Laurent LaSalleKindle Fire : une réponse d’Amazon à la concurrence

Par

 publié le 28 septembre 2011 à 13 h 15

D’abord connu comme le premier choix de lecteurs de livres numériques à ses débuts, Kindle a beaucoup souffert depuis l’introduction de l’iPad et la recrudescence de nouvelles tablettes tactiles sur le marché. Jusqu’à aujourd’hui, Amazon ne semblait pas vouloir céder la vocation primaire de son produit pour une offre plus polyvalente : la lecture était la principale raison de vouloir s’équiper d’un Kindle.

Elle change maintenant son fusil d’épaule et rejoint la famille Google en proposant une version d’Android avec sa toute nouvelle tablette, nommée Kindle Fire.

Une réponse à brûle pour point quant au portefeuille

L’appareil arborant un écran tactile couleur de 7 pouces vous en coûtera 199 $ US. Outre le fait que la Kindle Fire soit propulsée par un processeur à double cœur (OMAP 4 par Texas Instuments), nous savons qu’elle propose une résolution de 1024 x 600 pixels, que l’appareil a 11,4 millimètres d’épaisseur et qu’il roule une version modifiée d’Android 3.1 Honeycomb d’Android 2.3 (merci Alexandre Geoffrion).

La page invitant les Américains à précommander le produit présente les différentes fonctions de l’appareil : visionnement vidéo (films et séries télé), lecture de livres et magazines, une foule de jeux et d’applications, un stockage dans le nuage des contenus achetés chez Amazon (ça va de soi) et l’accès gratuit pour un mois au service Amazon Prime, donnant accès à plus de 10 000 films et séries télé de façon illimitée.

http://www.youtube.com/watch?v=jUtmOApIslE

Quelques blogues spécialisés se sont amusés à définir les caractéristiques de l’appareil avant son annonce officielle. Parmi les hypothèses (la plupart s’avérant, par exemple l’écran de 7 pouces et l’utilisation d’Android comme système d’exploitation), on semble croire qu’Amazon ne proposera pas de version 3G (l’accès réseau serait exclusivement par WiFi).

Puisqu’elle intègre l’accès au nuage pratiquement à tous les niveaux, la tablette ne comprend qu’un maigre 8 Go de stockage interne.

Amazon Silk, un fureteur plus intelligent

Les ingénieurs d’Amazon se sont également amusés à développer un tout nouveau fureteur spécifiquement conçu pour la Kindle Fire. Agissant de pair avec le service Elastic Compute Cloud (EC2) d’Amazon, l’un des plus importants réseaux de serveurs hébergeant une large portion du web, Amazon Silk traitera l’information demandée à distance afin d’en accélérer l’accès et d’optimiser le transfert de celle-ci vers la Kindle Fire.

Le processus semble intéressant, mais il reste à savoir si ce traitement supplémentaire viendra réellement affecter la rapidité du web sur l’appareil mobile.

Rendez-vous le 15 novembre prochain

La Kindle Fire sera offerte en magasin aux États-Unis le 15 novembre prochain. Impossible pour l’instant de savoir si le produit sera distribué au Canada à pareille date. À suivre…

Mobile, Tendance