Billets publiés le 17 janvier 2014

Martin Lessard10 microéoliennes sur un grain de riz

par

 publié le 17 janvier 2014 à 10 h 37

Vous avez oublié votre chargeur? Déposez votre cellulaire près d’une fenêtre, un jour de vent, il va se recharger tout seul.

Des chercheurs de l’Université du Texas, à Arlington, aux États-Unis, ont conçu une éolienne microscopique qui, placée en série, pourrait être utilisée pour alimenter nos téléphones cellulaires.

Par microscopique, on entend d’une dimension de l’ordre de 1,8 millimètre de large. On pourrait en installer 10 sur un simple grain de riz!

L’éolienne est pliée comme un origami pour rester à plat, mais elle se déplie en 3D pour libérer ses ailes.

Encore à l’étape de démonstration de faisabilité, ce « moulin à vent » pourrait être commercialisé à grande échelle par une compagnie taïwanaise qui en a signé un contrat.

« Des dalles plates avec des milliers d’éoliennes pourraient être fabriquées et montées sur les murs des maisons ou des immeubles pour stocker l’énergie pour la lumière, la sécurité ou les variables environnementales et la communication sans fil. » (source)

Les microéoliennes ont été testées avec succès en septembre dernier sous de forts vents artificiels pour vérifier leur solidité et leur aérodynamisme ajustable.

Je doute par contre que ce soit vraiment le genre de technologie que l’on voudra installer au dos de nos cellulaires, mais j’entrevois très bien un usage pour des objets connectés (une caméra, un capteur, une borne WiFi, etc.) déployés dans la ville pour devenir autonomes en énergie. Ce qui est appelé « ville intelligente » va regorger de ces capteurs.

Des spécialistes estiment que d’ici 2020, il y aura 80 milliards d’objets connectés. Pour les moins gourmands en énergie, et ceux qui sont moins mobiles ou placés de façon à se déclencher uniquement de temps en temps, on a peut-être trouvé là une façon pour qu’ils se rechargent tout seuls.

La miniaturisation aidant, l’Internet des objets se met, lentement mais sûrement, en place.

File06b

Lire aussi sur Triplex :

Demain, la ville intelligente [1]

Demain, la ville intelligente [2]

CES : l’Internet des objets (et son problème)

Le premier ordinateur en nanotubes de carbone