Laurent LaSallePartenariat entre BAnQ et WB Games pour emprunter plus que des livres

Par

 publié le 19 janvier 2012 à 9 h 39

Une sorte d’association plutôt étrange entre les bibliothèques et les jeux vidéo semble naître depuis quelques mois. En novembre dernier, je vous parlais du National Gaming Day, une journée annuelle où les bibliothèques d’un peu partout dans le monde proposaient à leurs visiteurs de se divertir autrement que par la traditionnelle lecture.

Messieurs Carrier et Berthiaume s’amusent… peut-être à Batman : Arkham City?

Cette semaine, c’est au tour de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et le jeune studio montréalais Warner Bros. Games (WB Games) de former un partenariat visant à permettre l’emprunt de films, de séries télés et de jeux vidéo.

Bien que Montréal soit une plaque tournante en matière de conception de jeux vidéo, cette forme d’art n’était pas représentée à la Grande Bibliothèque jusqu’à cette semaine. Qu’à cela ne tienne, cette situation sera corrigée dès le mois de mars.

Lorsque nous avons établi nos studios permanents à la Place Dupuis, au cœur du Quartier Latin, nous avons aussi commencé à en faire notre quartier. C’est une de nos priorités que de nous impliquer davantage dans notre communauté au moyen d’activités qui correspondent à notre philosophie. Bibliothèque et Archives nationales du Québec est donc un partenaire naturel pour Warner Bros. Games Montréal. Nous partageons un objectif commun : nous assurer que la culture soit accessible à tous. Nous avons confiance qu’ensemble, nous pouvons avoir un impact positif en ce sens.

Martin Carrier, vice-président et chef du studio WB Games Montréal

À noter qu’un seul coin de rue sépare les deux établissements.

Plus de 150 titres (films, séries télé et jeux) distribués par Warner Bros. seront déposés à la Grande Bibliothèque afin de permettre à ses membres de les emprunter gratuitement. Impossible de savoir pour l’instant si Ubisoft ou Eidos emboîteront le pas dans cette même direction.

Le jeu vidéo est devenu un art à part entière. On le nomme même le 10e art. L’adaptation de livres au cinéma et en jeux vidéo illustre la synergie qui existe aujourd’hui entre toutes ces formes artistiques. Il m’apparaît donc essentiel que la Grande Bibliothèque ouvre ses rayons à ces œuvres. Je me réjouis que ce don de WB Games nous permette d’ouvrir un tout nouveau volet de notre collection de prêts.

Guy Berthiaume, président-directeur général de la BAnQ

Le saviez-vous?

Il est possible depuis le mois dernier d’emprunter des livres électroniques à la Grande Bibliothèque. Le principe est identique à l’emprunt d’un livre physique en tout point de vue : même en ce qui concerne la disponibilité du livre convoité.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette bibliothèque virtuelle ne dispose que d’un nombre limité de copies, de sorte qu’il est impossible d’emprunter un livre déjà transmis à un autre membre.

Le prêt est d’une durée fixe (21 jours) et aucuns frais de retard ne peuvent être exigés puisque le livre devient inutilisable une fois la date d’expiration atteinte. Vous pouvez aussi connaître avec précision le prochain moment où un livre sera disponible pour l’emprunt, et même réserver votre copie afin que le transfert soit automatisé.

Si vous êtes curieux d’expérimenter la chose, je vous invite à suivre les étapes décrites dans ce billet de Maxime Johnson. Les livres électroniques de la BAnQ sont compatibles avec la majorité des liseuses et tablettes tactiles.

Jeux vidéo, Tendance