Maxime JohnsonMes impressions des téléviseurs WebOS de LG (CES)

Par

 publié le 15 janvier 2014 à 10 h 21

lg webos

Au Mobile World Congress de Barcelone en février 2013, le fabricant LG en a surpris plusieurs en annonçant son acquisition de WebOS, un système d’exploitation mobile développé par Palm que tous croyaient mort et enterré. La compagnie coréenne a présenté au Consumer Electronics Show (CES) les fruits de son acquisition, et le résultat est plutôt convaincant.

Si WebOS a été créé pour les téléphones intelligents, c’est plutôt sur ses téléviseurs que LG a installé le système d’exploitation.

Le nouveau WebOS n’a toutefois pas grand-chose à voir avec celui qui équipait le Palm Pre à l’époque. Visuellement, l’interface de WebOS consiste maintenant en une longue bande multicolore, qui rassemble une dizaine de petits rectangles italiques d’un bout à l’autre de l’écran.

La bande est semblable à une frise chronologique, où s’affichent les applications précédemment ouvertes à gauche, ses applications préférées au centre, et les autres applications disponibles à droite. Chaque carte peut représenter une application (Netflix, Internet, etc.), mais aussi les différentes entrées de son téléviseur, qui apparaissent uniquement lorsqu’un appareil y est branché.

Lorsque l’interface WebOS est lancée, cette bande se superpose à l’écran qui, lui, demeure actif. Vous pouvez donc naviguer dans WebOS tout en continuant de regarder une émission à la télé.

Si les interfaces pour téléviseur intelligent sont souvent complexes et beaucoup trop chargées, la version de WebOS de LG est franchement rafraîchissante. Le tout est joli et simple d’utilisation. Passer d’une application à l’autre est aussi bien plus rapide qu’avec les autres appareils sur le marché.

Une bonne acquisition
Avec son acquisition de WebOS l’année dernière, LG a mis la main sur un système bien adapté pour les téléviseurs, mais surtout sur une équipe qui a visiblement la main pour les interfaces jolies et bien conçues (même s’il est important de rappeler que le designer principal de WebOS, Matias Duarte, est passé chez Google en 2010).

WebOS a aussi d’autres avantages pour LG. Il est notamment facile pour les développeurs d’y porter leurs applications existantes, et certaines applications mobiles pourront même être développées pour partager du contenu directement sur son téléviseur, un peu comme avec l’adaptateur Chromecast de Google.

WebOS offre aussi une certaine visibilité pour LG, surtout pendant un événement comme le CES. Mais comme les consommateurs ont boudé le système lorsqu’il était offert par Palm et HP, la marque WebOS est loin d’être un gage de succès pour l’entreprise.

Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un excellent coup pour LG. Les consommateurs n’achèteront probablement pas leurs téléviseurs uniquement pour cette interface, mais ils apprécieront tout de même leur expérience.

Je ne serais pas non plus étonné si les propriétaires d’un téléviseur WebOS utilisaient davantage que les autres les fonctions intelligentes de leur appareil. Voilà qui pourrait être intéressant pour LG, surtout que l’entreprise compte y louer et y vendre directement des films et des séries télévisées.

La majorité des téléviseurs lancés par LG en 2014 (entre 56 % et 80 % des appareils, selon les sources) seront équipés de WebOS.

Télévision