Maxime JohnsoniPad Pro de 9,7 pouces : premières impressions

Par

 publié le 21 mars 2016 à 17 h 51

ipad pro

Apple a dévoilé lundi une petite version de sa tablette professionnelle iPad Pro. Son format est pratique pour le dessin, mais convient toutefois moins bien à l’écriture pour ceux qui comptent remplacer leur ordinateur par une tablette. Premières impressions.

Une tablette de taille normale

format

L’iPad Pro de 9,7 pouces est doté d’un écran de la même taille que celui qu’avait l’iPad original, soit la moitié de l’écran de 12,9 pouces du modèle lancé l’automne dernier.

Cette tablette conserve plusieurs des nouveautés de sa grande version, soit un connecteur pour accessoires sur le côté de l’appareil et quatre haut-parleurs qui assurent un son puissant en stéréo, peu importe que l’on tienne l’iPad en mode portrait ou paysage. Son processeur est encore une fois l’A9X d’Apple, il est doté du lecteur d’empreintes digitales TouchID et sa capacité minimale est de 32 Go (il existe maintenant un modèle à 256 Go également).

Son écran est toutefois de meilleure qualité que celui des modèles précédents, soit 25 % plus lumineux que celui de l’iPad Air 2, en plus d’afficher plus de couleurs que les écrans des autres tablettes d’Apple. Son appareil photo a aussi été amélioré et utilise désormais le capteur de 12 mégapixels et l’objectif F2.2 que l’on trouve dans l’iPhone 6S.

Quant à ses caractéristiques physiques, la tablette a la taille et le poids de l’iPad Air 2, soit 6,1 mm d’épaisseur et 437 grammes. Il s’agit donc d’une tablette mince et légère, beaucoup plus facile à transporter et à utiliser que l’iPad Pro de 12,9 pouces.

True Tone : pour des blancs plus blancs
La principale nouveauté de l’iPad Pro de 9,7 pouces est son écran True Tone, une fonctionnalité qui permet de mesurer la luminosité ambiante avec plus de précision qu’auparavant.

En plus de mesurer l’intensité lumineuse, l’iPad note la couleur de la lumière et ajuste son écran en conséquence. Le résultat est quand même apparent, surtout avec les blancs, qui pouvaient parfois avoir des teintes de bleu sur les anciennes tablettes de la compagnie, selon l’éclairage.

L’effet est notamment intéressant lorsqu’on lit un livre ou lorsqu’on dessine, mais sans plus.

Une question d’accessoires

CLAVIER

Un écran de meilleure qualité, une capacité plus grande et un processeur plus puissant ne sont pas des raisons suffisantes pour expliquer les 300 $ de différence entre l’iPad Pro de 9,7 pouces (799 $) et l’iPad Air 2 (499 $).

Le principal attrait de la version professionnelle de la tablette d’Apple est sa compatibilité avec deux accessoires, le stylet Apple Pencil et les claviers Smart Keyboard.

L’Apple Pencil est généralement aimé des illustrateurs, et devrait encore l’être avec cette tablette plus petite. Le stylet est précis, et dessiner sur l’iPad se rapproche grandement du dessin sur une feuille.

Avec le clavier Smart Keyboard, la nouvelle tablette rate toutefois un peu plus la cible. Le format de 9,7 pouces ne permet en effet pas d’avoir un clavier de taille habituelle, comme c’était le cas avec la tablette de 12,9 pouces.

Les touches sont encore une fois agréables à enfoncer, mais elles sont plus petites et plus tassées, assez pour faire quelques erreurs après un bref essai. On peut imaginer que la situation s’améliorera avec le temps, mais ceux qui souhaitent surtout écrire avec leur appareil risquent néanmoins d’y trouver plus leur compte avec l’iPad Pro de 12,9 pouces.

Lancement le 31 mars
La nouvelle tablette iPad Pro de 9,7 pouces sera lancée au Canada le 31 mars, soit en même temps que l’iPhone SE, un téléphone de 4 pouces également dévoilé aujourd’hui.

L’iPad Pro de 9,7 pouces sera vendu 799 $ avec une capacité de 32 Go, 999 $ avec 128 Go et 1199 $ avec 256 Go. Les modèles avec une connectivité LTE seront quant à eux vendus 979 $, 1179 $ et 1379 $ respectivement.

Tablettes