Billets publiés le 21 février 2013

Laurent LaSalleSony dévoile la PlayStation 4

par

 publié le 21 février 2013 à 16 h 17

C’était un secret de polichinelle. Sony avait convié les médias à un événement mystère lié à la marque PlayStation qui se déroulait hier dans la ville de New York. Tous les spécialistes soupçonnaient que cette date avait été choisie pour dévoiler les détails concernant la prochaine console de salon du géant nippon de l’électronique. Et ils avaient raison.

Près de huit ans après avoir dévoilé la PlayStation 3 (soit le 16 mai 2005 à l’occasion de sa conférence à l’Electronic Entertainment Expo), Sony a présenté sa nouvelle stratégie pour conquérir le cœur de tous les joueurs : la PlayStation 4. Au menu? Beaucoup de changements. Mais aussi beaucoup de mystère.

Caractéristiques techniques

Mark Cerny, architecte en chef de la PlayStation 4, était responsable de révéler les entrailles de la nouvelle console. Fait étonnant, Sony dit adieu à la technologie propriétaire de ses consoles antérieures pour miser sur une technologie ouverte. Les composantes de la PlayStation 4 seront en tout point identiques à celles d’un PC. Cela signifie non seulement une diminution de coûts de production (puisqu’une bonne portion des pièces existe déjà sur le marché), mais c’est aussi une façon de permettre aux développeurs de maîtriser plus rapidement la plateforme puisque l’architecture leur est familière.

La PlayStation 4 sera donc propulsée par un processeur central Jaguar à 8 cœurs et un processeur graphique Radeon pouvant générer 1,84 téraflops, tous deux conçus par AMD. En terme de mémoire, la console sera munie de 8 Go de mémoire vive de type GDDR5 et d’un disque dur « de grande capacité » en guise de mémoire interne.

Avec autant de similarités entre la PlayStation 4 et le PC, on peut envisager qu’il sera simple pour les développeurs de recompiler un jeu PC afin d’en faire une version PS4.

Bien qu’il n’ait pas été question de lecteur optique lors de la conférence, Sony a révélé a posteriori que tout comme sa prédécesseure, la PlayStation 4 sera équipée d’un lecteur Blu-ray.

Nouvelle manette

Évidemment, qui dit nouvelle console, dit nouvelle manette. La DualShock 4 est une véritable évolution par rapport à ses ancêtres. La première chose que l’on remarque en voyant celle-ci est son pavé tactile en surface, hérité de la PlayStation Vita. La forme et les boutons ont été arrondis pour rendre la manette plus confortable. Les classiques boutons Start et Select sont remplacés par un seul bouton, Option. Sony a également ajouté un bouton dont le nom peut paraître étrange à première vue : Share. Je vous explique un peu plus bas à quoi celui-ci servira.

La DualShock 4 est combinée à un périphérique, ce qui n’est pas sans rappeler la Kinect de Microsoft. Ce périphérique sans nom est muni d’une caméra stéréoscopique qui permet de détecter les mouvements de la manette, en plus d’être compatible avec la PlayStation Move.

Finalement, l’élégante manette est équipée d’une entrée pour casque d’écoute, de quatre microphones et d’un haut-parleur intégré.

Expérience de jeu

Sony caractérise l’expérience de la PlayStation 4 avec cinq qualificatifs : simple, immédiate, sociale, intégrée et personnalisée.

Qu’est-ce que Sony entend par expérience immédiate? Lorsque vous effectuerez l’achat d’un jeu sur la PlayStation Network, vous pourrez y jouer dès le début de son téléchargement. Rien à installer. Aucune attente. Les jeux seront compilés de sorte que les éléments essentiels à son fonctionnement seront les premiers à être transmis.

Killzone : Shadow Fall

J’admets que j’étais plutôt sceptique quand j’ai lu les rumeurs qui prétendaient que Sony allait miser beaucoup sur l’aspect social de sa machine. Pourtant, ces rumeurs étaient fondées, et la proposition est très intéressante. Il sera possible de diffuser votre expérience de jeu à vos contacts et amis en appuyant sur le fameux bouton Share de la DualShock 4. Grâce à un partenariat avec Ustream, vos amis pourront non seulement vous regarder jouer, mais aussi vous assister au besoin. Vous n’arrivez pas à terminer un tableau ou combattre un gardien difficile? Donnez le contrôle à l’un des spectateurs. On offre même aux développeurs la possibilité d’attribuer un rôle de directeur à l’un de vos amis pour qu’il puisse vous assister différemment, en vous offrant plus de munitions lorsque vous êtes vulnérable par exemple.

Somme toute, Sony mise beaucoup sur une expérience utilisateur conviviale. Un jeu en vente sur le PlayStation Network vous intrigue? Essayez-le gratuitement. La présentation ne s’est pas attardée aux modalités d’utilisation de ce nouveau service. Dur à dire si Sony limitera le nombre de jeux qu’un utilisateur peut essayer dans la semaine ou la journée.

Les propriétaires de PlayStation Vita seront heureux d’apprendre que Sony vise à ce que tous les jeux PS4 puissent être utilisés sur la console portable. Non sans rappeler certains titres sur Wii U, la PlayStation 4 pourra communiquer avec la PlayStation Vita afin qu’il soit possible de voir et de contrôler le jeu sans avoir à monopoliser le téléviseur familial.

Dernière chose : le graphisme est de loin supérieur à ce que l’on connaît de la génération de consoles actuelle. Quelle surprise!

La console? Quelle console?

À l’instar de Nintendo lors du dévoilement de la Wii U, Sony s’est faite encore plus discrète sur l’apparence physique de la PlayStation 4. Rien n’a été montré en ce sens. De plus, on ignore toujours s’il existera plusieurs modèles, et le prix de chacun d’entre eux. Sans compter que Sony a été vague sur la rétrocompatibilité (rappelons que l’architecture de la PlayStation 3 n’a rien à voir avec celle propulsée par les processeurs x86). Tout ce que nous savons, c’est que son lancement est prévu avant la période des Fêtes de cette année.