Billets publiés le 19 novembre 2012

Nadia SeraioccoUn casque décélérant pour voir la vie autrement

par

 publié le 19 novembre 2012 à 11 h 57

Un casque pour voir et être vu.

Il incombe souvent aux artistes de pousser plus loin l’usage des technologies pour créer des expériences qui, défiant les lois de l’essentiel et de l’utile, entraînent l’expérience « utilisateur » vers une expérience sensorielle. Dans un monde où tout semble aller trop vite, l’artiste allemand Lorenz Potthast propose de voir la réalité au ralenti grâce à son casque décélérant…

Le ralenti pour la vie de tous les jours

Le produit a été conçu dans un cours d’art et interactivité de l’Université de Bremen, en Allemagne, le thème était « Less is more« . L’artiste a lui-même conçu le casque à partir de l’enregistreur vidéo d’un petit ordinateur et a programmé le tout en vvv (Virtuel Volume View). Le casque dispose d’un écran intérieur par lequel l’utilisateur voit et d’un écran extérieur sur le devant du casque pour le public. L’utilisateur a une manette qui lui permet de contrôler la vitesse à laquelle les images défileront devant ses yeux. Dans un lieu public, il peut donc décider de ralentir l’action qui se passe sous ses yeux et ainsi en capter de petits détails.

Par la technologie de décélération des images de l’environnement immédiat de l’utilisateur, l’artiste défie la conception habituelle qu’on a du temps. En modifiant la perception individuelle de la durée d’un évènement, chacun peut redéfinir son rapport au temps. Le temps présent devient donc pour l’utilisateur une construction quasi artificielle.

De toute évidence, l’artiste ne recommande pas le port de ce casque à des fins autres qu’expérimentales, car le léger décalage avec la réalité que subit le porteur peut être dangereux. Lorenz Potthast, qui n’en est pas à ses premières expériences d’art technologique, n’a pas pour l’instant l’intention de commercialiser son œuvre.

Cela dit, le casque a attiré l’attention des médias technologiques et a été commenté, entre autres, dans Dvice, The Verge, Desing Boom et Ubergizmo.

Au Québec : Luc Courchesne et le Panoscope

Pour ceux que la question de la recherche en réalité virtuelle dans les arts intéresse, à Montréal, Luc Courchesne expérimente avec des casques de réalité virtuelle et des dispositifs immersifs depuis plus d’une dizaine d’années déjà. Il a développé le Panoscope à la Société des arts technologiques, dont il est un des membres fondateurs.

Laurent LaSalleBanc d’essai : la Wii U de Nintendo

par

 publié le 19 novembre 2012 à 11 h 34

Telle une éclipse totale dans le système solaire de l’industrie du jeu vidéo, la venue d’une génération de consoles n’est pas monnaie courante. Bien que les technophiles sont aujourd’hui conditionnés à voir un nouveau modèle de téléphone intelligent être introduit sur le marché chaque semaine, l’arrivée d’une vague de nouvelles consoles venant s’y échouer est beaucoup plus rare.

Cette fois-ci, c’est au tour de Nintendo d’ouvrir la danse avec le lancement de la Wii U. La sixième console de salon de son histoire débarquait en magasin hier, et j’ai eu la chance de passer quelques jours avec le produit en question.

Naufragé

Nintendo se retrouve seule sur son île, du moins pour le moment, puisque ni Microsoft ni Sony n’ont annoncé d’information concernant leurs prochaines consoles. Il va de soi cependant que le développement de celles-ci est bien entamé, à en croire les échos de studios où un flou s’installe quand vient le moment de spécifier la destination de certains jeux.

Une offensive de Microsoft et de Sony avec le lancement de leurs consoles respectives est donc à prévoir vers la fin de 2013, période traditionnelle de l’année pour ce genre de produit.

Console au nom familier

Contrairement à ce que son nom et sa forme peuvent laisser sous-entendre, la Wii U est une toute nouvelle console. En aucun cas ne vous sera-t-il possible de vous procurer un jeu Wii U pour y jouer sur votre Wii. Cette relation ne fonctionne qu’à l’inverse : la grande majorité des jeux Wii peuvent fonctionner sur la nouvelle console. Même chose pour les périphériques : les manettes Wii fonctionnent avec la Wii U, et sont même requises pour les jeux multijoueurs.

Graphisme

Nintendo a appris de ses erreurs. Pour la première fois de son existence, elle propose une console en haute définition avec un signal 1080p. Le fabricant nippon va même jusqu’à inclure un câble HDMI avec son produit : du jamais vu chez la concurrence. Bien que la qualité physique de celui-ci laisse à désirer, il était temps qu’une compagnie comprenne que son inclusion est essentielle.

Techniquement, la Wii U est en mesure de générer un graphisme du même calibre que la Xbox 360 et la PlayStation 3. Certains jeux en font déjà la démonstration (Ninja Gaiden 3, Assassin’s Creed III), mais il est difficile de savoir si l’on peut s’attendre à de l’amélioration sur ce plan, une fois que les développeurs auront bien apprivoisé les rudiments de la console. Nintendo devra fournir une assistance hors pair sur ce plan, au risque de se retrouver une fois de plus à la remorque de la concurrence. Il est fort à parier que la prochaine Xbox et la prochaine PlayStation auront beaucoup à offrir en terme de ce genre d’artifices.

Innovation

En matière de nouveauté, Nintendo démontre encore une fois son côté novateur avec le GamePad, une manette munie d’un écran tactile de 6,2 pouces, d’une caméra frontale et de capteurs gyroscopiques (incluant accéléromètre et magnétomètre), fortement inspirée des tablettes tactiles ayant proliféré sur le marché ces dernières années. Cette manette est légère et son utilisation est très conviviale. Bien que la résolution de son écran laisse à désirer (854 x 480 pixels), la qualité de l’image sur celle-ci demeure surprenante. Cependant, l’autonomie du périphérique est plutôt décevante (à peine 3 heures dans mon cas), et le fait que l’appareil – qui ressemble en tout point à une console portable surdimensionnée – ne puisse être utilisé de façon indépendante est ridicule.

En ce qui concerne son utilisation, le GamePad répond parfaitement aux commandes. Je n’ai rien à redire non plus sur la portée du signal entre la Wii U et le GamePad, qui permet de se mouvoir dans un rayon d’un peu plus de 7 mètres.

Spécifications techniques

La console est propulsée par un processeur central tricœur PowerPC d’IBM cadencé à 3 GHz, et un processeur graphique Radeon conçu par AMD. Pour ce qui est de la mémoire, la console est équipée de 2 Go de mémoire vive (environ quatre fois supérieur à la concurrence).

Malgré la puissance de l’appareil, le temps de chargement des diverses sections du menu est incroyablement lent. Les curieux regretteront amèrement leur envie de vouloir explorer ce dernier. La console impose facilement un temps de chargement de 30 secondes entre les diverses pages, un délai qui est à mon avis inacceptable.

On propose deux versions de la Wii U : une console blanche avec 8 Go d’espace de stockage et une console noire (l’ensemble de luxe) avec 32 Go d’espace de stockage. Pour la différence de prix (soit 50 $), la console blanche est à éviter comme la peste. Laissez-moi vous expliquer pourquoi dans le prochain paragraphe.

Jeux téléchargeables

Nintendo permet enfin d’acheter des versions numériques de ses jeux complets, les mêmes titres que l’on retrouve sur les tablettes des magasins (tant ses jeux que ceux des éditeurs tiers). Le poids de ces jeux peut-être significativement lourd : on parle de 2 Go pour New Super Mario Bros. U. Puisque le système d’exploitation de la console nécessite 4,2 Go (qui incluent de l’espace pour vos informations personnelles), il sera impossible pour le propriétaire d’une console blanche de profiter pleinement de ce service sans se prémunir d’un espace de stockage externe (une clé ou un disque dur) branché au port USB de la Wii U.

Sans compter que la première chose qu’on vous invite à faire une fois que vous avez connecté la Wii U à Internet est de mettre à jour la console. Je trouve déplorable qu’on ne fournisse aucune information concernant celle-ci. Méfiez-vous : il s’agit d’un téléchargement de 5 Go. Si vous étiez sur le point de dépasser la limite de téléchargement imposée par votre fournisseur d’accès Internet, c’est un pensez-y-bien.

Verdict

Au final, ce sont les jeux qui propulseront la console au succès. Bien que quelques titres semblent plutôt prometteurs (je pense entre autres à ZombiU), il faudra encore attendre avant de voir une majorité d’entre eux bien tirer profit des nouvelles fonctionnalités incorporées au GamePad.

Je demeure néanmoins optimiste. Nintendo semble déterminée à vouloir reconquérir le cœur des joueurs classiques, moins enthousiastes devant la tendance des jeux à commandes physiques. La compagnie est sur la bonne voie, et certains des défauts que je vois pourront être atténués lors d’une éventuelle mise à jour.

Vous comptez offrir la Wii U à un fan de Nintendo? Allez-y pour l’ensemble de luxe. Par contre, si vous vous adressez à quelqu’un qui ne jure que par sa Xbox 360 ou sa PlayStation 3, l’idéal serait d’attendre l’an prochain, quand tous les joueurs seront à jour sur le plan de leurs consoles.