Billets publiés le 22 janvier 2014

Martin LessardComment éviter la balkanisation d’Internet?

par

 publié le 22 janvier 2014 à 10 h 59

À Davos, commence aujourd’hui le 44e Forum économique et mondial, avec, entre autres, une conférence intitulée « Le problème de Big Brother », qui abordera les conséquences préoccupantes de la collecte des données privées à grande échelle.

La « société de surveillance » qui se met en place a été confirmée et reconduite par Obama, comme compris en filigrane dans son discours de vendredi dernier.

Il faut s’attendre, sur le plan international, à une réaction à cette menace sur Internet.

La communauté internationale se montre moins désireuse de travailler conjointement à l’établissement de modèles de gouvernance pour remédier à cette faiblesse [qui] pourrait aboutir à une balkanisation d’Internet […] où les pirates jouiraient d’une supériorité écrasante et où les perturbations massives seraient monnaie courante. (source)

Une menace bien réelle plane. Il s’agit d’éviter cette balkanisation d’Internet.

Image de la série téléCybergeddon

Internet est entré dans l’ère post-Snowden

Plusieurs pays repensent les normes de sécurité en matière de données et de vie privée. Or, cette réflexion comprend la remise en question d’un Internet sous contrôle unique américain.

Internet est bien sûr à tous. Mais plusieurs câbles, routeurs, dorsales sont américains, plusieurs services d’infonuagiques sont américains, la racine même des noms de domaines (.com, .org, etc.) est américaine. Et tout cela est soumis aux lois américaines.

Les intrusions sur les réseaux sont le fait de tous les États. Mais les Américains sont tout simplement les plus très avancés. Et cela fait peur aux autres.

220px-HAL9000

Pour les États, avoir Internet peut donc rimer avec laisser un gouvernement étranger surveiller et en savoir encore plus sur ses propres citoyens. Couper le cordon devient donc une option.

Si vous trouvez que la vie privée a été malmenée avec la montée fulgurante des médias sociaux, vous n’avez encore rien vu avec l’Internet des objets, qui sera la prochaine vague d’innovation de cette décennie.

Il est devenu évident que l’Internet des objets subira la même pression que le web de la part des agences d’espionnage.

Quand les objets connectés entreront encore davantage dans nos maisons, comme ce thermostat Nest qui en contrôle la température, ce sera l’économie intime de tout un pays qui sera devenu transparent aux yeux des Américains.

Cela donne une bonne raison de créer un réseau 100 % national. À Davos, réussiront-ils à éviter la balkanisation d’Internet?