Aujourd’hui, Radio-Canada lance une nouvelle plateforme web interactive, « Bienvenue chez les Numéricains », qui s’intéresse à la révolution numérique et aux effets des nouvelles technologies sur notre vie quotidienne.

Cette production multiplateforme, à la fois web et radio, mettra en lumière les histoires de l’auditoire radio-canadien qui utilise les nouvelles technologies en s’intéressant davantage à son vécu, plutôt qu’aux outils numériques proprement dits. Des exemples? Ils vont de l’élève qui réinvente son école avec son enseignante « connectée » jusqu’à l’agriculteur qui connaît mieux ses vaches depuis qu’elles lui « parlent » au téléphone. On privilégie ici une approche humaine des nouvelles technologies.

« Bienvenue chez les Numéricains » explore donc les possibilités, mais aussi les dangers de la révolution numérique. Comme elle est ancrée dans la réalité de toutes les régions, Radio-Canada souhaite qu’elle reflète les changements que nous vivons et qui façonnent notre avenir.

Êtes-vous Numéricain?

Dès ce matin, le site propose un questionnaire où le public est invité à participer en partageant des témoignages, des histoires vécues, qui racontent comment le numérique change son quotidien.

Avez-vous des histoires d’entraide, de créativité, de contestation, d’entrepreneuriat, de sport, d’apprentissage, de voyage, de mémoire, d’intimité ou encore de boulimie numérique? Vous pouvez aller les raconter dès maintenant.

Durant la saison d’été, un portrait radio d’un Numéricain sera diffusé une fois par semaine dans les émissions d’actualités régionales et à L’heure du monde. On retrouvera aussi une version vidéo du portrait sur le web.

Une minisérie sur Snapchat

En plus des médias traditionnels, les Numéricains seront bien présents dans les médias sociaux. Ils auront bien entendu une tribune sur les incontournables Facebook et Twitter, mais aussi sur Instagram, Tumblr, et Snapchat! Oui, vous avez bien lu, Radio-Canada se lance sur Snapchat. On y diffusera une minisérie exclusive du 25 mai au 12 juin. Cette initiative a vu le jour grâce à l’Accélérateur d’idées du RC Lab. Chloé Sondervorst, conceptrice et réalisatrice-coordonnatrice du projet « Bienvenue chez les Numéricains », explique sa démarche dans ce billet de blogue.

Et vous, comment le numérique a-t-il changé votre vie?

 

Catégories : Internet, Société

Martin LessardLe poids des notifications

par

 publié le 19 mai 2015 à 12 h 31

Le centre de notifications de votre appareil mobile (tablette ou cellulaire) vous accorde une importance similaire à celle que l’on reconnaît à un chef d’État.

Source Wikipedia

Source Wikipedia

Ce centre organise de façon linéaire tout ce qui arrive dans votre univers médiatique hyperpersonnalisé.

Moi-même, pendant les dernières heures, j’ai été alerté:

Mais, voilà, je ne suis pas le président d’une république, et toutes ces notifications semblent faire partie d’un complot pour m’attacher à mon écran.

Le poids des notifications, le choc de l’attention

Certes, j’ai bien sculpté mon réseau pour ne jamais recevoir de notifications au sujet de vidéos de chatons qui sautent dans des boîtes.

Toutefois, suis-je plus avancé si, dans mon centre de notifications, s’entassent des dizaines et des dizaines d’alertes sur le sort du monde et le destin de l’humanité, avec des liens toujours plus intéressants les uns que les autres?

Nous allons finir par revenir à nos bons vieux intermédiaires, triés sur le volet, en plus petit nombre, qui nous dirigent vers les bons contenus. (Lire mon billet sur le prescripteur zéro).

Malheureusement, plus ce nombre est petit, moins le tri est complet, mais, plus ce nombre augmente, plus il y a de chances que vous retombiez dans le problème de départ, soit trop de notifications!

S’il n’y avait qu’à trouver le juste nombre, ce serait relativement simple. Non, le problème, c’est que les notifications dans les applications sont fondamentalement inadéquates pour le monde de surabondance d’information dans lequel nous vivons.

Prenez Facebook, par exemple, dans lequel il n’y a aucun moyen de paramétrer les notifications pour que ce ne soit que ces quelques « prescripteurs zéro » qui puissent faire vibrer votre téléphone. À moins de les regrouper exclusivement sous la dénomination « amis proches », ce qui n’est pas très pratique, vous l’admettrez.

Source Wikipedia

Source Wikipedia

Vous avez compris, les applications n’ont pas tout à fait intérêt à mieux pondérer les notifications. Chaque application cherche à titiller notre curiosité et à jouer sur notre désir de ne rien manquer.

Sauf que j’ai 10, 50, 100 notifications qui ont toutes le même poids, la même valeur, mais ces chiffres n’indiquent pas l’importance de ce qui les a générés.

Mon centre de notifications devient alors un centre de distraction, inondé de notifications sans dimension, toutes égales, alignées sur tapis roulant pour venir me gaver le cerveau comme on gave les oies.

Alors s’opèrent deux choses.

Soit on devient indifférent à ces notifications, comme cette personne surprise par une pluie torrentielle qui accepte son sort et cesse de courir pour se mettre à l’abri.

Soit on désactive une à une les notifications, application après application, comme Bowman dans 2001, l’Odyssée de l’espace qui débranche la mémoire de HAL 9000, carte par carte, pendant que ce dernier le supplie de ne pas le faire.

Je penche pour cette deuxième option.

Mon centre de notifications n’est pas HAL 9000, mais j’entends déjà sa petite voix au fond de moi me dire : « Désolé, Martin, je crains que je ne puisse pas vous laisser faire ça. »

Désolé, centre de notifications, on se reverra à la prochaine génération. Clic.

Catégories : Applications

Catherine MathysAOL : le modem téléphonique n’est pas mort

par

 publié le 15 mai 2015 à 13 h 48

Mardi dernier, Verizon a annoncé qu’elle planifiait acheter le vétéran du web AOL pour la rondelette somme de 4,4 milliards de dollars. Fondé en 1985, AOL est l’un des premiers fournisseurs Internet, avec CompuServe et Prodigy. Le New York Times retrace, sur cette ligne du temps, les grandes étapes de son évolution.

Si Verizon s’intéresse à AOL, c’est surtout pour accélérer son développement dans le domaine de la vidéo et de la publicité sur mobile. Cela dit, AOL ne rime pas toujours avec fine pointe de la technologie. En effet, en faisant l’acquisition d’AOL, Verizon récupère aussi 2,2 millions de consommateurs américains qui utilisent encore un modem téléphonique pour accéder à Internet. Oui, en 2015, il y en a qui entendent ceci chaque fois qu’ils veulent lire leurs courriels. Allez, faites-vous plaisir :

Pour certains, on est encore en 2001

Bien que cette clientèle ne représente que 0,8 % des 280 millions utilisateurs d’Internet aux États-Unis, c’est tout de même impressionnant d’imaginer que c’est encore le début des années 2000 pour plus de 2 millions d’abonnés.

 aolCrédit: SEC filings, Alison Griswold.

Pourquoi? D’abord parce qu’un grand nombre d’Américains n’a tout simplement pas le choix. Selon la Federal Communications Commission, 19 % de la population n’a pas accès à Internet haute vitesse aux États-Unis.

Qui sont ces derniers adeptes du modem?

Selon Aaron Smith du Pew Research Center, 42 % de ceux qui accèdent à Internet avec un modem téléphonique ont plus de 55 ans et la moitié d’entre eux détiennent un diplôme d’études secondaires ou moins. Il pense que la majorité de ces gens opteraient pour Internet haute vitesse si ce service était offert dans leur région ou s’il était plus abordable. Cela dit, il mentionne aussi qu’un cinquième de ces abonnés sont tout simplement heureux avec ce service et ne souhaitent pas changer de technologie.

pew dial-up

Ce qui est impressionnant, c’est que les chiffres sont assez stables depuis les dernières années. Bon an, mal an, depuis 3 ou 4 ans, il reste environ 3 % d’abonnés qui accèdent à Internet avec un modem téléphonique. Il faut dire qu’un abonnement à environ 11,99 $ par mois est encore l’option la moins chère et convient à un bon nombre de ménages moins fortunés. Quand on ne souhaite que consulter ses courriels et effectuer quelques recherches sur Google, il se peut qu’on ne voit pas l’intérêt d’utiliser Internet haute vitesse.

Quel avenir pour ces abonnés?

Plusieurs théories circulent. Certains pensent que Verizon fera tout en son possible pour convertir ces abonnés à Internet haute vitesse. Si le nombre d’abonnés utilisant un modem téléphonique diminue suffisamment, il ne sera plus rentable de leur offrir ce service archaïque. Ceux qui résistent à la conversion risquent donc de se retrouver sans Internet un jour ou l’autre. Cela dit, ce n’est peut-être pas demain la veille. Le magazine Time rappelle que certaines technologies prennent leur temps pour mourir. En Inde, en 2013, on communiquait encore par télégramme.

Catégories : Internet

Maxime JohnsonUltra HD Blu-ray : les disques 4K arrivent

par

 publié le 14 mai 2015 à 12 h 12

Ultra HD

Non seulement devrait-il bientôt être plus facile d’obtenir du contenu ultra haute définition (UHD) compatible avec les téléviseurs de nouvelle génération, mais celui-ci devrait être d’une meilleure qualité que ce qu’il est possible de trouver à l’heure actuelle, et ce, grâce aux disques Ultra HD Blu-ray, qui devraient être lancés d’ici la fin de l’année.

L’ultra haute définition (aussi appelée, à tort ou à raison, 4K) est une résolution quatre fois supérieure à la pleine résolution HD que l’on retrouve dans la grande majorité des télévisions actuelles.

Les premiers téléviseurs UHD sont arrivés sur le marché il y a maintenant environ deux ans, mais le contenu compatible est encore assez rare. Pour l’instant, seules quelques applications pour télévisions intelligentes offrent du contenu UHD, comme Netflix, que l’on retrouve sur la plupart des nouvelles télés UHD; Ultraflix, pour louer des films à la pièce, et YouTube.

Dans tous les cas, seulement une poignée de films et de séries sont offerts en UHD.

Un nouveau disque arrive
La Blu-ray Disc Association (BDA) a annoncé hier la mise en place d’un nouveau standard pour disques compatibles avec la résolution UHD. Les premiers disques, et les appareils pour pouvoir les lire, devraient être lancés d’ici la fin 2015, ou au début de l’année prochaine au plus tard.

Il est bon de noter que ces lecteurs seront rétrocompatibles avec les disques Blu-ray HD actuels.

En plus d’offrir une résolution de 3840 x 2160 pixels, les vidéos du nouveau standard pourront s’adapter à d’autres nouvelles technologies, comme un plus grand nombre d’images par seconde, un nouvel encodage audio, un affichage de plus de couleurs qu’auparavant, de même qu’être compatibles avec l’imagerie à grande gamme dynamique (HDR), qui optimise les contrastes.

Les films et les séries télévisées n’auront donc pas seulement une meilleure résolution, mais ils seront aussi plus jolis et agréables à regarder.

À contre-courant
Un support physique est certainement à contre-courant de la tendance actuelle, qui passe plutôt par les services en ligne pour l’achat et la location de films et de séries.

Un disque comme celui proposé par la BDA a toutefois de nombreux avantages par rapport aux solutions en ligne. Tandis qu’un film UHD sur Netflix demande par exemple 7 Go de bande passante par heure, un film sur un disque Ultra HD Blu-ray peut prendre jusqu’à 100 Go d’espace, une taille que la plupart des gens ne pourraient pas se permettre avec leur forfait Internet actuel.

L’encodage des films sur disque Ultra HD Blu-ray sera donc de meilleure qualité. Si la chose est généralement plus ou moins importante pour ceux qui regardent des émissions ou des films sur un petit écran d’ordinateur portatif, elle pourrait l’être beaucoup plus pour ceux qui possèdent un grand écran UHD de l’année et qui souhaitent en tirer profit au maximum.

Attendez avant d’acheter
Dans tous les cas, il pourrait être sage d’attendre encore un peu avant d’acheter une télévision UHD.

Les téléviseurs en vente en ce moment ne sont en effet pas tous compatibles avec les différentes technologies proposées par les Ultra HD Blu-ray. Seules quelques télévisions haut de gamme, comme les nouvelles Samsung SUHD et certaines Sony Bravia, sont (ou seront prochainement) compatibles avec les vidéos HDR.

Même en payant plus de 3000 $ pour une télévision UHD, un acheteur ne pourra donc pas forcément profiter pleinement du nouveau standard.

Attendre au moins quelques mois, le temps que tous les détails sur les futurs disques Ultra HD Blu-ray émergent, apparaît donc essentiel pour s’assurer de faire un bon achat à long terme.

Catégories : Innovation

Qui a besoin d’une autre application de messagerie mobile? Vous en avez probablement téléchargé quelques-unes pour finalement revenir à celle que vous aviez déjà.

Pourtant, cette nouvelle application mobile mériterait d’être adoptée par tous. Bleep, de la société BitTorrent, est probablement une des applications de messagerie les plus sécuritaires sur le marché.

bleeplogo

À l’ère de la surveillance numérique tous azimuts où des lois comme la Loi antiterroriste de 2015 (projet de loi C-51 adopté la semaine dernière à Ottawa) peuvent transformer de simples utilisateurs d’Internet en suspects à la merci d’un algorithme mal paramétré ou d’un agent zélé, savoir que notre messagerie serait soustraite de ses fouilles abusives est un baume.

Bleep, le sans-nuage

BitTorrent est la société derrière la plateforme de partage du même nom. Elle a rendu publique la semaine dernière son application de messagerie Bleep, après de longs mois en mode test.

La plupart des messageries offertes sont pourtant fiables. Pourquoi choisir Bleep?

bleep2

Source Bleep.pm

Prenons comme exemple l’iMessage d’Apple qui utilise le chiffrement de bout en bout. Malheureusement, ces messages cryptés, Apple les stocke dans son nuage et certaines métadonnées sont alors accessibles : la date d’envoi et le nom du point d’accès réseau (APN), soit l’identifiant qui permet à un utilisateur de téléphonie mobile de se connecter à Internet.

L’encodage des données garantit normalement la confidentialité, mais, tout comme une banque attire les braqueurs, un centre de données attire les pirates. On se rappelle encore les photos de célébrités qui ont été piratées dans l’iCloud d’Apple. Quand tout est centralisé, une brèche peut donner accès à tout.

Bleep au contraire ne conserve aucun message dans le nuage. Cela signifie que, lorsque vous envoyez un message à partir de Bleep, il passe directement de l’émetteur au destinataire.

Qui dit absence de centre de données, dit absence de possibilité pour un pirate ou un agent gouvernemental de fouiller dans nos messages ou leurs métadonnées, comme pour faire ses emplettes au supermarché.

Cela n’empêche pas quelqu’un de surveiller par-dessus votre épaule, mais cela empêche la surveillance de masse par un pirate confortablement installé dans son fauteuil avec ses pantoufles.

Bleep, la messagerie pair à pair

bleep

Bleep fonctionne en utilisant le réseau pair à pair de BitTorrent, qui permet à 170 millions d’utilisateurs actifs par mois de partager des fichiers. Fonctionnant de manière décentralisée, chaque poste est utilisé comme un relais, éliminant le besoin d’un centre pour coordonner.

Pour un usage encore plus sécurisé, il est possible d’utiliser Bleep avec l’option whisper qui supprime les messages après leur lecture (à la manière de Snapchat).

Il est aussi possible de donner un coup de fil, sans passer par un serveur central, directement de poste à poste.

Toutefois, l’enjeu principal de cette application mobile repose sur son adoption massive par les utilisateurs. Ce qui veut dire que, s’il n’y a personne de votre réseau qui l’utilise, vous ne pourrez pas envoyer de messages.

Voilà bien un paradoxe des nouvelles technologies: les nouvelles solutions adaptées pour l’ère post-Snowden ne peuvent émerger que si l’on abandonne  les vieilles applications de l’ère pré-Snowden.

bleedcode

Ce code permet de m’ajouter à votre liste de relations sur Bleep. Nous allons créer ce réseau décentralisé une personne à la fois!
Pour télécharger Bleep: http://www.bleep.pm

Catégories : Applications