Billets publiés le 8 décembre 2011

On s’empêche parfois de choisir une destination parce qu’elle est trop loin. Même si l’on a une envie folle de visiter l’Australie, les chances qu’on s’y rende si l’on n’a qu’une semaine de vacances sont faibles. Normal, le temps de vol est si long qu’on passera une bonne partie de ces quelques jours sans travail en avion. Enlevons le temps qu’il faut pour se remettre du décalage horaire et il ne reste plus grand temps. Mais si l’on pouvait s’y rendre en quelques heures seulement? C’est ce que nous réserve le futur de l’aviation.

Comme je le mentionnais dans mon billet vendredi dernier, les vols suborbitaux pourront transporter les gens rapidement plus loin que jamais. Les recherches et le développement effectués serviront également à créer des vols commerciaux ultrarapides.

Le Lynx

Le projet provenant de la collaboration entre KLM et Michel Mol serait soutenu par le département des Affaires, de l’Innovation et du Savoir-faire britannique. XCOR Aerospace spacecraft est responsable de la construction de cet avion (Le Lynx) qui devrait être prêt dans 10 ou 20 ans. L’avion pourra atteindre une vitesse de 22 000 km/h (une vitesse 10 fois plus rapide que le Concorde, qui pouvait atteindre une vitesse de 2000 km/h). Un vol de Sydney à Londres ne prendra plus que 1 heure 45 minutes. On peut donc croire que, de Montréal, se rendre à Sydney prendrait environ le même temps.

Le SonicStar

Le SonicStar

En juin dernier, Hypermarch a dévoilé son projet d’avion supersonique : le SonicStar. Celui-ci pourra atteindre deux fois la vitesse du Concorde. Avec une motorisation hybride, il serait plus écologique que les moteurs actuellement sur le marché. Un vol de Londres à Sydney prendrait, avec cet avion, 4 heures et 26 minutes (et 4 heures 10 minutes pour un vol de New York à Sydney). Malheureusement pour les voyageurs qui rêvent déjà à leurs prochaines vacances sans trop de temps d’avion, Hypermarch ne planifie pas de faire des avions de ligne. Le SonicStar sera un jet privé qui pourra transporter 20 personnes maximum. Il sera réservé à une clientèle fortunée. La compagnie aimerait commencer les vols d’essai en 2014 pour que le SonicStar soit prêt en 2021. Mais comme Hypermarch est en recherche de financement, on peut s’attendre à des retards.

L’avion du EADS, inspiré du Concorde

La firme EADS (derrière les Airbus) planifie également de lancer son avion à grande vitesse. L’appareil, qui ressemblera au Concorde, pourra atteindre une vitesse de 5000 km/h. Un vol de Londres à Sydney prendra donc 3 heures 30. L’avion, qui pourra accueillir 100 personnes, ne sera pas polluant : puisqu’il sera propulsé par un mélange d’hydrogène et d’oxygène, ses seules émissions seront de l’eau. Malheureusement, on planifie qu’il sera prêt dans…. 40 ans!

 

En 1976, on avait annoncé en grand l’arrivée d’un des seuls avions de ligne produits : le Concorde. Celui-ci allait permettre de diminuer les temps de vols. Malheureusement, sa nuisance sonore était telle qu’il était interdit de vol dans certaines villes. Avec la baisse du nombre de passagers à la suite de l’accident de Gonesse en 2000 et le coût élevé de l’entretien de l’avion, Air France et British Airways ont décidé de retirer leur Concorde du marché. Ses derniers vols commerciaux ont eu lieu en 2003.

Est-ce que Le Lynx, le SonicStar ou l’appareil du EADS sauront réussir là où le Concorde a échoué et ainsi relancer le marché de l’avion à grande vitesse?