Martin LessardPremier Festival de robotique au Québec

Par

 publié le 15 mars 2012 à 9 h 44

Aujourd’hui commence le premier Festival de robotique au Québec, regroupant des jeunes de 9 à 18 ans, à Montréal, qui se tiendra jusqu’au 17 mars.

Cet événement d’envergure promet de rassembler plusieurs milliers de personnes en provenance de 67 écoles du Québec (du secondaire et du primaire) en leur offrant des défis technologiques.

Deux organismes (Zone01 et Fusion Jeunesse) ont travaillé ensemble afin de former ce festival qui inclut des compétitions pour les jeunes de 9 à 18 ans. « C’est le premier festival de robotique au Québec. Avant, il n’y avait que de petites compétitions séparées les unes des autres », m’écrit Remy Taupier, de Zone01, par courriel.

Le festival cherche à « impliquer les jeunes Québécois dans des projets de robotique pédagogique, et ce, afin de faire éclore leurs talents d’ingénieur et de promouvoir la persévérance scolaire », comme indiqué sur leur site festivalderobotique.ca.

Le festival est divisé en deux parties. Le « défi Lego », qui a lieu aujourd’hui et demain, et la « compétition FIRST », pour les 14-18 ans, qui a lieu samedi.

Des Lego bien branchés

Le « défi Lego » s’adresse surtout aux plus jeunes. On leur demande de construire et de programmer des robots uniquement avec les Lego Mindstorms afin de résoudre une des nombreuses missions.

Qu’est-ce que Lego Mindstorms? C’est un jeu de construction fait en blocs Lego incluant une partie programmable, avec prises USB, Bluetooth et plusieurs capteurs (son, lumière, contact, gyroscope, boussole, etc.).

Les missions présentent différents niveaux de complexité (soit en construction, soit en programmation).

Une des missions (« La voûte céleste des sages ») demande que le robot soit en mesure de se déplacer en laissant tomber de petits objets (représentant des étoiles) afin d’illustrer la constellation de la Grande Ourse (pour les plus jeunes) ou celle de Cassiopée (pour les plus vieux).

Une autre mission (« D’arbre en arbre ») demande beaucoup de dextérité au robot : faire tomber des balles (les « fruits ») placées sur un tube à la verticale sans toucher celui-ci.

« La coupe Stanley des robots »

Les 14-18 ans de chaque école n’ont que quelques semaines pour construire un robot fonctionnel, de haute qualité, et capable de pratiquer un sport. Dans la compétition FIRST, on quitte les Lego pour de la robotique faite maison.

(FIRST a été fondé en 1989 au New Hampshire. En 2001, une branche canadienne a été créée. La branche québécoise regroupe depuis 2010 plusieurs universités et écoles secondaires. Francisé, FIRST devient « Favoriser l’inspiration et la reconnaissance des sciences et de la technologie ». Plus d’info sur robotiquefirstquebec.org)

Le défi FIRST de samedi prochain s’appelle « Rebonds rivaux ». Il se joue sur un terrain où sont fixés, sur chaque mur, quatre paniers de pointage à trois hauteurs différentes. Les équipes opérèrent les robots à distance, derrière les murs. Les robots jouent avec des ballons de basketball compacts faits de styromousse.

L’objectif est de lancer le plus de ballons de basketball possible dans les paniers à chaque bout du terrain. Plus le panier est haut, plus il vaut de points.

Les détails techniques se trouvent ici.

Les gagnants seront invités à participer à une compétition internationale de robots.

(Si vous êtes intéressé au thème de la robotique, écoutez notre balado sur le sujet!)

Robotique