Martin LessardDes lentilles cornéennes télescopiques

Par

 publié le 19 février 2015 à 13 h 59

La technologie portable (les montres, bracelets et lunettes connectés) comprendra, à plus ou moins long terme, inévitablement, les lentilles cornéennes.

Dévoilée lors de la conférence annuelle du AAAS (American Association for the Advancement of Science) la semaine dernière, l’École polytechnique de Lausanne, en Suisse, propose une lentille capable de zoomer.

Juste en clignant des yeux, il serait possible de passer d’une vision normale à un affichage agrandi (2.8x).

Source EPFL

Source EPFL

Zoome-moi ça!

Environ 285 millions de personnes dans le monde sont atteintes de déficience visuelle, sans parler des personnes âgées qui souffrent de dégénérescence maculaire.

Un tel type de lentilles permettrait à certains d’entre elles de mieux voir en agrandissant ce qu’elles regardent. Au lieu de se rapprocher du texte, par exemple, la personne pourrait basculer en mode zoom.

L’affichage agrandi s’affiche sur la lentille quand on active une des polarisations, et disparaît lorsqu’on choisit l’autre.

L’affichage bascule de l’un à l’autre grâce à un simple clin d’oeil. Cette fonctionnalité nécessite le port de lunettes spéciales en supplément des lentilles.

La promesse d’une meilleure vision est certainement bienvenue. Les recherches doivent évidemment continuer pour rendre le produit commercialisable à grande échelle.

Télescope portable

Comme souvent, ce qui est développé dans les laboratoires dans une optique de soins palliatifs finit par un détournement à l’usage des personnes en bonne santé.

Ainsi, la chirurgie faciale, conçue au départ pour les grands blessés de la Première Guerre mondiale, s’est transformée en industrie de la chirurgie plastique pour gens riches et soucieux de modifier leur apparence.

On peut imaginer aussi pour ces lentilles télescopiques des applications qui dépassent le simple cas médical.

  • Les touristes en croisière sur le bord des côtes pourraient se procurer ce type de lentilles pour se promener sur le pont tout en observant de près le paysage.
  • Les agents de sécurité sur un chantier pourraient en être équipés pour étendre la portée de leur ronde de sécurité.
  • Les personnes assistant à un opéra (ou à un autre spectacle) pourraient avoir sur la scène une vue digne des premières rangées.

Il y a encore loin de la coupe aux lèvres, mais la possibilité de l’arrivée prochaine de cyborgs légers dans l’espace public me paraît chaque jour plus probable.

Il reste une chose à corriger : l’effrayant regard de robot que ces lentilles confèrent à leur utilisateur.

Futur