Laurent LaSalleApplications natives contre applications web : que préférez-vous?

Par

 publié le 23 janvier 2013 à 14 h 57

Une certaine polémique s’est développée au fil des années entre les applications natives et les applications web. Nadia, Martin et moi avons des opinions divergentes sur le sujet, et nous aurons la chance de nous exprimer sur la question samedi prochain à l’émission La sphère. D’ici là, nous traiterons du sujet cette semaine sur Triplex, et j’ai la chance d’ouvrir le bal.

Il existe deux grandes classes d’applications mobiles : les applications natives et les applications web.

L’application native est un logiciel spécifiquement conçu et programmé pour un type d’appareil en particulier (comme iOS ou Android). Qu’elle soit gratuite ou payante, on se procure habituellement l’application native par le biais d’un magasin virtuel. Ce logiciel est ensuite téléchargé puis installé sur votre appareil, et vous pouvez l’utiliser quand bon vous semble, que vous soyez ou non connecté à Internet.

L’application web est un site Internet spécialement conçu pour les appareils mobiles. En respectant les normes du W3C (organisme qui s’assure d’une certaine uniformité entre les différents navigateurs), l’application web offre une expérience équivalente à l’application native, sans qu’il soit nécessaire de concevoir et programmer pour un type d’appareil spécifique. Cette classe d’application mobile n’est pas téléchargeable; vous n’avez qu’à visiter le site en question à partir du navigateur de votre téléphone pour en bénéficier. Il est donc nécessaire d’être connecté à Internet pour utiliser une application web.

L’application native est plus efficace dans tout

Quand vient le moment de sérieusement utiliser un logiciel, tant pour des fins de divertissement que pour être productif, l’application native est incontournable pour deux raisons :

Elle est plus performante que l’application web, puisqu’il s’agit d’un logiciel spécifiquement conçu pour votre appareil. Les développeurs ont accès à toute l’information technique de votre téléphone intelligent ou tablette numérique (entre autres les caractéristiques des divers processeurs et la capacité de la mémoire vive). Le langage de programmation utilisé a été optimisé par le fabricant afin d’assurer un meilleur rendement sur tous les plans.

Elle est aussi plus stable que son homologue web, puisqu’il n’y a aucun intermédiaire entre l’outil et la machine. Lorsqu’une application web roule dans un environnement parallèle (le navigateur) à celui du système d’exploitation (l’appareil), on multiplie les risques que l’un ou l’autre plante. Sans compter que l’application web ne peut avoir accès efficacement à l’ensemble des fonctions audio et vidéo de votre appareil mobile.

Puisqu’elle est plus performante, l’application native est notamment efficace pour les jeux. Grâce aux alertes (ou notifications), l’application mobile est incontournable aussi pour les réseaux sociaux, le courriel et la messagerie instantanée. Finalement, pour les applications audio et vidéo, tant pour l’écoute que l’enregistrement pour ce qui est de l’efficacité, l’application native l’emporte une fois de plus haut la main.

L’envers de la médaille

Tout n’est pas rose au monde des applications natives. Les constantes mises à jour qu’elles imposent et les problèmes de compatibilité quand un nouvel appareil arrive sur le marché viennent ternir le tableau. D’ailleurs, les applications web s’avèrent très souvent être essentielles dans ces périodes de transition. Celles-ci ne vont pas cesser d’évoluer, et il est très probable qu’elles viennent damer le pion aux applications natives dans un avenir rapproché. Quand l’accès à Internet sera réellement omniprésent.

Et vous, que préférez-vous?

Mobile, Tendance