 septembre, la Wii U est passée de 349 $ à 299 $ pour l’ensemble de luxe. La compagnie japonaise a aussi annoncé qu’elle offrirait gratuitement et en exclusivité l’exerciseur virtuel Wii Fit U – qui sortira en magasin le 13 décembre – aux propriétaires d’une Wii U. Wii Fit U promet, entre autres, 19 nouvelles activités physiques et des exercices de danse. On pourra profiter de cette offre du 1er novembre jusqu’au 31 janvier 2014. C’est en fait une période d’essai de 31 jours qui commencera à la date d’activation.

La Wii Fit U aussi en boni avec Fit Meter

Ceux qui se procureront le nouveau périphérique Fit Meter, également en vente à partir du 1er novembre, pourront activer Wii Fit U de manière permanente en le synchronisant avec le jeu. Le communiqué de Nintendo présente le Fit Meter comme « plus qu’un podomètre ». Il  peut évaluer le nombre de pas qu’on fait et l’intensité qu’on y met. Le Fit Meter mesure également l’altitude (utile pour mesurer l’effort lorsqu’on monte ou qu’on descend un escalier), ce qui permettra d’avoir une mesure précise de notre activité physique et des calories brûlées. À noter que Wii Fit U sera vendu avec le Fit Meter au moment de sa sortie.

Une promotion centrée sue la Wii Balance Board

Pour bénéficier de toutes ces offres relatives au Wii Fit U, il faut absolument posséder la planche d’exercice Wii Balance Board, un périphérique équipé de capteurs de pression qui évalue le poids et l’équilibre du joueur. Or, on pouvait se procurer cette dernière en paquet promo avec la première Wii Fit destinée à la précédente console, la Wii. Cela faisait de la Wii une console pour la famille et un équipement sportif maison. Cela faisait aussi de la Wii, avec sa manette sensible au mouvement et la planche balance board une console innovatrice, prête pour des jeux plus immersifs.

Le hic ici, c’est que pour le moment, aucun jeu exclusif à la Wii U (outre l’application Wii Street U, et ce, depuis le mercredi 18 septembre) ne fonctionne avec la Wii Balance Board, sauf pour les jeux de Wii qui sont « rétrocompatibles » (dont Wii Fit) et peuvent donc être utilisés sur la Wii U. Quant à Wii Street U, c’est un effort conjoint entre Nintendo et Google qui intègre le Street View de Google Maps et permet d’explorer à la télévision ou sur le Wii U Gamepad des lieux de son choix. Ici, l’intérêt de la Balance Board est grand car avec celle-ci, on peut se déplacer dans l’espace en marchant sur place et il suffit d’incliner le corps vers la direction choisie pour bifurquer. L’application est gratuite pour le moment.

Augmenter les ventes de la Wii U en s’adressant aux utilisateurs de la Wii Fit

Il semble clair que l’objectif de cette promotion est de convaincre les utilisateurs de s’équiper d’une Balance Board et, d’autre part, de convertir à la Wii U ceux qui possèdent déjà la planche et une Wii. Cette deuxième cible est très certainement la priorité de Nintendo. En effet, les ventes de la Wii U, sans être désastreuses, n’égalent pas celles de la version précédente. Selon Kotaku, seulement 1,5 million de consoles ont été vendues depuis le lancement, alors que la Wii avait fait le double de ces ventes dans le même laps de temps. Plusieurs considèrent que le nom, trop proche de la Wii, peut laisser croire qu’il ne s’agit que d’un périphérique. C’est d’ailleurs ce que croyait Jimmy Fallon. Pour le président de Nintendo of America, Reginald Fils-Aime, le véritable problème serait plutôt le rythme trop lent de la sortie des nouveaux jeux.

Face à la compétition, il est vrai que la console n’offre pas une grande variété de titres. Elle est surtout appuyée par sa réputation, l’aspect innovant de ses périphériques (dont le Wii U Gamepad) et ses exclusivités, dont la renommée n’est plus à faire : Mario, Donkey Kong, Zelda, etc. Les nouveaux titres de ces franchises seront d’ailleurs lancés cet automne.

Il est donc logique pour Nintendo de miser en partie sur ce qui a fait le succès de sa console précédente : l’interaction physique avec le dispositif, les titres classiques et le côté familial de la console. Reste à savoir maintenant si ce sera suffisant pour que Nintendo sorte victorieux de la guerre des consoles contre Sony et Microsoft.

Maxime JohnsonNintendo rajuste son tir et baisse ses prix

par

 publié le 29 août 2013 à 9 h 10

Nintendo a fait une série d’annonces, hier, afin de se préparer à la guerre des consoles qui devrait sévir durant le temps des Fêtes avec l’arrivée des PlayStation 4 et Xbox One. Sa console Wii U aura notamment droit à une baisse de prix, passant de 349 $ à 299 $ pour l’ensemble de luxe.

Curieusement, il faudra toutefois attendre le 20 septembre avant de pouvoir profiter du nouveau prix.

L’ensemble ordinaire (avec une capacité de 8 Go plutôt que de 32, et des accessoires et un jeu gratuit en moins), lui, demeure à 299 $ et est « disponible en quantités limitées », selon un porte-parole de Nintendo Canada. Reste à voir s’il aura également droit un jour à une baisse de prix, ou si Nintendo compte simplement écouler ses stocks d’ici le 20 septembre pour n’offrir par la suite qu’un seul ensemble (ce qui ne serait pas une mauvaise idée).

L’entreprise nippone a également dévoilé la date de lancement de plusieurs de ses titres attendus. The Legend of Zelda : The Wind Waker HD, une version mise à jour d’un populaire jeu de la Nintendo GameCube, sera ainsi offert en téléchargement à partir du 20 septembre; Wii Party U sera disponible le 25 octobre; Super Mario 3D World, le 22 novembre; et Donkey Kong Country : Tropical Freeze, le 6 décembre.

Il ne reste qu’à voir si le nouveau prix de la Wii U et la nouvelle série de jeux seront suffisants pour renverser la vapeur et donner un second souffle à la console de nouvelle génération, qui n’aurait été vendue qu’à 3,61 millions d’unités dans le monde depuis son lancement l’année dernière, d’après les chiffres de Nintendo.

La tâche ne sera pas facile, surtout pour attirer les joueurs plus âgés à la recherche des titres plus matures qui seront lancés à l’automne, comme Watch Dogs ou Battlefield 4, et qui ne seront pas tous offerts sur la Wii U.

La Wii U demeure toutefois une option intéressante, particulièrement pour les familles, qui risquent d’avoir plus de difficultés à trouver de bons jeux pour les enfants et les adolescents avec les consoles de Microsoft et de Sony, du moins au lancement. Dans cette perspective, les nouveaux titres et la baisse de prix annoncés hier par Nintendo constituent certainement un pas dans la bonne direction.

Nintendo 2DS

Nintendo a également profité de l’occasion pour dévoiler un nouvel appareil, la Nintendo 2DS, une version abordable de sa console portative Nintendo 3DS.

Pour atteindre le prix de 129 $ (contre 169 $ pour la console portative), Nintendo a notamment troqué l’écran 3D autostéréoscopique de la 3DS pour un écran 2D normal, et le format repliable a été remplacé par un format ouvert, plus proche d’une tablette électronique que de la Nintendo 3DS originale.

Considérant qu’une console repliable avec un écran 2D aurait probablement trop cannibalisé les ventes de la 3DS, ce format pour le moins particulier était probablement inévitable. Pour seulement 40 $ de plus, le format plus pratique de la Nintendo 3DS m’apparaît toutefois à privilégier.

C’est cette semaine que se déroule à Los Angeles l’Electronic Entertainment Expo (E3), le salon annuel du jeu vidéo. Traditionnellement, le jour précédant l’ouverture officielle est consacré aux conférences des plus importantes compagnies de l’industrie. Dans l’ordre : Microsoft, EA, Ubisoft et Sony. Nintendo présente normalement sa conférence en dernier, le lendemain matin, au Nokia Theatre. Mais cette année, le fabricant nippon a plutôt misé sur la diffusion web d’une vidéo préenregistrée.

À chaque nouvel E3, la question est toujours la même : entre Microsoft, Sony et Nintendo, qui remportera la palme de la meilleure présentation? Laissez-moi me prêter au jeu…

Une tonne de jeux pour Microsoft

Le tout a débuté par une rumeur : un représentant de Rare aurait confirmé que la Xbox One arriverait sur les tablettes en novembre. Préférant garder l’information concernant le lancement de sa nouvelle console pour le dessert, Microsoft a servi la bande-annonce de Metal Gear Solid V : The Phantom Pain en entrée. Le jeu sera compatible tant avec les consoles actuelles (Xbox 360 et PlayStation 3) qu’avec celles de la prochaine génération (Xbox One et PlayStation 4). L’entrée a été suivie d’une série d’annonces concernant la Xbox 360, dont l’apparence physique sera renouvelée pour correspondre à la Xbox One. Croisons les doigts pour que cette nouvelle similarité ne sème pas la confusion chez les consommateurs.

Microsoft a sagement évité de reparler des restrictions en lien avec la revente des jeux usagés de la Xbox One, un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre la semaine dernière. La compagnie a plutôt consacré la majeure partie de sa conférence à détailler les jeux prévus pour cette console. Dans la liste, on retrouve entre autres Ryse : Son of Rome, Killer Instinct, Forza 5, Quantum Break, Dead Rising 3, The Witcher 3 : Wild Hunt et Battlefield 4 : Second Assault.

Finalement, le fabricant américain a annoncé que sa console allait être offerte en une seule version, au coût de 499 $US. La Xbox One sera en magasin en novembre 2013.

Sony coupe l’herbe sous le pied de son principal concurrent

La structure de la conférence de Sony était plus conforme à ce qu’elle a livré par le passé. On nous a d’abord lancé des statistiques positives sur le plus récent produit de la compagnie (la PlayStation Vita), on est ensuite passé aux exclusivités prévues pour sa console actuelle (The Last of Us et Beyond : Two Souls), et on a finalement dévoilé l’apparence de son futur produit, la PlayStation 4.

Physiquement, celle-ci a été décrite sur Twitter comme étant identique à la Xbox One, mais en version italique. Elle est noire, élégante et a le profil d’un parallélogramme. Elle peut se positionner tant à l’horizontale qu’à la verticale.

Une fois la console dévoilée, c’était au tour des exclusivités. The Order : 1886, Killzone : Shadow Fall, Infamous : Second Son et Knack. Sony a ensuite cédé la place aux développeurs indépendants pour une série de jeux PSN qui seront également exclusifs à la PS4, avant de présenter quelques incontournables : Final Fantasy XV, Kingdom Hearts III, Assassin’s Creed IV : Black Flag (dont la démonstration a connu quelques ratés techniques), Watch Dogs et Mad Max, pour ne nommer que ceux-là.

Finalement, le président de Sony Computer Entertainment a bien pris soin de spécifier que les jeux de la PS4 ne seront soumis à aucune restriction. Contrairement à ce qui est prévu pour la Xbox One, vous n’aurez pas besoin d’être connecté à Internet afin d’obtenir le droit de jouer. Comme si cela n’était pas suffisant, la PlayStation 4 se vendra 399 $US, soit 100 $ de moins que sa principale rivale. Audacieux.

Nintendo repousse la sortie de plusieurs jeux

La plus courte des trois présentations n’a pas suscité de vives réactions de la part des médias spécialisés. Après avoir présenté Super Mario 3D World et Mario Kart 8, Nintendo a annoncé qu’elle repoussait le lancement de Wii Party U, de Wii Fit U et d’Art Academy.

A suivi une bande-annonce présentant des jeux développés par des éditeurs tiers (Assassin’s Creed IV : Black Flag, Batman : Arkham Origins et Deus Ex : Human Revolution), puis la présentation d’une reprise de The Legend of Zelda : Wind Waker pour la Wii U et un nouveau Donkey Kong Country. Nintendo a ensuite cédé la place à Platinum Games afin de présenter Bayonetta 2, un titre exclusif à la Wii U malgré le fait que le premier de la série n’était offert que sur PlayStation 3 et Xbox 360.

Le tout s’est terminé par la bande-annonce du prochain Super Smash Bros et le dévoilement d’un nouveau combattant : Mega Man.

Conclusion

Sony sort grand gagnant de cette lutte de conférences. Le simple fait que la PlayStation 4 n’impose aucune restriction quant à l’utilisation de ses jeux est déjà un atout majeur contre Microsoft. Lorsque l’on ajoute l’argument monétaire, la PlayStation 4 coûte à peine 50 $ de plus que l’édition de luxe de la Wii U et un bon 100 $ de moins que la console américaine. Tout porte à croire que Microsoft réagira bientôt sur l’un et l’autre de ces points.

Le fabricant nippon a publié la semaine dernière une vidéo laissant croire à son intention de révéler les détails entourant sa prochaine console de jeu, la PlayStation 4. Comme vous le remarquez par vous-même, une aura de mystère entoure l’annonce en question, avec une date comme seul élément d’information, le 20 février prochain, soit 5 jours avant l’événement Destination PlayStation.

Il faut dire que la génération actuelle de consoles est la plus longue que l’industrie ait connue avant la mise en marché de consoles successeures. Microsoft qui a ouvert le bal en 2005 avec la mise en marché de la Xbox 360, suivie en 2006 de Nintendo et de Sony avec la Wii et la PlayStation 3. Ce qui donne une espérance de vie de 8 ans à cette génération, qui est pourtant loin d’être sous respirateur artificiel.

Que faut-il attendre de la PlayStation 4?

Selon le Wall Street Journal, Sony misera sur l’aspect social des jeux de sa console plutôt que de vanter ses caractéristiques techniques (la trousse de développement est propulsée par quatre processeurs bicœur AMD64 et 8 Go de mémoire vive). Bien que le fabricant ait songé à se débarrasser du lecteur optique, la taille des fichiers des jeux sera trop importante pour compter sur le téléchargement par Internet, compte tenu des connexions et des limites de la bande passante actuelles.

À mon avis, il va de soi que la prochaine console de Sony sera munie encore une fois d’un lecteur Blu-ray. Comme il est sorti victorieux de la guerre des supports contre le HD-DVD, la rumeur veut même que le format intègre également la future console de Microsoft. Par le fait même, la rétrocompatibilité avec la PS3 sera au rendez-vous.

Par contre, difficile de prédire ce qui distinguera la PlayStation 4 de ses concurrents. Tout le monde s’entend pour dire qu’un niveau de graphisme supérieur à la génération actuelle ne sera pas suffisant pour garantir une masse critique de ventes. À l’instar de Nintendo, le secret de cette nouvelle console résiderait dans sa manette. Au rendez-vous : écran ou pavé tactile, inspiré de la PS Vita, et/ ou fonctions rappelant la PS Move.

Avec les ventes désastreuses qu’a connues la PS Vita, il est impératif pour Sony de sortir de l’impasse avec un produit qui saura revitaliser la marque PlayStation. Dans un monde où les consommateurs se retrouvent de plus en plus souvent à l’extérieur de chez eux, l’industrie des téléphones et des tablettes mobiles devient également une menace pour les consoles de salon.

Concurrence : vétérans et nouveaux joueurs à l’horizon

À moins d’un revirement de situation extraordinaire d’ici la mi-février, tout porte à croire que Microsoft sortira sa prochaine console en dernier. IllumiRoom, un prototype dévoilé lors du dernier CES par la compagnie de Redmond, promet une expérience immersive hors du commun (voir la vidéo ci-dessous). Il s’agit essentiellement d’une Kinect projetant sur les murs de votre salon les images coupées par les limites de votre téléviseur. Si les concepteurs adoptent cette technologie, la prochaine Xbox pourrait s’avérer très prometteuse.

De son côté, Nintendo est déjà dans la course avec sa Wii U. Ses ventes sont raisonnables, étant donné qu’elle en est encore à ses balbutiements, les développeurs n’ayant pas eu la chance de pousser la console à son plein potentiel.

De nouveaux concurrents sont également à surveiller. D’abord la Ouya, une console ouverte, lancée par le biais de Kickstarter et dont le prix de vente est fixé autour de 100 $. Ensuite, la Piston (son nom de code), une console dévoilée par Valve au dernier CES. Avec des titres à succès dont les séries Half-Life et Left 4 Dead, sans oublier la populaire plateforme de distribution Steam, Valve est très bien positionnée pour être un joueur intéressant dans cette nouvelle génération de consoles.

Diffusion vidéo en direct

Sony a confirmé son intention de diffuser l’événement en vidéo sur le web. Surveillez la page de l’événement. Tout porte à croire que la prochaine console de Sony sera mise en marché avant la fin de l’année, juste à temps pour Noël.

Laurent LaSalleBanc d’essai : la Wii U de Nintendo

par

 publié le 19 novembre 2012 à 11 h 34

Telle une éclipse totale dans le système solaire de l’industrie du jeu vidéo, la venue d’une génération de consoles n’est pas monnaie courante. Bien que les technophiles sont aujourd’hui conditionnés à voir un nouveau modèle de téléphone intelligent être introduit sur le marché chaque semaine, l’arrivée d’une vague de nouvelles consoles venant s’y échouer est beaucoup plus rare.

Cette fois-ci, c’est au tour de Nintendo d’ouvrir la danse avec le lancement de la Wii U. La sixième console de salon de son histoire débarquait en magasin hier, et j’ai eu la chance de passer quelques jours avec le produit en question.

Naufragé

Nintendo se retrouve seule sur son île, du moins pour le moment, puisque ni Microsoft ni Sony n’ont annoncé d’information concernant leurs prochaines consoles. Il va de soi cependant que le développement de celles-ci est bien entamé, à en croire les échos de studios où un flou s’installe quand vient le moment de spécifier la destination de certains jeux.

Une offensive de Microsoft et de Sony avec le lancement de leurs consoles respectives est donc à prévoir vers la fin de 2013, période traditionnelle de l’année pour ce genre de produit.

Console au nom familier

Contrairement à ce que son nom et sa forme peuvent laisser sous-entendre, la Wii U est une toute nouvelle console. En aucun cas ne vous sera-t-il possible de vous procurer un jeu Wii U pour y jouer sur votre Wii. Cette relation ne fonctionne qu’à l’inverse : la grande majorité des jeux Wii peuvent fonctionner sur la nouvelle console. Même chose pour les périphériques : les manettes Wii fonctionnent avec la Wii U, et sont même requises pour les jeux multijoueurs.

Graphisme

Nintendo a appris de ses erreurs. Pour la première fois de son existence, elle propose une console en haute définition avec un signal 1080p. Le fabricant nippon va même jusqu’à inclure un câble HDMI avec son produit : du jamais vu chez la concurrence. Bien que la qualité physique de celui-ci laisse à désirer, il était temps qu’une compagnie comprenne que son inclusion est essentielle.

Techniquement, la Wii U est en mesure de générer un graphisme du même calibre que la Xbox 360 et la PlayStation 3. Certains jeux en font déjà la démonstration (Ninja Gaiden 3, Assassin’s Creed III), mais il est difficile de savoir si l’on peut s’attendre à de l’amélioration sur ce plan, une fois que les développeurs auront bien apprivoisé les rudiments de la console. Nintendo devra fournir une assistance hors pair sur ce plan, au risque de se retrouver une fois de plus à la remorque de la concurrence. Il est fort à parier que la prochaine Xbox et la prochaine PlayStation auront beaucoup à offrir en terme de ce genre d’artifices.

Innovation

En matière de nouveauté, Nintendo démontre encore une fois son côté novateur avec le GamePad, une manette munie d’un écran tactile de 6,2 pouces, d’une caméra frontale et de capteurs gyroscopiques (incluant accéléromètre et magnétomètre), fortement inspirée des tablettes tactiles ayant proliféré sur le marché ces dernières années. Cette manette est légère et son utilisation est très conviviale. Bien que la résolution de son écran laisse à désirer (854 x 480 pixels), la qualité de l’image sur celle-ci demeure surprenante. Cependant, l’autonomie du périphérique est plutôt décevante (à peine 3 heures dans mon cas), et le fait que l’appareil – qui ressemble en tout point à une console portable surdimensionnée – ne puisse être utilisé de façon indépendante est ridicule.

En ce qui concerne son utilisation, le GamePad répond parfaitement aux commandes. Je n’ai rien à redire non plus sur la portée du signal entre la Wii U et le GamePad, qui permet de se mouvoir dans un rayon d’un peu plus de 7 mètres.

Spécifications techniques

La console est propulsée par un processeur central tricœur PowerPC d’IBM cadencé à 3 GHz, et un processeur graphique Radeon conçu par AMD. Pour ce qui est de la mémoire, la console est équipée de 2 Go de mémoire vive (environ quatre fois supérieur à la concurrence).

Malgré la puissance de l’appareil, le temps de chargement des diverses sections du menu est incroyablement lent. Les curieux regretteront amèrement leur envie de vouloir explorer ce dernier. La console impose facilement un temps de chargement de 30 secondes entre les diverses pages, un délai qui est à mon avis inacceptable.

On propose deux versions de la Wii U : une console blanche avec 8 Go d’espace de stockage et une console noire (l’ensemble de luxe) avec 32 Go d’espace de stockage. Pour la différence de prix (soit 50 $), la console blanche est à éviter comme la peste. Laissez-moi vous expliquer pourquoi dans le prochain paragraphe.

Jeux téléchargeables

Nintendo permet enfin d’acheter des versions numériques de ses jeux complets, les mêmes titres que l’on retrouve sur les tablettes des magasins (tant ses jeux que ceux des éditeurs tiers). Le poids de ces jeux peut-être significativement lourd : on parle de 2 Go pour New Super Mario Bros. U. Puisque le système d’exploitation de la console nécessite 4,2 Go (qui incluent de l’espace pour vos informations personnelles), il sera impossible pour le propriétaire d’une console blanche de profiter pleinement de ce service sans se prémunir d’un espace de stockage externe (une clé ou un disque dur) branché au port USB de la Wii U.

Sans compter que la première chose qu’on vous invite à faire une fois que vous avez connecté la Wii U à Internet est de mettre à jour la console. Je trouve déplorable qu’on ne fournisse aucune information concernant celle-ci. Méfiez-vous : il s’agit d’un téléchargement de 5 Go. Si vous étiez sur le point de dépasser la limite de téléchargement imposée par votre fournisseur d’accès Internet, c’est un pensez-y-bien.

Verdict

Au final, ce sont les jeux qui propulseront la console au succès. Bien que quelques titres semblent plutôt prometteurs (je pense entre autres à ZombiU), il faudra encore attendre avant de voir une majorité d’entre eux bien tirer profit des nouvelles fonctionnalités incorporées au GamePad.

Je demeure néanmoins optimiste. Nintendo semble déterminée à vouloir reconquérir le cœur des joueurs classiques, moins enthousiastes devant la tendance des jeux à commandes physiques. La compagnie est sur la bonne voie, et certains des défauts que je vois pourront être atténués lors d’une éventuelle mise à jour.

Vous comptez offrir la Wii U à un fan de Nintendo? Allez-y pour l’ensemble de luxe. Par contre, si vous vous adressez à quelqu’un qui ne jure que par sa Xbox 360 ou sa PlayStation 3, l’idéal serait d’attendre l’an prochain, quand tous les joueurs seront à jour sur le plan de leurs consoles.