Martin LessardNe soyez pas surpris si votre voiture silencieuse fait du bruit

Par

 publié le 25 novembre 2015 à 14 h 24

En 2008, des études ont démontré que dans les endroits densément peuplés par les humains, le chant des oiseaux est modifié. En fonction de l’environnement urbain, les oiseaux chantent dans des fréquences plus basses ou plus hautes.

Dans les endroits couverts d’asphalte ou là où il y a beaucoup de bâtiments, les oiseaux réduisent la fréquence du son de leur chant pour qu’il soit plus sourd et éviter ainsi la réverbération.

À l’inverse, dans les lieux très fréquentés, les oiseaux montent la fréquence afin que la pollution sonore ne couvre pas certaines portions de leur chant.

Le chant des oiseaux des villes s’est donc adapté à l’environnement urbain.

Source usager ZeroOne (Flickr)

Source cc ZeroOne (Flickr)

Mine de rien, une série de sons se sont modifiés ou ajoutés au fil des années dans nos villes, en partie à cause de la technologie.

On pense au signal de recul des véhicules lourds, à l’ouverture et à la fermeture des portières de voiture (avec leur bip-bip caractéristique), et évidemment au désormais classique système d’alarme de voiture qui se déclenche pour un rien.

De nouveaux sons sont apparus ou vont apparaître strictement à cause des nouvelles technologies.

Le son des voitures d’urgence

Depuis quelques années, dans nos villes nord-américaines, les sirènes des voitures de police et des ambulances émettent des fréquences plus basses.

La raison? En partie pour attirer l’attention de ceux qui portent des écouteurs.

Avec la popularité grandissante des téléphones intelligents, de plus en plus de gens se promènent les oreilles bouchées (par des écouteurs intraauriculaires ou des casques d’écoute de luxe) ou sont simplement distraits par leur écran.

Le nouveau son de la sirène transperce le corps plus que les oreilles.

Que vous soyez coiffés de votre casque d’écoute antibruit (contrôle actif du bruit ou noise cancellation) ou dans votre voiture à l’acoustique feutrée à écouter votre musique dans le tapis, cette sirène attirera automatiquement votre attention.

Le son artificiel des voitures silencieuses

Le prochain son à apparaître dans notre environnement urbain sera celui des voitures électriques.

Non, le moteur électrique ne fait pas bruit. Et c’est un point positif pour contrer la pollution sonore. Mais c’est un danger pour les piétons et les cyclistes.

En effet, ces derniers sont habitués à reconnaître la direction dans laquelle roule un véhicule par l’intensité des bruits que génère son moteur à explosion. Retirez ces bruits et la voiture devient un bolide silencieux des plus dangereux.

Des tests démontrent que, simplement par le son, une personne peut distinguer à quelle distance d’elle se trouve un véhicule en mouvement. S’il s’agit d’une voiture équipée d’un moteur à explosion, roulant à 8 km/h, on peut la repérer quand elle est à 11 mètres. S’il s’agit d’une voiture électrique, cette distance n’est que de 3,4 mètres.

Cela signifie qu’on remarque la voiture électrique quand elle n’est qu’à deux secondes de soi.

Source cc Elvert Barnes (Flickr)

Source cc Elvert Barnes (Flickr)

Voilà pourquoi il est actuellement question d’imposer un son précis sur les véhicules électriques, de façon à ce que les passants aient conscience de leur présence.

Ce son sera en quelque sorte une alerte pour le piéton ou le cycliste — et probablement aussi pour les autres conducteurs. Par contre, ce sont surtout les non-voyants qui en profiteront le plus.

Le son s’activera automatiquement en basse vitesse et à l’approche d’un obstacle. Et pourquoi en basse vitesse seulement? Parce qu’au-delà de 30 km/h, le bruit des pneus et du vent sur la carrosserie est suffisant pour alerter les piétons et les cyclistes.

Un nouveau son dans la ville

La technologie existe et elle est prête, mais elle n’est pas mise en place ni obligatoire partout.

Le gouvernement américain a repoussé hier de quelques mois l’introduction de sa loi sur les « voitures silencieuses », le temps de « trouver une entente » avec les constructeurs.

Les gouvernements européens et japonais ont aussi des projets de loi en ce sens. La mise en application est imminente partout.

Avec la disparition annoncée des voitures polluantes, et la montée inéluctable des voitures électriques, le son de nos villes passera d’un vrombissement incessant à un autre type de son qu’on découvrira très bientôt.

Sécurité