Catherine MathysENIAC : le premier ordinateur a 70 ans

Par

 publié le 17 février 2016 à 14 h 17

Le 16 février 1946, un communiqué de presse émis par le Département de la guerre américain annonçait la naissance du premier ordinateur, l’ENIAC (Electronic Numerical Integrator and Computer), conçu sous la direction de John Prosper Eckert et de John William Mauchly pour répondre aux besoins de l’armée américaine.

“Designed and constructed for the Ordnance Department at the Moore School of Electrical Engineering of the University of Pennsylvania by a pioneering group of Moore School experts, this machine is the first all-electronic general purpose computer ever developed. It is capable of solving many technical and scientific problems so complex and difficult that all previous methods of solution were considered impractical.”

Eniac (1)

Avec ses 18 000 tubes sous vide, ce supercalculateur électronique numérique occupait une pièce de 30 par 50 pieds et pesait plus de 30 tonnes. Le communiqué parle d’un coût de 400 000 $ par machine (ce qui équivaudrait à plus de 5 millions de dollars).

Les premiers computers

Au départ, le mot computer était associé plus souvent à la personne qui faisait des calculs à la main qu’à une machine. Lancé en 1943, le projet de l’ENIAC devait surtout aider à produire des tables de tirs dans les opérations de bombardement pour toucher la cible avec précision. « Ce travail, qui devait tenir compte des interactions entre de multiples variables (vitesse, altitude, vent, angle de tir, température, etc.), exigeait des milliers de calculs. (…) Aussi, tout ce qui pouvait augmenter la vitesse de production des tables, plus précisément l’automatisation des calculs, intéressait au plus haut point l’armée américaine. » (André Mondoux. Histoire sociale des technologies numériques, de 1945 à nos jours. Montréal : Nota Bene, p. 40)

Achevé après la guerre, l’ENIAC servira néanmoins à résoudre des problèmes complexes en temps de paix, bien qu’il fût nécessaire de le reprogrammer entièrement pour chaque nouveau problème à résoudre.

“Although the machine was originally developed to compute lengthy and complicated firing and bombing tables for vital ordnance equipment, it will solve equally complex peacetime problems such as nuclear physics, aerodynamics and scientific weather prediction.”

Le rôle essentiel des femmes

En 1945, l’armée américaine a recruté six femmes computers à l’Université de Pennsylvanie pour travailler sur un projet secret. Ce sont elles, les premières programmeuses de l’ENIAC. Mais le terme « programmeur » n’existait pas. Ces femmes devaient inventer la manière de faire marcher cette nouvelle machine.

eniac

Kathleen McNulty Mauchly Antonelli, Betty Snyder Holberton, Jean Jennings Bartik, Marlyn Wescoff Meltzer, Ruth Lichterman Teitelbaum et Frances Bilas Spence devaient faire un travail que personne ne comprenait, sans réelle expertise autre que leurs diplômes en mathématique. Programmer à l’époque comportait aussi tout un volet physique. Ces femmes devaient transporter des câbles d’un côté à l’autre de la machine qui prenait toute la pièce, réparer les tubes, etc.

Operating ENIAC Computer

La contribution de ces femmes n’a bien sûr pas été soulignée. Celles-ci n’ont même pas été invitées au souper de célébration qui a suivi le dévoilement de l’ENIAC. Elles étaient perçues comme de simples opératrices de machine. Elles assistaient les hommes auxquels on attribuait le véritable mérite, selon Mitch Marcus, professeur spécialisé en intelligence artificielle à l’Université de Pennsylvanie.

eniac 3

L’ordinateur a été utilisé pendant une décennie. En atteignant une vitesse inégalée, l’ENIAC a réalisé plus de calculs en 10 ans que dans toute l’histoire qui l’a précédé.

Informatique