Billets publiés le 13 décembre 2011

En voyage récemment, j’ai souvent été incommodée par le bruit des appareils électroniques des autres touristes. D’abord, au cours de mon vol, quelqu’un a décidé de faire je ne sais quoi avec son cellulaire, provoquant l’émission d’un bip toutes les deux secondes. Lors d’une visite d’une cathédrale où des gens se recueillaient, certains photographes amateurs ne se gênaient pas pour prendre une série de photos de façon bruyante (« clic-clic-clic »). Il y a eu aussi, dans un tout petit musée, cette personne recevant un appel sur un cellulaire doté d’une sonnerie musicale dont le volume avait été poussé au maximum (et, bien évidemment, elle a pris l’appel sans sortir, nous obligeant à attendre la fin de sa conversation pour remettre en route notre audioguide).

J’ai commencé à me poser des questions. Ces gens sont-ils irrespectueux ou ne sont-ils juste pas au courant qu’ils peuvent couper les sons de leurs appareils?

Pour les cellulaires, je pense que la majorité des gens sont au courant qu’il existe un mode silencieux ou une option vibration. Mais pourquoi ne les utilisent-ils pas? Peut-être ne savent-ils pas où le bouton se situe? C’est vrai que certains vieux téléphones sont plus complexes que les modèles plus récents et qu’ils exigent de naviguer dans le menu pour actionner la vibration ou couper complètement le son. Malgré tout, l’option est là, et il est pratiquement toujours possible de baisser facilement le volume. Sur plusieurs téléphones, on peut même décider de garder la sonnerie, mais d’enlever pour toujours tous les autres sons (composition de numéros, navigation, suppression de contenu, etc). Cela vaudrait peut-être la peine de découvrir comment le faire.

Ceux qui gardent leur cellulaire dans leur poche n’ont pas vraiment besoin d’une sonnerie audible : la vibration les avertira de tout appel sans déranger personne. Pour ceux qui gardent leur téléphone au fond d’un sac, le fait de conserver la sonnerie est plus compréhensible et, heureusement, celle-ci se trouve un peu étouffée par le sac. Mais couper le son de notre cellulaire en entrant dans un lieu public silencieux devrait être automatique.

Pour les appareils photo numériques, même chose : la majorité peut devenir silencieuse. Il suffit d’aller dans le menu et de couper le son. Comme ça, celui de l’appareil photo ne vous fera pas manquer des photos en faisant peur à un animal ou en signifiant à une personne que vous venez de la prendre en photo à son insu. De toute façon, à quoi cela sert-il réellement de laisser l’appareil faire du bruit à l’allumage, à la prise de photos et durant leur visionnement?

Je sais qu’une petite minorité seulement d’utilisateurs lit les manuels d’instructions. Mais parfois ça vaut la peine de prendre le temps pour apprendre une petite option simple, dont l’utilisation est répandue et qui permet d’arrêter de déranger.

Peut-être aussi que tout le monde sait que ces options existent… et que tout le monde choisit de son plein gré de garder les « clic-clic-clic » et « bip-bip-bip ». Mais je préfère croire en l’ignorance.