Gina DesjardinsLe futur de YouTube : de la télévision au cinéma

Par

 publié le 25 janvier 2012 à 11 h 04

Lors d’un dîner entre amis à l’hiver 2004-2005, trois employés de PayPal, Chad Hurley, Steve Chen et Jawed Karim, observaient les gens filmer la soirée en se demandant s’ils allaient voir les vidéos. Il n’y avait pas de façon de les partager facilement. Ils ont eu une idée : créer un site de partage vidéos. Les vidéos seraient créées par et pour les internautes. Un an plus tard, Google achetait YouTube pour 1,65 milliard de dollars (en actions Google). La croissance de la plateforme n’a jamais diminué depuis sa création. Mais de plus en plus, on y trouve du contenu professionnel. YouTube conclut des ententes avec des producteurs de télévision et lance son festival du film pour récompenser les jeunes réalisateurs.

Des chiffres impressionnants
YouTube publiait lundi sur son blogue des statistiques sur sa popularité.

- Tous les jours, YouTube enregistre 4 milliards de vues. Ça fait 46 000 par secondes. Une augmentation de 25 % en 8 mois.

- Depuis le lancement de la plateforme, le nombre de vidéos téléchargées sur le site n’a cessé d’augmenter. Ça a passé de l’équivalent par minute de 6 heures de contenu en 2007 à 48 heures d’images vidéo déposées sur le site en 2011. En ce début de 2012, le compte serait à l’équivalent de 60 heures de contenu par minute, une augmentation de 30 % en 8 mois. Une nouvelle heure de vidéo est donc disponible chaque seconde. D’ailleurs, on dit que le contenu mis en ligne sur le site en 60 jours est supérieur au nombre créé par les trois principaux réseaux américains en 60 ans.

Pas étonnant que la plateforme a servi de tremplin pour plusieurs artistes. Cette semaine, on célébrait d’ailleurs les 5 ans de Justin Bieber sur YouTube. Si sa mère n’avait pas mis en ligne une vidéo de lui en 2007, aurait-il été remarqué par Scooter Braun, qui, lui, a cru bon de montrer la video – de très mauvaise qualité – à Usher? Le jeune chanteur canadien fait maintenant partie des 10 comptes YouTube avec le plus d’abonnés. Le vidéoclip de sa chanson Baby a beau détenir le record du moins aimé (plus de 2 millions de « Je n’aime pas »), c’est aussi la video la plus vue du site (695 millions de vues). Mashable a créé une illustration de données pour souligner les 5 ans de Justin Bieber sur YouTube en quelques événements clés.

Évidemment, comme les vidéos viennent des utilisateurs, on trouve sur YouTube beaucoup de contenu inintéressant. Mais plus les années passent, plus on trouve du contenu de qualité. Il faut dire que les gens ont maintenant facilement accès à des caméras de qualité, même s’ils utilisent beaucoup celle de leur téléphone.

YouTube encourage d’ailleurs le contenu de qualité. D’abord, la plateforme a commencé dès le début à faire des ententes avec certaines chaînes de télévision afin qu’elles ouvrent des comptes officiels pour y mettre des extraits ou des exclusivités. Le site de partage vidéo a ensuite lancé un système de partenariat pour récompenser les utilisateurs les plus populaires. Ces derniers reçoivent un pourcentage des profits réalisés avec la publicité diffusée sur leur page et avant leurs vidéos.

L’an dernier, YouTube lançait la location de films sur son site en plus d’une section de diffusion d’événements en direct.
Si vous avez regardé le dévoilement des nominations du prochain gala des Oscars mardi matin, vous avez pu en faire l’expérience. Celui-ci était diffusé sur YouTube et les abonnés pouvaient commenter en direct l’événement dans une boîte placée à droite de la vidéo.

Le futur de la télévision ?

Mais voilà que YouTube veut aller plus loin. Le site veut offrir du contenu professionnel inspiré directement par les chaînes de télévision. C’est ainsi que ces dirigeants ont conclu des ententes avec plusieurs producteurs, diffuseurs et artistes afin de créer une centaine de chaînes offertes à la demande. Parmi la centaine de nouveaux partenaires, il y aurait Jay-Z, Reuters, LionsGate et Disney. Ce dernier y lancerait une websérie exclusive inspirée du jeu mobile Where’s my water?.

Cette semaine se déroulait à Munich la conférence DLD (Digital Life Design). Selon le site Meta-Media, YouTube est vu comme le futur de la télévision « Selon le patron du numérique de l’agence de publicité WPP, Mark Read, YouTube peut faire désormais payer parfois aux annonceurs le même prix que sur certaines chaînes TV du câble. Quand on sait que YouTube finance déjà des contenus propres à hauteur de 100 millions $ pour des chaînes originales à venir sur sa plateforme, il ne lui reste plus qu’à concourir pour des droits! » Constantin Bjercke, le pdg de Crane.tv, éditeur de magazines culturels vidéo, aurait ajouté « YouTube est bien la nouvelle TV. »

Selon Forrester Research, la moitié des ménages posséderont un téléviseur connecté d’ici 2016. Les nouvelles chaînes de YouTube seront donc facilement disponibles sur la télévision, à un prix moindre que les forfaits de câblodistribution et satellite. Pour plusieurs, ces derniers devront acheter des chaînes web pour survivre. On peut dire que YouTube part à l’assaut des téléspectateurs traditionnels.

YouTube lance un festival de film

YouTube a permis à plusieurs réalisateurs de montrer leur talent en mettant en ligne leurs courts métrages. J’ai déjà parlé de du réalisateur québécois Patrick Boivin, qui s’est fait connaître grâce à ses clips mis en ligne sur son compte YouTube. Pour encourager davantage les jeunes talents à utiliser la plateforme, YouTube annonçait la semaine dernière le lancement de YourFilm Festival. Du 2 février au 31 mars, les créateurs sont invités à inscrire leurs courts métrages d’une durée maximale 15 minutes. La compagnie de production de Ridley et Tony Scott, Scott Free Productions, aura à choisir 50 vidéos. Les internautes pourront ensuite regarder les 50 films sélectionnés à l’adresse YouTube.com/yourfilmfestival et voter pour leur coup de cœur. Les 10 finalistes ainsi choisis seront invités au Festival du film de Venise en août. Leurs créations seront présentées sur grand écran à un public de cinéphiles. Un jury présidé par Ridley Scott déterminera un gagnant. Ce dernier recevra un budget de 500 000 $ pour produire un film avec Scott Free Productions.

Mais ne vous en faites pas, les chats auront toujours une place de choix sur la plateforme !

Cinéma, Télévision