Martin LessardCachez ce tweet que je ne saurais voir

Par

 publié le 25 novembre 2014 à 12 h 25

Hier, ce tweet a fait le tour des réseaux sociaux. 

« Je crois toujours qu’on devrait les acheter. Il est prévu à ton agenda pour le 15 ou 16 décembre — nous devons le convaincre. J’ai un plan »

dmfail

Il a été écrit (et rapidement effacé) par Anthony Noto, le nouveau directeur financier de Twitter.

Un « DM fail » gênant

Sur Twitter, DM tient pour « Direct Message », message direct. Le « DM fail » est cette erreur typique qui arrive quand on pense s’adresser à une personne en privé alors que nous sommes en fait en public.

L’équivalent est d’appeler sa douce moitié au téléphone et de se retrouver en fait sur une ligne téléphonique à la radio.

Ce message privé a donc été envoyé de façon publique à un autre employé de l’entreprise concernant une future acquisition.

Un des nombreux abonnés de M. Noto a eu le temps de capturer et de diffuser le message privé.

Pour la discrétion, on repassera.

Le vrai problème

Comme outil professionnel, la messagerie de Twitter est un danger. On peut critiquer l’ergonomie de l’outil, mais fondamentalement, le problème est ailleurs.

Dans le même outil, on trouve à la fois une communication à tous et une communication privée. On peut améliorer l’ergonomie, soit, mais il reste que les deux fonctions sont dans le même outil.

Pour reprendre l’image du téléphone, c’est comme si une touche sur le clavier du combiné permettrait par une simple pression d’envoyer nos confidences privées à toutes les stations de radio du monde.

Assurément, un jour, on va faire une mauvaise manipulation.

Avec un courriel, il est tout simplement impossible de faire un « envoi à la planète entière » par mégarde. Tout au plus, le faux pas est de « répondre à tous » avec un commentaire personnel.

Les outils des médias sociaux, dans un contexte professionnel, ont un potentiel explosif évident.

Que cette erreur soit faite par le directeur financier de Twitter même en dit long.

Annthony Noto

Annthony Noto

L’adoption en toute confiance des médias sociaux auprès des entreprises comme outil de travail a encore un petit bout de chemin cahoteux devant elle.

Réseaux sociaux