Billets publiés le 21 janvier 2014

Iwata à la conférence E3 de 2012

Iwata à la conférence E3 de 2012

L’avenir semble parsemé de défis pour Nintendo. La célèbre compagnie japonaise a annoncé qu’elle baissait les prévisions de vente de sa dernière console, la Wii U, d’environ 70 %. Elle fixe maintenant ses ventes présumées à 2,8 millions d’unités d’ici le 31 mars. En raison des mauvais résultats de cette console, Nintendo se prépare à une troisième année consécutive de pertes.

Des résultats financiers désastreux, selon les commentateurs

Pour 2013, la compagnie avait prévu 55 milliards de yens (environ 580 millions en dollars canadiens) de profit. Or, elle subira plutôt une perte de 25 milliards de yens (environ 260  millions en dollars canadiens).

Parmi les facteurs cités par Bloomberg pour expliquer ces résultats désastreux, on compte l’arrivée de la PlayStation 4 et de la Xbox One cet automne, qui ont attiré la clientèle des joueurs expérimentés qui ont préféré ces consoles beaucoup plus performantes. Mais cela n’a rien de bien surprenant : les cibles de Nintendo sont la famille, les enfants et les personnes qui jouent seulement à l’occasion. Or, ces dernières jouent de plus en plus des appareils mobiles ou des tablettes plutôt que d’investir dans des consoles. On peut les comprendre, car même le président de Nintendo, Satoru Iwata, avouait en novembre que la sélection de jeux offerts sur la Wii U n’était pas satisfaisante.

Quand le jeu mobile change la donne

L’article de Bloomberg dit également qu’une des faiblesses de Nintendo est justement son refus de produire des jeux pour les plateformes mobiles. Mais ses derniers états financiers risquent de changer la position du président de Nintendo. Encore en juin, Iwata, dans un article de The Verge, affirmait ne pas vouloir offrir de jeux avec les personnages de ses célèbres franchises par crainte de nuire à la valeur à long terme de Nintendo : « Les gens achèteront une console pour un seul jeu si celui-ci est vraiment intéressant.  » Le pari n’aura donc pas été tenu et, coup de théâtre, Iwata est revenu sur sa position lors d’une conférence de presse le 16 janvier. Il a déclaré que Nintendo étudiait actuellement un nouveau modèle d’affaires qui inclurait les plateformes mobiles.

Pour l’instant, pas de version pour mobiles des jeux appréciés de Nintendo

Certains auraient souhaité que Nintendo offre des versions pour mobiles de ses jeux les plus populaires, mais cela ne semble pas être au programme pour le moment. Reggie Fils-Aime, président de la division américaine de Nintendo, a fait une déclaration similaire en décembre par rapport au mobile. Il a prudemment déclaré qui s’agirait plutôt d’une affaire de marketing que de publication de jeu. La philosophie de la compagnie, rappelle-t-il, est que les jeux Nintendo sont faits pour être joués sur des consoles Nintendo. Pourtant, plusieurs jeux produits par des tiers  pour la console portable DS sont offerts sur iOS ou Android : Phoenix Wright, Scribblenauts ou encore la série Professor Layton.

Sans surprise dans le contexte actuel, le salut de Nintendo semble plutôt résider dans ses consoles pour portables. Plus de 11,5 millions de consoles Nintendo 3DS ont été vendues aux États-Unis seulement. La célèbre compagnie a également connu un succès énorme au Japon avec 15 millions d’unités vendues. Si elle réussit à s’adapter à sa clientèle, elle n’est donc pas près de fermer ses portes.