Martin LessardÉcouteur à conduction osseuse

Par

 publié le 16 janvier 2013 à 14 h 48

J’abonde dans le sens de Laurent, il y a une surdose de nouveaux produits lors de la foire annuelle CES, et certains passent sous le radar. Comme ce casque sans fil de Panasonic qui utilise la conduction osseuse pour transmettre le son aux tympans, prévu pour atterrir sur les tablettes cette année.

Le son du casque ne voyage pas par des ondes sonores dans le canal auditif: les vibrations sont conduites à travers les os de la joue et de la tempe directement vers le nerf auditif.

Les « embouts » du casque ne se posent même pas sur l’oreille, mais autour, sur les os de la tempe.

photo The Verge

Il n’y a donc pas de casque pour cacher les bruits ambiants : on entend à la fois l’environnement et ce qui est transmis par la cavité osseuse, idéal pour ceux qui veulent rester attentifs à ce qui se passe autour d’eux. Le double avantage, c’est que le son qui passe par la cavité osseuse n’est pas affecté par le niveau sonore environnant.

Mais il ne faut pas s’attendre à de la très haute fidélité, à mon avis, mais on aura droit à de la très bonne qualité malgré le bruit ambiant (pensez discothèque, chantier, autobus, métro, etc.).

Le son sans le bruit

Panasonic n’est pas le seul à s’aventurer dans ce domaine et vous pouvez déjà trouver de tels casques sur Amazon et il y a même un modèle de cellulaire qui utilise déjà cette technologie. La transmission sur ce cellulaire se fait par vibration et non par un haut-parleur, et il est donc possible de bien entendre même par dessus un casque!

Photo The Verge

Cellulaire Kyocera à vibration

(voir la vidéo)

Ce qui distingue le casque de Panasonic, outre qu’il soit Blutooth, c’est qu’il est muni d’un microphone et peut donc enregistrer la voix à travers les conductions osseuses. C’est le même principe que pour l’écoute. Le microphone permet de capter la voix malgré le bruit ambiant.

Fini les casques qui isolent?

Si on est à vélo ou qu’on fait du jogging, ce type d’appareil peut se révéler très utile, car contrairement au casque d’écoute, il n’empêche pas de rester vigilant. Pour les moins sportifs, il permet d’écouter la télévision sans qu’on ait à monter le son du haut-parleur. Mais le premier effet bénéfique, probablement, sera du côté des malentendants, qui pourront pallier leur déficit d’audition.

Qu’un grand constructeur industriel s’intéresse à cette technologie peut laisser entendre que, peut-être, elle sera plus présente parmi nous dans les prochaines années.

Gadgets, Musique, Tendance, Trucs pratiques