Nadia SeraioccoUn iPad comme caisse enregistreuse et un téléphone pour régler l’addition!

Par

 publié le 11 juillet 2012 à 10 h 23
Sur le site de Square : gérer ses cartes de fidélité et ses paiements de son téléphone...

Sur le site de Square : gérer ses cartes de fidélité et ses paiements de son téléphone...

Il y a deux ans déjà, Bruno Guglielminetti vous mettait au courant de la création de la compagnie Square, fondée par Jack Dorsey (un ex de Twitter), dont le but était de développer le paiement par cellulaire. En 2012, le petit cube blanc qui permet à un appareil mobile Apple ou Android de lire une carte de crédit et d’y appliquer un paiement est vendu en ligne et dans plusieurs points de vente aux États-Unis, de RadioShack aux Apple Store… Je sens que vous trépignez d’impatience, je dois donc vous aviser que pour le Canada, il nous faudra encore attendre un peu.

La fin de l’argent

Pour utiliser le paiement mobile, le mode d’emploi est simple : une fois l’application téléchargée, il vous suffira de vous géolocaliser et de trouver un commerce inscrit à Square qui offre le service désiré dans une distance qui vous semble raisonnable. Vous aurez créé au préalable un profil grâce à l’application de Square. Or, votre photo et votre nom d’utilisateur seront liés à votre carte de crédit. Le vendeur attribuera votre achat à votre profil, et, en quelques secondes, une alerte sur votre téléphone vous avisera qu’un paiement a été prélevé sur votre appareil mobile. Plus besoin de portefeuille ni de passer au guichet automatique avant. Vous utilisez votre téléphone et c’est tout. Dans un pays comme les États-Unis où l’argent dans sa version papier est presque vénéré, les habitudes sont difficiles à changer. Cela dit, le magazine Fortune, qui se penche régulièrement sur la question, compare la révolution du paiement mobile à celle de la carte de crédit dans les années 50. Il semblait alors absurde d’imaginer que presque toutes nos transactions se feraient par le truchement d’un bout de plastique… Et pourtant.

La gestion des transactions à l’ère du paiement mobile

La compagnie Squareup se voulait au départ une entreprise web qui offrirait des solutions de paiement mobile incluant les applications, voire les logiciels de gestion d’inventaire et d’analyse de la performance pour les petits commerces. En distribuant le petit cube, puis en faisant connaître la caisse enregistreuse iPad, la mission de la compagnie s’est élargie pour devenir la solution complète de paiement et de gestion des transactions dans les commerces qui l’adoptent. La compagnie a donc ajouté à son offre d’autres biens matériels, comme le tiroir-caisse à accoler à l’iPad et à l’imprimante pour les reçus.

Mais qui donc a déjà vos numéros de carte de crédit?

L’application pour téléphone est offerte sur Apple et Android et vous permettra de découvrir les commerces qui utilisent Squareup, d’obtenir des rabais et de gérer vos cartes de fidélité. Malheureusement, même si vous êtes de passage aux États-Unis, vous ne pourrez pas utiliser Squareup tout de suite, car il faut un numéro d’assurance sociale américain pour s’inscrire. La compagnie affirme sur son site qu’elle a dans ses projets à court terme d’étendre son marché à d’autres pays, dont le Canada, mais sans donner de date, même approximative. Mais pour rendre le paiement mobile plus accessible, il faut regarder du côté de ceux qui ont déjà accès à nos cartes de crédit, soit les Apple, Facebook ou Amazon, car vous connaissez leur générosité légendaire : ils ne pensent qu’à une chose : vous faciliter toujours plus la vie!

Une illustration : comment ça marche…

http://www.youtube.com/watch?v=y5btjZkk4RQ

Affaire, Futur, Mobile