Nadia SeraioccoCommerce mobile facile, ville intelligente et innovation…

Par

 publié le 26 octobre 2012 à 11 h 47

Après avoir discuté par courriel avec Don Tapscott, je ne pouvais pas ne pas assister au WCIT 2012, ne serait-ce que pour humer l’air du temps. Je suis donc allée assister au dévoilement du plan pour une société numérique par Anthony D. Williams, le collaborateur de Don Tapscott, suivi de Roger Martin, doyen de l’Université Rotman à Toronto. J’en ai retenu au moins trois points que j’amène ici, car ce sont des points dont nous avons discuté sur Triplex.

La révolution du petit cube : Square arrive au Canada

Un petit cube de rien du tout…

Il y a quelques semaines (lire « Un iPad comme caisse enregistreuse et un téléphone pour régler l’addition »), je m’enthousiasmais sur Squareup.com, qui offre la possibilité de créer un système de paiement avec un téléphone ou un iPad. Pour ce faire, il suffit de brancher un petit cube, le fameux square, à l’appareil mobile et voilà. Don Tapscott s’est récemment procuré un petit cube et s’est empressé de raconter comment cette solution d’affaires peu coûteuse (moins de 10 $, et ce frais initial est absorbé après utilisation) permettait à des petites compagnies ou des organismes à but non lucratif d’accepter des paiements à peu près n’importe où. C’est donc avec enthousiasme, un enthousiasme partagé par Tapscott, que je pourrai enfin activer mon compte, car Square est maintenant ouvert au Canada.

La nanorévolution : dans une ville intelligente près de chez vous

Accessoire urbain extrême…

Récemment sur Triplex, Laurent, Martin et moi avons commenté la série sur la nanotechnologie présentée sur Explora. J’avais trouvé tout à fait fascinant que grâce à de nanocapteurs, il soit possible d’avoir sur soi en tout temps un appareil mobile (peut-être un téléphone) qui mesure les particules nocives dans une zone donnée et avise l’utilisateur qu’il doit être prudent. Anthony D. Williams, en présentant les différents remue-méninges techno, a exposé cette idée associée à la notion de ville intelligente où il serait possible de mesurer grâce à la nanotechnologie les particules allergènes dans l’air en tout temps pour ainsi savoir, si selon son état de santé, un secteur de la ville est à éviter ou à fréquenter avec un masque antipollution, peut-être un masque fait de nanomatériaux.

Les duos improbables : innovation et invention

Pensée analytique ou intuitive? Un autre graphique zen de Roger Martin.

Pour lier cette recherche à ses applications pratiques ou commerciales, il faut d’abord un tantinet de réflexion sur la méthode. C’est sûrement ce que Don Tapscott pensait quand il a présenté Roger Martin en précisant qu’il avait la chance de consulter cet homme fréquemment. J’ai quelques fois abordé sur Triplex le concept d’innovation. Comment distinguer l’innovation de l’invention? L’innovation, dit Martin, recèle souvent une valeur ajoutée pour le consommateur. L’invention, ajoute quelque chose au monde. Donc, l’invention précède souvent l’innovation, et l’innovation est dirigée par des impératifs marketing, tandis que l’invention répond à une force créative. Voilà, moi aussi je veux être amie avec Roger Martin…

 

Affaire, Innovation, Mobile, Société