Billets classés sous ‘ps4’

Maxime JohnsonNetflix dévoile une refonte majeure

par

 publié le 13 novembre 2013 à 8 h 04

New Netflix TV Experience_Canada_FR

Le géant américain de la vidéo en ligne Netflix a dévoilé dans la nuit de mardi à mercredi sa nouvelle interface conçue pour les téléviseurs. Celle-ci devrait être offerte à ses abonnés équipés de certains téléviseurs, consoles de jeux et adaptateurs télé au cours des deux prochaines semaines.

« Voilà maintenant deux ans que l’on travaille sur cette refonte », explique Joris Evers, directeur des communications corporatives mondiales chez Netflix. « Nous avons essayé de répondre à une question fondamentale, ajoute le directeur : comment mieux expliquer aux utilisateurs pourquoi ils devraient écouter une émission en particulier. »

Netflix est un service de vidéos en ligne offert en abonnement qui permet, pour 8 $ par mois, d’écouter à volonté des films, des documentaires et des séries télé, principalement en anglais. En septembre, une étude du Media Technology Monitor estimait qu’environ 25 % des Canadiens anglophones étaient abonnés au service.

Au fil des ans, l’algorithme et la base de données de la compagnie se sont grandement améliorés, afin de suggérer différents films et différentes séries aux abonnés. Ces derniers ne profitent toutefois pas toujours des suggestions de cet algorithme, parfois parce qu’ils en ignorent l’existence, parfois tout simplement parce que les choix proposés ne les convainquent pas toujours.

« Avec la nouvelle interface, nous donnons un peu de contexte et nous expliquons pourquoi les titres sont proposés », précise Joris Evers.

Trois principales raisons seront fournies aux utilisateurs. Des raisons reliées à l’abonné lui-même (vous allez aimer un film X, car vous avez aimé un film Y), des raisons reliées à ses contacts (cinq de vos amis sur Facebook regardent cette série) ou des raisons intrinsèques au film (ce film a rapporté le plus d’argent au box-office en 1992).

Plusieurs changements visuels permettront aussi aux abonnés d’en savoir plus sur les films proposés. Trois grandes images en mode portrait seront proposées pour chaque titre que l’utilisateur sélectionne, et chaque épisode d’une série télé aura, par exemple, droit à sa propre capture d’écran. La recherche sera désormais aussi plus visuelle.

« Notre but est que nos abonnés regardent plus de contenu et qu’ils apprécient plus leur expérience, car plus un abonné profite de notre service, plus il a de chances de rester avec nous longtemps », explique Joris Evers.

Plusieurs améliorations techniques ont aussi été apportées au service, tant à l’application qu’à l’infrastructure derrière. « Le temps de chargement est désormais beaucoup plus court, et l’interface est plus fluide. Nous avons complètement réécrit l’application », note Joris Evers.

Cette nouvelle application devrait d’ailleurs être désormais plus facile à mettre à jour pour Netflix, qui n’aura qu’à changer le code sur ses serveurs pour implanter de nouveaux changements. Jusqu’ici, il fallait plutôt coordonner les mises à jour avec les fabricants de télévisions intelligentes, de consoles, d’adaptateurs télé, etc.

Qui y aura droit?
La mise à jour de Netflix devrait toucher la majorité de ses utilisateurs télé, mais seule une poignée d’appareils actuellement sur le marché y auront droit.

Parmi ces appareils, notons la Xbox 360, la PlayStation 3, la PlayStation 4 (qui sera sur le marché vendredi) et l’adaptateur Roku 3. Les nouveaux téléviseurs intelligents de l’année, et les lecteurs Blu-ray de l’année devraient aussi y avoir accès. L’adaptateur Roku 2 aura pour sa part droit à la mise à jour en 2014.

Plusieurs appareils importants manquent donc à l’appel, comme la Wii U, la Xbox One et l’Apple TV.

« Pour la Wii U, nous avions déjà développé une interface différente, qui profite du Gamepad; nous ne l’avons donc pas modifiée. La Xbox One profitera aussi d’une interface unique, basée sur le langage visuel de Microsoft. Les logiciels Apple TV doivent pour leur part suivre des gabarits d’Apple; la mise à jour n’était donc pas possible », explique le directeur des communications corporatives mondiales pour justifier l’absence de ces trois plateformes importantes.

Et pour les autres utilisateurs, ceux qui regardent Netflix sur un ordinateur, une tablette ou un téléphone, par exemple?

« Cette refonte a été conçue spécifiquement pour les utilisateurs sur une télé. C’est certain qu’une éventuelle refonte de nos autres services pourra profiter de certains éléments que l’on voit ici, comme les trois grandes images, mais ces autres appareils fonctionnent différemment et nécessitent donc un design conséquent. Avec un ordinateur, on utilise une souris, avec une tablette, on glisse nos doigts, etc. Pour l’instant, donc, cette mise à jour ne concerne que les utilisateurs qui regardent Netflix sur un téléviseur. »

En attendant, les abonnés visés par la mise à jour devraient pouvoir en profiter au cours des deux prochaines semaines.

Laurent LaSalleSony dévoile la PlayStation 4

par

 publié le 21 février 2013 à 16 h 17

C’était un secret de polichinelle. Sony avait convié les médias à un événement mystère lié à la marque PlayStation qui se déroulait hier dans la ville de New York. Tous les spécialistes soupçonnaient que cette date avait été choisie pour dévoiler les détails concernant la prochaine console de salon du géant nippon de l’électronique. Et ils avaient raison.

Près de huit ans après avoir dévoilé la PlayStation 3 (soit le 16 mai 2005 à l’occasion de sa conférence à l’Electronic Entertainment Expo), Sony a présenté sa nouvelle stratégie pour conquérir le cœur de tous les joueurs : la PlayStation 4. Au menu? Beaucoup de changements. Mais aussi beaucoup de mystère.

Caractéristiques techniques

Mark Cerny, architecte en chef de la PlayStation 4, était responsable de révéler les entrailles de la nouvelle console. Fait étonnant, Sony dit adieu à la technologie propriétaire de ses consoles antérieures pour miser sur une technologie ouverte. Les composantes de la PlayStation 4 seront en tout point identiques à celles d’un PC. Cela signifie non seulement une diminution de coûts de production (puisqu’une bonne portion des pièces existe déjà sur le marché), mais c’est aussi une façon de permettre aux développeurs de maîtriser plus rapidement la plateforme puisque l’architecture leur est familière.

La PlayStation 4 sera donc propulsée par un processeur central Jaguar à 8 cœurs et un processeur graphique Radeon pouvant générer 1,84 téraflops, tous deux conçus par AMD. En terme de mémoire, la console sera munie de 8 Go de mémoire vive de type GDDR5 et d’un disque dur « de grande capacité » en guise de mémoire interne.

Avec autant de similarités entre la PlayStation 4 et le PC, on peut envisager qu’il sera simple pour les développeurs de recompiler un jeu PC afin d’en faire une version PS4.

Bien qu’il n’ait pas été question de lecteur optique lors de la conférence, Sony a révélé a posteriori que tout comme sa prédécesseure, la PlayStation 4 sera équipée d’un lecteur Blu-ray.

Nouvelle manette

Évidemment, qui dit nouvelle console, dit nouvelle manette. La DualShock 4 est une véritable évolution par rapport à ses ancêtres. La première chose que l’on remarque en voyant celle-ci est son pavé tactile en surface, hérité de la PlayStation Vita. La forme et les boutons ont été arrondis pour rendre la manette plus confortable. Les classiques boutons Start et Select sont remplacés par un seul bouton, Option. Sony a également ajouté un bouton dont le nom peut paraître étrange à première vue : Share. Je vous explique un peu plus bas à quoi celui-ci servira.

La DualShock 4 est combinée à un périphérique, ce qui n’est pas sans rappeler la Kinect de Microsoft. Ce périphérique sans nom est muni d’une caméra stéréoscopique qui permet de détecter les mouvements de la manette, en plus d’être compatible avec la PlayStation Move.

Finalement, l’élégante manette est équipée d’une entrée pour casque d’écoute, de quatre microphones et d’un haut-parleur intégré.

Expérience de jeu

Sony caractérise l’expérience de la PlayStation 4 avec cinq qualificatifs : simple, immédiate, sociale, intégrée et personnalisée.

Qu’est-ce que Sony entend par expérience immédiate? Lorsque vous effectuerez l’achat d’un jeu sur la PlayStation Network, vous pourrez y jouer dès le début de son téléchargement. Rien à installer. Aucune attente. Les jeux seront compilés de sorte que les éléments essentiels à son fonctionnement seront les premiers à être transmis.

Killzone : Shadow Fall

J’admets que j’étais plutôt sceptique quand j’ai lu les rumeurs qui prétendaient que Sony allait miser beaucoup sur l’aspect social de sa machine. Pourtant, ces rumeurs étaient fondées, et la proposition est très intéressante. Il sera possible de diffuser votre expérience de jeu à vos contacts et amis en appuyant sur le fameux bouton Share de la DualShock 4. Grâce à un partenariat avec Ustream, vos amis pourront non seulement vous regarder jouer, mais aussi vous assister au besoin. Vous n’arrivez pas à terminer un tableau ou combattre un gardien difficile? Donnez le contrôle à l’un des spectateurs. On offre même aux développeurs la possibilité d’attribuer un rôle de directeur à l’un de vos amis pour qu’il puisse vous assister différemment, en vous offrant plus de munitions lorsque vous êtes vulnérable par exemple.

Somme toute, Sony mise beaucoup sur une expérience utilisateur conviviale. Un jeu en vente sur le PlayStation Network vous intrigue? Essayez-le gratuitement. La présentation ne s’est pas attardée aux modalités d’utilisation de ce nouveau service. Dur à dire si Sony limitera le nombre de jeux qu’un utilisateur peut essayer dans la semaine ou la journée.

Les propriétaires de PlayStation Vita seront heureux d’apprendre que Sony vise à ce que tous les jeux PS4 puissent être utilisés sur la console portable. Non sans rappeler certains titres sur Wii U, la PlayStation 4 pourra communiquer avec la PlayStation Vita afin qu’il soit possible de voir et de contrôler le jeu sans avoir à monopoliser le téléviseur familial.

Dernière chose : le graphisme est de loin supérieur à ce que l’on connaît de la génération de consoles actuelle. Quelle surprise!

La console? Quelle console?

À l’instar de Nintendo lors du dévoilement de la Wii U, Sony s’est faite encore plus discrète sur l’apparence physique de la PlayStation 4. Rien n’a été montré en ce sens. De plus, on ignore toujours s’il existera plusieurs modèles, et le prix de chacun d’entre eux. Sans compter que Sony a été vague sur la rétrocompatibilité (rappelons que l’architecture de la PlayStation 3 n’a rien à voir avec celle propulsée par les processeurs x86). Tout ce que nous savons, c’est que son lancement est prévu avant la période des Fêtes de cette année.

Le fabricant nippon a publié la semaine dernière une vidéo laissant croire à son intention de révéler les détails entourant sa prochaine console de jeu, la PlayStation 4. Comme vous le remarquez par vous-même, une aura de mystère entoure l’annonce en question, avec une date comme seul élément d’information, le 20 février prochain, soit 5 jours avant l’événement Destination PlayStation.

Il faut dire que la génération actuelle de consoles est la plus longue que l’industrie ait connue avant la mise en marché de consoles successeures. Microsoft qui a ouvert le bal en 2005 avec la mise en marché de la Xbox 360, suivie en 2006 de Nintendo et de Sony avec la Wii et la PlayStation 3. Ce qui donne une espérance de vie de 8 ans à cette génération, qui est pourtant loin d’être sous respirateur artificiel.

Que faut-il attendre de la PlayStation 4?

Selon le Wall Street Journal, Sony misera sur l’aspect social des jeux de sa console plutôt que de vanter ses caractéristiques techniques (la trousse de développement est propulsée par quatre processeurs bicœur AMD64 et 8 Go de mémoire vive). Bien que le fabricant ait songé à se débarrasser du lecteur optique, la taille des fichiers des jeux sera trop importante pour compter sur le téléchargement par Internet, compte tenu des connexions et des limites de la bande passante actuelles.

À mon avis, il va de soi que la prochaine console de Sony sera munie encore une fois d’un lecteur Blu-ray. Comme il est sorti victorieux de la guerre des supports contre le HD-DVD, la rumeur veut même que le format intègre également la future console de Microsoft. Par le fait même, la rétrocompatibilité avec la PS3 sera au rendez-vous.

Par contre, difficile de prédire ce qui distinguera la PlayStation 4 de ses concurrents. Tout le monde s’entend pour dire qu’un niveau de graphisme supérieur à la génération actuelle ne sera pas suffisant pour garantir une masse critique de ventes. À l’instar de Nintendo, le secret de cette nouvelle console résiderait dans sa manette. Au rendez-vous : écran ou pavé tactile, inspiré de la PS Vita, et/ ou fonctions rappelant la PS Move.

Avec les ventes désastreuses qu’a connues la PS Vita, il est impératif pour Sony de sortir de l’impasse avec un produit qui saura revitaliser la marque PlayStation. Dans un monde où les consommateurs se retrouvent de plus en plus souvent à l’extérieur de chez eux, l’industrie des téléphones et des tablettes mobiles devient également une menace pour les consoles de salon.

Concurrence : vétérans et nouveaux joueurs à l’horizon

À moins d’un revirement de situation extraordinaire d’ici la mi-février, tout porte à croire que Microsoft sortira sa prochaine console en dernier. IllumiRoom, un prototype dévoilé lors du dernier CES par la compagnie de Redmond, promet une expérience immersive hors du commun (voir la vidéo ci-dessous). Il s’agit essentiellement d’une Kinect projetant sur les murs de votre salon les images coupées par les limites de votre téléviseur. Si les concepteurs adoptent cette technologie, la prochaine Xbox pourrait s’avérer très prometteuse.

De son côté, Nintendo est déjà dans la course avec sa Wii U. Ses ventes sont raisonnables, étant donné qu’elle en est encore à ses balbutiements, les développeurs n’ayant pas eu la chance de pousser la console à son plein potentiel.

De nouveaux concurrents sont également à surveiller. D’abord la Ouya, une console ouverte, lancée par le biais de Kickstarter et dont le prix de vente est fixé autour de 100 $. Ensuite, la Piston (son nom de code), une console dévoilée par Valve au dernier CES. Avec des titres à succès dont les séries Half-Life et Left 4 Dead, sans oublier la populaire plateforme de distribution Steam, Valve est très bien positionnée pour être un joueur intéressant dans cette nouvelle génération de consoles.

Diffusion vidéo en direct

Sony a confirmé son intention de diffuser l’événement en vidéo sur le web. Surveillez la page de l’événement. Tout porte à croire que la prochaine console de Sony sera mise en marché avant la fin de l’année, juste à temps pour Noël.