Catherine MathysLa rédemption de Twitter passe par la NFL

Par

 publié le 5 avril 2016 à 13 h 04

Qui a obtenu les droits de diffusion en ligne pour les matchs de la ligue nationale de football (NFL) en 2016? Twitter. Pas Facebook, pas Amazon, pas Yahoo!, pas Verizon, mais Twitter, ce réseau social plutôt malmené par les temps qui courent. C’est le site de Bloomberg qui a annoncé la nouvelle tôt ce matin.

Ce réseau social étant fréquenté largement par des journalistes, des politiciens ou des vedettes, cette nouvelle devient l’occasion rêvée d’élargir sa base d’abonnés. On pourra donc voir 10 parties en direct, en plus de voir les coulisses de ces grands-messes du sport diffusées sur Periscope.

Une part de la lucrative tarte

Quand on connaît l’importance des cotes d’écoute télévisuelles des parties de la NFL, c’est toute une manche que Twitter vient de remporter. C’est que la NFL est la ligue sportive la plus riche au monde, en particulier grâce à ces droits de diffusion tous médias confondus qui devraient atteindre 7,3 milliards de dollars cette année.

4896215_3_1c99_superbowl-a-santa-clara_84feb970a727f1a32ef1b0ffb702aee7

Bien sûr, vous pourrez toujours regarder le football sur votre bonne vieille télé, pourvu que vous ayez accès à NBC, à CBS ou au réseau NFL. Toutefois, pour la NFL, ce contrat avec Twitter est aussi une façon de joindre les cord-cutters, ces Américains qui sont de plus en plus nombreux à mettre fin à leur abonnement à un service de câblodistribution. Selon une étude citée dans le Wall Street Journal, c’est 21 % des ménages qui refuseront de payer le câble d’ici 2018.

Les parties du jeudi étant moins suivies que celles du dimanche et du lundi, elles deviennent un terreau fertile pour l’expérimentation de nouvelles avenues de diffusion et de nouveaux moyens de faire de l’argent.

La consolidation du rôle de Twitter

Combien Twitter a-t-il déboursé pour cette nouvelle offre de diffusion? Les chiffres n’ont pas été rendus publics, mais on sait que Yahoo! a payé 20 millions de dollars pour une seule partie la saison dernière. Selon le site Re/Code, qui cite des sources anonymes, Twitter aurait cependant bénéficié d’une aubaine. En effet, le réseau n’aurait payé que 10 millions de dollars pour les 10 parties. Ce sont des pacotilles à côté des 450 millions de dollars qu’ont payés CBS et NBC pour les droits de diffusion télé des parties du jeudi.

twivage

Ce nouveau contrat est une façon pour Twitter de consolider son rôle dans la diffusion de contenus en direct. C’est déjà un endroit où les téléspectateurs aiment se rendre pour réagir et discuter en direct d’une émission diffusée à la télévision. Aux États-Unis, la pratique est intégrée à la plupart des émissions; trois émissions sur quatre à heure de grande écoute affichent leur mot-clic en bas de l’image. Le prolongement tout naturel de ce qu’on appelle le « twivage » était la diffusion de ce contenu à même le réseau social. Gageons que Twitter saura faire de nombreux nouveaux adeptes, puisque c’est la première fois qu’on pourra voir un aussi grand nombre de parties de la NFL gratuitement sur Internet.

Réseaux sociaux