Billets publiés le 4 février 2015

Maxime JohnsonEssai du Parrot Zik 2.0 : de grandes améliorations

par

 publié le 4 février 2015 à 12 h 00

parrot 540 2

Le fabricant français a lancé il y a quelque temps la seconde version de son casque d’écoute Bluetooth Zik. L’appareil offre un design similaire, toujours signé Philippe Starck, mais la plupart de ses caractéristiques ont été grandement améliorées, assez pour en faire, encore une fois, l’un des meilleurs casques du genre.

Parrot a lancé le premier Zik en 2012. À l’époque, le casque se démarquait par sa fière allure, ses matériaux de qualité et surtout la quantité impressionnante de technologies intégrées, comme la NFC pour le synchroniser facilement avec un téléphone, une surface tactile pour contrôler sa musique en glissant le doigt sur l’écouteur et la réduction active du bruit.

Aujourd’hui, le marché a évolué, et d’autres appareils offrent des caractéristiques similaires, si bien que le Parrot Zik 2.0 n’est plus aussi exceptionnel que ne l’était le premier Zik. Il s’agit quand même, à tous les égards, d’un bien meilleur casque.

De bonnes améliorations
parrot 540 1

Côté design, même s’il paraît identique à son prédécesseur, le Zik 2 propose plusieurs améliorations subtiles, mais appréciées. Il est désormais plus léger, plus facile à transporter et il tient plus fermement sur la tête. Il ne tombe d’ailleurs plus par accident comme cela arrivait auparavant.

Son autonomie a aussi été considérablement améliorée, et elle est désormais d’environ 7 à 18 heures, selon le mode activé. À 18 heures d’autonomie, par exemple, le casque doit être utilisé sans connexion Bluetooth, avec un fil, mais le mode de réduction du bruit peut être activé.

Notons qu’une fois la pile à plat, il est quand même possible d’utiliser les écouteurs avec un fil, mais la qualité sonore est alors considérablement diminuée.

La réduction du bruit est pour sa part beaucoup plus efficace qu’auparavant, en partie grâce à des améliorations logicielles, mais aussi grâce à l’ajout de trois microphones à l’extérieur du casque. Le Zik 2 se rapproche d’ailleurs de très près des Bose QC-25, probablement les meilleurs écouteurs pour ceux qui recherchent le silence complet.

Notons qu’il est aussi possible de choisir le niveau de réduction sonore grâce à l’application mobile Zik 2.0 (nécessaire pour pouvoir utiliser les principales fonctions de l’appareil). Une réduction plus délicate permet notamment au casque de reproduire la musique un peu plus fidèlement.

Parlant de qualité audio, celle-ci est d’ailleurs excellente, notamment grâce à un nouveau convertisseur numérique-analogique. Le son est par défaut assez naturel, mais l’application permet de l’ajuster facilement, notamment par des paramètres préenregistrés (selon le type d’ambiance, ou selon des artistes spécifiques), à l’aide d’un mode Concert Hall pour reproduire une grande pièce et avec un égalisateur numérique.

L’appareil propose aussi la voix HD pour les appels, à condition évidemment de posséder un téléphone compatible et d’appeler à travers un réseau compatible quelqu’un qui possède également un téléphone compatible. Bref, une caractéristique dont on ne pourra profiter tous les jours.

Parmi les défauts du Zik 2.0, notons que celui-ci n’utilise pas l’encodage Bluetooth APT-X, d’une meilleure qualité. C’est un choix plutôt décevant de la part de Parrot, qui avait pourtant jusqu’ici pris des décisions plutôt éclairées en ce qui concerne son appareil.

Le pavé tactile sur le côté de l’écouteur est aussi très sensible. En hiver, avec une écharpe, il m’est arrivé souvent de l’accrocher par erreur et, ainsi, d’interrompre la musique ou de changer de chanson, ce qui est embêtant.

Il est aussi dommage que l’application mobile soit essentielle pour autant de fonctionnalités, comme la réduction du bruit. Pour la plupart des gens, qui utilisent de toute façon leur casque avec un téléphone intelligent, cela ne devrait toutefois pas être très problématique.

Quelques mots sur le prix
Comme d’autres casques du genre, les Parrot Zik 2.0 sont assez chers, soit 429 $ au Canada. Est-ce nécessaire de payer autant pour écouter sa musique? Absolument pas. Cela dit, si on tient compte de toutes ses fonctionnalités et des différentes technologies intégrées, l’appareil n’est toutefois pas particulièrement plus cher que ses concurrents.

Notons que les audiophiles pourront trouver un casque avec une meilleure qualité sonore, mais ils devront alors généralement laisser tomber la réduction du bruit, les modes avancés et les autres caractéristiques du genre proposées par le Parrot Zik 2.0.

Ceux qui sont prêts à investir dans un casque d’écoute haut de gamme et polyvalent ne devraient toutefois pas être déçus par le Zik 2.0.