Martin LessardApple à l’assaut du livre scolaire 2.0

Par

 publié le 20 janvier 2012 à 7 h 00

La rumeur circulait depuis une semaine. C’est maintenant confirmé depuis hier : Apple a proposé un ensemble de trois applications pour faciliter la création de manuels scolaires électroniques, leur diffusion et leur utilisation dans une classe. Ce qui contribuera à une petite révolution dans le milieu de l’éducation.

Par révolution, j’entends moins une révision en profondeur de la pédagogie et du système scolaire qu’une montée en force, dans certains milieux ou en frange du monde de l’éducation, d’une façon alternative de préparer un cours et de l’enseigner avec des outils technologiques. En abaissant la difficulté à produire de tels contenus, de nombreuses personnes, créatives et douées, s’engouffreront dans la création et l’édition de contenus pédagogiques, confrontant ainsi les façons de faire plus traditionnelles.

Petite barrière à l’entrée, tout de même : il faut acheter un iPad.

Les plus aisés n’y verront aucun inconvénient. On se demande comment les autres feront. Pour l’instant, passons outre ce (grand) problème et voyons ce qu’il en est.

L’iPad se positionne donc à la fois comme un cartable-bibliothèque et comme un centre d’échange de documents de la classe virtuelle. Faisons un petit tour d’horizon des trois nouvelles applications sur iPad : iBooks 2, iBooks Author et iTunes U.

[Mise à jour: voilà plus de 24 heures que les logiciels sont accessibles, et de décevantes découvertes ont été faites, notamment en ce qui concerne le format propriétaire qu'Apple impose (donc le manuel n'est pas lisible ailleurs que sur leur plateforme) et surtout en ce qui concerne les licenses d'utilisation qui forcent l'exclusivité de distribution avec le Bookstore d'Apple. J'ai mis à jour l'information dans le billet aux endroits indiqués]

iBooks 2

Apple propose ni plus ni moins que de « réinventer le manuel scolaire ». Les inconvénients des vrais livres scolaires sont leur poids, leur mise à jour et la difficulté d’y trouver du contenu rapidement. Des générations d’étudiants s’en sont contentées. Mais tout de même, se procurer des manuels scolaires interactifs, les annoter et les classer dans sa bibliothèque virtuelle portable, ça donne une toute nouvelle perspective sur l’usage de l’objet…

Apple rend maintenant la lecture et le stockage des livres électroniques multimédias et interactifs simples et à la portée de tous : l’application est gratuite et les manuels coûtent 15 $US. iBooks est compatible avec est basé sur la toute dernière version EPUB 3, créée justement pour les livres multimédias.

[Mise à jour: les premiers tests semblent montrer que c'est plutôt un mélange de EPUB 2, avec du HTML5 et du JavaScript]

iBooks Author

Vous l’aurez compris, iBooks Author, offerte sur Macintosh, est l’outil pour créer ces manuels interactifs. C’est le « GarageBand de l’édition de livres interactifs ».

GarageBand est l’application emblématique des musiciens sur le Macintosh. GarageBand facilite la création, le mixage et la diffusion de musique numérique. Cet outil est facile à utiliser et est associé depuis le début à l’essor de la scène musicale indépendante sur le web, car il facilite l’autoproduction et l’autodiffusion.

L’industrie de l’édition attendait depuis longtemps un tel outil. Je n’ai pas encore testé si on peut exporter en EPUB 3 pur (format ouvert) ou si on est restreint à seulement publier dans le format d’Apple (qui est, vous vous en doutiez, propriétaire).

[Mise à jour: déception. On ne peut exporter qu'en format PDF out format Texte. C'est donc un format propriétaire en «.iba».]

iTunes U

Apple a sorti iTunes U de l’App Store pour en faire une application à part entière à télécharger gratuitement sur son iPad.

L’interface ressemble comme deux gouttes d’eau à celle d’iBooks, avec ses tablettes de bibliothèque. On clique sur l’icône du cours et on peut voir son syllabus, les leçons, les documents et les devoirs. Des messages sont envoyés aux étudiants du cours quand de nouveaux contenus sont mis en ligne.

iTunes U joue ainsi le rôle de gestionnaire de tâche, car l’étudiant peut cocher quand il en a terminé une. L’application permet aussi de regrouper à un seul endroit toutes les notes que l’étudiant a prises dans le manuel.

Il est donc possible maintenant de suivre à distance des cours d’universités prestigieuses. iTunes donne accès au contenu de plus de 1000 universités.

Réinventer la pédagogie au 21e siècle?

Je ne crois pas qu’Apple tente de réinventer la façon d’enseigner. Elle cherche plutôt à moderniser les outils pour enseigner. Ça reste, au fond, une « mise à jour technologique » du manuel scolaire où on intègre le multimédia et l’interactivité. Un livre interactif et multimédia n’est pas nouveau (ceux qui ont connu l’ère des CD-ROM éducatifs comprendront), mais la promesse d’Apple est qu’on peut enfin créer ces contenus de façon simple et gratuite.

Il est évident qu’Apple a compris depuis le début ce qu’il fallait faire : offrir gratuitement des outils de création et les gens s’y précipiteront pour y créer du contenu. Il faudra bien éventuellement qu’ils achètent la plateforme de production ou de lecture (l’iPad) et qu’ils passent par des tuyaux pour diffuser leur contenu (l’iTunes U). C’est à ce moment-là précis qu’Apple est à la caisse enregistreuse.

[Mise à jour: les clauses d'utilisation du contrat indiquent que la création de document par iBooks Author et le passage par le iBookstore lient l'auteur à Apple d'une manière exclusive. Soubresaut dans l'industrie en perspective...]

Education, Livres