Billets publiés le 13 janvier 2014

Jeudi dernier, Google annonçait que, dorénavant, il serait possible de contacter tous les utilisateurs de Google + par le biais de leur courriel Gmail. Ceux qui ont été échaudés par les ajouts des grands réseaux qui tombent sur les utilisateurs sans crier gare en changeant leurs paramètres de confidentialité par défaut (Facebook en est le champion) s’inquiétaient déjà pour leur vie privée. Qu’en est-il vraiment?

Comment ça marchera?

D’abord, il faut que les deux parties aient un profil Google +. Dans ce cas, si un utilisateur souhaite contacter un autre utilisateur par courriel, il lui suffira de chercher dans une liste, comme on le fait maintenant avec ses contacts. Ainsi, en entrant les premières lettres du nom de la personne, Gmail suggérera en premier lieu les adresses qui sont déjà dans le carnet de l’utilisateur et, en second lieu, les contacts Google + qui ont une adresse Gmail.

connections1

 Comment garder son courriel privé?

Il faut préciser que l’adresse de courriel ne sera pas affichée pour autant sur le profil Google + et ne pourra être connue d’un autre utilisateur que si l’on accepte d’échanger par courriel avec lui. Une solution est prévue pour protéger la vie privée des utilisateurs qui ne souhaiteraient pas être contactés par courriel. Comme on le voit dans l’illustration ci-dessous, l’utilisateur peut choisir avec assez de précision qui le contactera ou choisir de ne pas être contacté.

connections2

Plutôt que de faire comme Facebook et d’offrir ce nouveau service par défaut, au moment du lancement officiel, les utilisateurs devraient recevoir un courriel les avisant de l’entrée en vigueur du service. À ce moment, on leur proposera de visiter leur profil pour choisir qui pourra leur envoyer un courriel.

Quand Gmail devient partie intégrante du réseau Google +

Il y a presque un an, je parlais ici de l’avantage de Google + : « Google est le géant de la recherche et du référencement, mais c’est aussi YouTube, Gmail, GoogleMaps et Google Play. En 2012, ce sont 425 millions de personnes qui utilisaient la messagerie Gmail, et 66 des 100 plus grandes universités américaines avaient effectué la transition vers ce service de messagerie. » J’en concluais que même si Google + semble peu fréquenté, les utilisateurs de Gmail utilisent le clavardage, et peut-être le service de Hangout pour tenir des vidéoconférences, et baignent donc dans l’environnement des outils de Google +.

Google, avec toutes ses possibilités pour les entreprises et sa philosophie plus ouverte, est de mieux en mieux positionné par rapport à Microsoft, sa suite d’outils pour entreprises (dont la messagerie Outlook, qui a remplacé Hotmail, son réseau interne Yammer, etc.) et sa philosophie que l’on pourrait dire plus fermée.