Billets publiés le 10 janvier 2012

C’est hier qu’était officieusement lancé à Las Vegas le Consumer Electronics Show (CES), le plus important salon international de l’électronique. Comme le veut la tradition, la journée précédant l’ouverture officielle de l’événement est exclusivement réservée à la presse et propose une panoplie de conférences où les plus grands noms de l’industrie nous dévoilent les produits qui arriveront sur le marché dans le courant de l’année.

Puisque je suis sur place cette année (mandaté par un autre client), je profite de l’occasion pour vous livrer mes impressions sur quelques-unes d’entre elles qui ont retenu mon attention.

LG : des télés, des téléphones et des électroménagers intelligents

Chez LG, toute occasion semble être bonne pour rendre un appareil intelligent. Après le téléphone mobile et la télévision, la compagnie coréenne poursuit l’évolution de sa gamme d’électroménagers intelligents. Un consommateur enthousiaste équipé entièrement en appareils LG pourrait faire la gestion de son lavage par le biais de son téléviseur, ou se faire conseiller une recette par son réfrigérateur, qui aura analysé les dates de péremption des différents aliments qu’il contient (à condition d’avoir inscrit les types d’aliments et les dates au préalable). L’appareil permettra également de mieux planifier la liste d’épicerie.

Du côté du divertissement pur, le fabricant a également présenté sa télé de 84 pouces, soit le plus grand téléviseur ultra définition (3840 x 2160, aussi appelé quad full high definition) 3D à ce jour. Il n’est nullement mention de prix, ni du moyen pour alimenter l’écran en images. On a également présenté le LG Spectrum, un tout nouveau téléphone Android à double cœur arborant un écran HD (720p) de 4,5 pouces qui sera offert en exclusivité sur le réseau Verizon aux États-Unis. Impossible de savoir si l’appareil verra le jour au Canada sous cette forme.

Intel : des ultraportables

Tout porte à croire que l’ordinateur portable veut redevenir objet de désir. Après s’être fait quelque peu détrôner par les tablettes tactiles, il revient en force sous l’aspect d’ultraportable : un ordinateur à mi-chemin entre le portable et la tablette. La conférence d’Intel avait comme mandat de faire la promotion de cette nouveauté, considérant que l’on prévoit de mettre en marché 75 modèles d’ultraportables cette année.

Parmi les prototypes présentés lors de la conférence, le Nikiski semble faire l’unanimité. L’appareil roule sous Windows 8 et comprend une bande vitrée tactile au bas du clavier, remplaçant le pavé tactile traditionnel. Lorsque l’ultraportable est fermé, il est possible de consulter brièvement l’information de l’ordinateur par la bande vitrée, qui révèle une partie de l’écran rabattu. Le Nikiski est un concept appartenant à Intel, nul n’est en mesure de dire si le produit sera commercialisé.

D’autres prototypes permettent de masquer le clavier derrière l’écran, transformant ainsi le produit en une sorte de tablette super puissante. Par contre, quand est venu le temps de démontrer la puissance de l’architecture Ivy Bridge par le biais de DirectX 11, le conférencier a démarré une séquence vidéo avant de faire semblant de piloter une voiture de course. Devrait-on être inquiet?

Sharp : de grands téléviseurs

Quant à elle, Sharp a concentré la majeure partie de sa conférence sur la promotion de ses téléviseurs. Elle a d’abord présenté son écran tactile de 80 pouces, dont la première vocation est les présentations d’affaires. L’appareil, qui ressemble à une immense télévision aux bordures épaisses, est muni de Windows 7. La courte démonstration m’a laissé perplexe quant à la fluidité de l’interaction.

Par la suite, nous avons eu droit à une vidéo promotionnelle où l’on a réussi à convaincre des consommateurs de s’asseoir plus près de plus grands téléviseurs. La mise en scène servait à préparer le terrain pour l’annonce de la venue d’une vingtaine de modèles de téléviseurs de 60 pouces et plus sur le marché cette année. Pour Sharp, 60 pouces, c’est le nouveau 40 pouces.

Microsoft : rien de nouveau à l’horizon

Malheureusement pour la compagnie de Redmond, j’ai trouvé la conférence de Steve Ballmer ennuyante. Non seulement la vidéo d’introduction rendant hommage aux 20 années de conférences livrées par Microsoft à CES m’est apparue insupportable (et je ne parle même pas de la chorale chantant les tweets au milieu), mais aucune grande nouvelle n’était au rendez-vous. Outre le fait que la Kinect sera officiellement offerte sous Windows en février, sans oublier la télé interactive sur Xbox 360, la majorité de la conférence faisait la promotion de produits déjà connus du public.

http://www.youtube.com/watch?v=bCqJro837zA

L’animateur Ryan Seacrest aura eu beau demander à Ballmer « What’s next? », la réponse aura toujours été la même : Windows 8. J’ai souvent dit que j’aimais beaucoup Metro, l’interface simplifiée qui fera son apparition dans le prochain système d’exploitation. Seulement, il était inutile, à mon avis, d’en refaire la démonstration pour une quatorzième fois.

Néanmoins, cette interface demeure pour le moment la clé du succès de la majorité des ultraportables.