Billets publiés le 29 janvier 2013

Martin LessardAvec OpenXC, votre voiture devient ouverte

par

 publié le 29 janvier 2013 à 12 h 28

On n’en verra pas les effets à court terme, mais il est maintenant clair que la voiture vient de faire son entrée dans l’Internet des objets. Comme pour la maison, avec la domotique, l’automobile ne sera plus un système fermé et opaque. Elle peut être harnachée par nos systèmes d’information.

Ce mois-ci, durant le CES, Ford a annoncé l’ouverture de OpenXC, une plateforme ouverte pour fabriquer des applications pour votre voiture.

En mode beta depuis un an, le site OpenXC.com est maintenant ouvert à tous les programmeurs et bricoleurs pour fabriquer des applications qui peuvent s’ajouter à l’ordinateur de bord et accéder aux données auxquelles le conducteur n’a pas accès d’habitude :

  • Inclinaison du volant, angle des rétroviseurs, lumière intérieure, odomètre, température,  etc.

Ne vous faites pas d’illusions. Vous ne pourrez pas contrôler les éléments essentiels du moteur, de la direction ou des freins. OpenXC reste limité à la simple lecture de données et ne permet donc pas d’injecter du code dans votre moteur.

Ce que OpenXC offre, par contre, c’est de rendre plus transparent ce qui se passe sous le capot.

Voitures en réseau

Rien n’empêche, par exemple, de détecter la vitesse qu’indique votre odomètre et de la retransmettre automatiquement à un système d’agrégation externe pour permettre de faire connaître l’état réel de la circulation à l’ensemble des automobilistes.

Car c’est là que se situe la vraie innovation : l’interconnexion avec les autres systèmes. La voiture, de système fermé, devient tout à coup un système qui génère des données qui pourraient être utilisées autrement, par l’intermédiaire de nos cellulaires et du web.

Des applications vont lentement se développer pour interagir avec les données de la voiture et celles de l’environnement. À terme, une partie des modules électroniques dans une voiture pourra devenir modulaire et interchangeable.

La plateforme OpenXC est bâtie sur Android (qui équipe la plupart des cellulaires dits intelligents) et fonctionne avec Arduino (un microcontrôleur open-source très peu coûteux et multiplateforme). Les applications qui seront téléchargeables seront filtrées par Ford (de la même façon que le fait Apple pour son AppStore), qui en garantira la sécurité.

L’innovation va probablement se faire lentement, un peu à la manière des FabLab et des imprimantes 3D. Mais dès qu’un écosystème technologique se met en place, les changements deviennent inévitables.