Gina DesjardinsDans un avenir rapproché : les lentilles de contact connectées

Par

 publié le 9 janvier 2012 à 9 h 46

J’ai profité des vacances des Fêtes pour aller au cinéma et me mettre à jour. Je suis donc allée voir, entre autres, Mission impossible : ghost protocol. Dans ce film, l’agent Trevor Hanaway (Josh Holloway) porte des lentilles de contact affichant des données lui permettant de repérer un individu dans une foule, puis l’agent William Brandt (Jeremy Renner) les utilise pour enregistrer de façon photographique (scanner) de l’information.  Science-fiction? Non. La production du film s’est inspirée des recherches de l’Université de Washington et de l’Université Aalto en Finlande. Les lentilles de contact à circuits intégrés sont en développement depuis quelques années déjà.

On parle beaucoup d’un monde tout connecté, mais ça ira encore plus loin avec ces lentilles de contact qui afficheront en surimpression des données issues de nos appareils mobiles. On pourrait donc lire ses courriels ou naviguer sur le web de façon incognito. Évidemment, plusieurs applications pourraient s’ajouter, comme la météo et les jeux, ou des informations sur la conduite et celle des véhicules que l’on croise sur la route. Les informations ne devraient pas gêner la vue puisqu’elles seront superposées au monde extérieur. Les chercheurs, dont Babak Parviz de l’Université de Washington, avaient commencé à parler de leurs lentilles à environnements virtuels en 2008. Le 22 novembre dernier, ils publiaient le résultat de leurs avancées dans le Journal of Micromechanics and Microengineering.

 

En 2008, ils avaient testé les lentilles sur des lapins, uniquement pour s’assurer qu’elles pouvaient être portées en tout confort. Dernièrement, elles ont été testées de nouveau, mais cette fois, elles étaient fonctionnelles, alimentées par des ondes radio captées par l’antenne sur son contour. Les lentilles testées ne comportaient qu’un seul pixel constitué d’une LED bleue.

Dans les défis qu’il leur reste à réaliser, il y a celui de créer des lentilles avec un grand nombre de pixels, des lentilles adaptées à la vision, de s’assurer que l’œil peut bien respirer, d’ajouter une connectivité sans fil et une source d’énergie. Pour cette dernière, on réfléchit à de petits panneaux solaires (taille macro) placés sur la lentille combinés aux ondes radio. Évidemment, il faudra également tester le tout sur des humains. On peut également s’attendre à ce que les premières utilisations soient militaires.

Leur but : créer un écran couleur haute résolution intégré sur une lentille de contact. Rien de moins.

Dans un futur rapproché, on pourrait donc véritablement avoir la même vision que les agents de Mission impossible ou du T-800 de Terminator.

http://youtu.be/9MeaaCwBW28

 

Reconnaissance de mouvements

Des lentilles pourraient aussi remplacer la souris. Les designers Eun-Gyeong Gwon et Eun-Jae Lee avaient présenté un concept de lentilles permettant de capter le mouvement oculaire. Dans la même idée que ce dont je parlais dans mon billet « De la commande vocale au timbre cutané… la fin de la souris d’ordinateur? », mais au lieu d’utiliser une caméra pour chaque œil, on porterait directement des lentilles.

 

Futur, Tendance