Billets classés sous ‘ComScore’

Catherine MathysNon, les jeunes ne délaissent pas Facebook

par

 publié le 31 mars 2016 à 13 h 32

On pensait que Facebook, c’était dépassé pour les jeunes, que c’était devenu le réseau de leurs parents et qu’ils n’en avaient désormais que pour Snapchat ou Instagram. Eh bien c’est faux, selon un nouveau rapport comScore paru hier.

En fait, c’est un rapport exhaustif sur l’évolution des comportements médiatiques aux États-Unis en 2015. En plus des habitudes des jeunes, on en apprend un peu plus sur la façon dont l’ensemble des utilisateurs américains fait usage de chaque type de plateforme.

Pas de grandes surprises en vue, cela dit. La télévision continue sa migration vers un contenu différé, sur demande et en ligne. Le recours au téléphone mobile pour du magasinage et des achats en ligne est de plus en plus fréquent. De plus, près de 50 % du temps des utilisateurs américains alloué à des activités numériques se passe dans des applications mobiles.

Mais revenons aux jeunes.

Quelques surprises sur les milléniaux

Le site Recode a attiré mon attention sur l’étonnant graphique qui présente le taux de pénétration des principaux réseaux sociaux parmi les utilisateurs habituels de 18 à 34 ans. On peut également y voir le temps alloué à chacune des plateformes.

Capture plein écran 2016-03-31 110351

Disons que ça permet de relativiser le succès de Snapchat, qui paraît souvent connaître une écrasante popularité. En fait, moins de 40 % des jeunes recensés ont un compte. C’est pas mal moins qu’Instagram, fréquenté par plus de 60 % d’entre eux. Ceux qui utilisent Snapchat y passent en moyenne moins de 400 minutes par mois. Donc, ceux qui y sont y sont très souvent. C’est plus que tous les autres réseaux recensés (Instagram, Tumblr, Pinterest, Twitter, Vine, etc.), mais encore une fois, c’est largement moins que Facebook.

Autre surprise. Parmi les réseaux où les jeunes de 18-34 ans se trouvent en plus grand nombre, on compte Facebook, comme je l’ai déjà mentionné, puis Instagram, Twitter et LinkedIn. Dans cet ordre-là. Il y a donc plus de jeunes sur Twitter (plus de 50 %) que sur Pinterest (plus de 40 %), Snapchat (moins de 40 %) ou encore Vine (20 %). Bien sûr, ils y sont sans beaucoup les utiliser, on s’entend. On parle de moins de 200 minutes par mois pour tous les réseaux, sauf Snapchat, Instagram et Facebook.

Et les plus vieux?

Dans le tableau suivant, on voit toujours la domination de Facebook. En effet, les utilisateurs d’Internet de plus de 35 ans utilisent massivement le réseau de Zuckerberg, avec un taux de pénétration de plus de 90 % et une moyenne de 900 minutes par mois.

Capture plein écran 2016-03-032

Tous les autres réseaux se situent en dessous de 200 minutes par mois. Après Facebook, les réseaux les plus populaires sont LinkedIn et Twitter. Le moins populaire chez les 35 ans et plus? Snapchat. C’est bien connu, les plus vieux n’y comprennent rien. D’ailleurs, ce genre de petit guide pour utilisateurs plus vieux que 30 ans est répandu sur le web. Et vous, avez-vous déjà fait l’essai de Snapchat?

 

Source : Wikimedia, Daniel Sturmer

Source : Wikimedia, Daniel Sturmer

Alors que certains commencent seulement à admettre que le web est un incontournable dans les plans de marketing des entreprises, ComScore en remet en mettant en relief les distinctions entre le mobile et le web, mais aussi entre le type d’appareil mobile utilisé par un client pour trouver un produit ou un service. Pas de doute, les marketeurs de produits et services doivent maintenant cibler aussi le type d’appareil utilisé par leurs clients s’ils veulent atteindre un taux de conversion intéressant.

La révolution du mobile

C’est en substance ce que Gian Fulgoni, un des fondateurs de ComScore, a expliqué lors d’une présentation au LSA 14 (Local Search Association), à Huntington Beach en Californie, à la fin d’avril. ComScore a basé son étude sur les réponses de 2 millions de consommateurs quant à leur utilisation d’Internet, et plus précisément sur le type d’appareil utilisé pour faire leurs recherches pour acheter un produit, trouver un commerce ou choisir une entreprise de services. Sans surprise, le premier constat de l’étude a été que l’utilisation de la tablette et du téléphone intelligent a complètement changé le jeu pour les experts en marketing. En décembre 2013, au moment de la consignation des résultats de cette étude, on évaluait que 163 millions d’Américains avaient un téléphone mobile, et 87 millions avaient une tablette. Ces chiffres ont littéralement explosé pour ce qui est du téléphone, dont la croissance jusque-là était constante, mais qui a fait des bonds prodigieux dans les deux dernières années. Pour ce qui est de la tablette, sa croissance est constante depuis son apparition en 2010.

Les géants du commerce en ligne voient le temps d’utilisation de leur application augmenter

Par exemple, en tête de palmarès du nombre d’utilisateurs uniques sur leur site, on compte Amazon (145 M), eBay (88 M), Walmart (74 M) et Target (63 M). Or, dans le cas d’Amazon, 63 % du temps passé sur le site se fait à partir de son application, pour eBay, on parle de 69 %, puis pour Walmart, ce pourcentage chute à 26 % et remonte à 50 % pour Target. Difficile de ne pas attribuer ces variations aux différences de clientèles de ces grandes marques du commerce de détail, car on peut supposer que la clientèle de Target est un peu plus jeune que celle de Walmart. Cette hypothèse est appuyée par les résultats du populaire site de vente Etsy, qui interpelle beaucoup les jeunes créateurs et consommateurs, dont presque la moitié des 25 millions de visiteurs uniques visitent le site grâce un appareil mobile et dont le temps passé sur le site se fait, pour 30 % des utilisateurs, par le biais d’une application.

Extrait de la présentation

Extrait de la présentation

Le téléphone utilisé pour 80 % des recherches de restaurants, de boutiques ou de services

Un des constats de ComScore qui devrait changer la façon de planifier le marketing en ligne est le type de recherche que font les utilisateurs selon l’appareil qu’ils ont en main. On a donc demandé aux répondants à partir de quel appareil ils avaient fait leur plus récente recherche pour les types de commerces nommés. Ce qui en ressort, c’est que pour chaque secteur d’activité (restauration, vente et services) un modèle se dégage : ainsi, si l’on planifie le marketing d’un restaurant, un contenu mobile adapté pour téléphone et tablette est inévitable, puisque plus de 60 % des recherches se font sur ces appareils. De plus, quelque 80 % des recherches effectuées à partir d’un mobile mènent à un achat. Alors, qui peut se passer de cette donnée en marketing? Recherche-plateforme

Si tout le monde a les yeux sur son mobile, soyez dans leur écran!

Ces résultats ne surprendront pas les utilisateurs d’appareils mobiles qui se géolocalisent (grâce à Foursquare ou à une application de carte géographique) et choisissent un commerce près d’eux pour satisfaire leur besoin immédiat de restauration ou d’un produit précis. De plus, ce faisant, ils bénéficient des critiques et des recommandations de leurs pairs. Et tout cela fait partie du choix d’un produit ou d’un service en 2014. L’ignorer, à moins d’avoir encore un produit extrêmement niché, c’est condamner son entreprise à l’échec à court terme. Autres sources pertinentes : Au Québec, CEFRIO : Une heure de connexion Internet sur six est désormais passée sur un appareil mobile

Marissa Mayer

Eh bien, pendant que l’on se pose des questions du côté de Vogue sur le style vestimentaire de Marissa Mayer, il semble que la dirigeante de Yahoo! travaille fort… Les plus récents résultats de ComScore placent le site Yahoo! en tête du classement en ce qui a trait au nombre de visiteurs, et ce, devant Google.

Le peloton des champions

Yahoo! est toujours parmi les grands sites en tête des résultats de ComScore, derrière Google et, la plupart du temps, devant Facebook, Microsoft et AOL Inc. Même si les trois premières positions en ce qui a trait au nombre de visiteurs uniques ont souvent été une chaude lutte entre Google et Yahoo!, suivis de près par Microsoft, Facebook s’était taillé une place dans les trois premières positions en 2011, mais a, depuis, retrouvé son quatrième rang. Quant à Yahoo!, ComScore a déclaré que c’était la première fois depuis 2011 qu’elle devançait Google.

Yahoo! mène même sans Tumblr

Yahoo! devance Google avec quelque 5 millions de visiteurs de plus, soit 197 millions contre 192. Fait intéressant, les présents résultats n’incluent pas la nouvelle acquisition de Yahoo!, Tumblr, dont les résultats sont ici compilés séparément et lui valent une 28e position avec quelque 38 millions de visites uniques. Quant à Google, ses résultats cumulent ceux de la page de recherche, mais aussi ceux de YouTube. Il serait facile ici de conclure que, sitôt que Yahoo ajoutera à ses résultats ceux de Tumblr, il dominera alors d’une large part les résultats de Google. Mais rien n’est aussi simple dans ce marché complexe et changeant des grands sites web.

Le mobile qui bouleverse tout

De fait, les présents résultats n’incluent pas les visiteurs qui accèdent au site par le mobile, or à ce chapitre, on peut imaginer que Google et YouTube verraient leurs résultats grimper, tandis que Yahoo!, dont le volet mobile traîne encore de la patte, perdrait son avance. Ceci expliquant cela, on peut en conclure que Yahoo! y voit déjà, puisque, au début de l’été, on remarquait que la compagnie avait commencé une série d’acquisitions de petites compagnies spécialisées dans le mobile (The mobile tipping point, Techcrunch).

Le rapport Media Matrix, juillet 2013 de ComScore

Dans Vogue : Yahoo’s Marissa Mayer : Hail to the chief