Laurent LaSallePAB 2011 : Où va tout ce monde qui a quelque chose à raconter

Par

 publié le 20 juin 2011 à 15 h 32

Pour la cinquième année de suite, je consacrerai mon week-end de la Saint-Jean-Baptiste à célébrer autrement que par une consommation d’alcool intense et une surdose de chansons de Robert Charlebois, de Paul Piché et de Plume Latraverse. Je me dirigerai à Ottawa, où se déroulera la sixième conférence PAB, axée sur les nouveaux médias.

La rencontre annuelle attire près d’une centaine de producteurs de nouveaux médias provenant d’un peu partout au Canada et aux États-Unis. Le thème cette année : Your story deserves to be told. Well. Comme le laisse présager ce titre, l’événement se déroule en anglais.

PAB se démarque des autres événements tournant autour du web et des médias sociaux :

  • On vous livre une seule conférence à la fois, vous n’avez donc pas à faire de choix déchirants sur des ateliers se déroulant simultanément.
  • On remarque une préférence pour des sujets portant à la réflexion. La technique est accessoire, le but ultime étant de susciter l’inspiration.
  • Différentes formules sont proposées. Outre la conférence traditionnelle, on retrouve également de courtes interventions de cinq minutes, des ateliers et des tables rondes.
  • Les conférences ne sont pas diffusées en direct sur le web. Bien qu’elles soient toutes enregistrées, seuls des extraits de celles-ci se retrouveront sur le site de l’événement a posteriori.
  • Le nombre de participants est limité afin de permettre à tout le monde de se connaître. Smaller is better.

Si vous êtes en manque d’idées pour un projet sur lequel vous travaillez depuis des mois, PAB est l’événement par excellence pour vous ressourcer, voir les choses autrement ou changer de perspective.

Susciter l’inspiration

Voici l’intervention du Montréalais Julien Smith, coauteur du best-seller Trust agents, qui présente trois choses qu’il a apprises du jeu Dungeons & Dragons. When in doubt, have cultists attack…

Ce qui retient mon attention parmi les conférences annoncées cette année? Certainement celle de Sylvain Grand’Maison, intitulée Family jewels (j’ignore toujours le sujet dont il est question). Je suis également curieux d’entendre Tom Merritt, journaliste techno de l’émission Tech news today, qui dévoilera cinq trucs pour fidéliser son auditoire. Finalement, Dave Brodbeck y va d’un titre provocateur : Your story deserves no attention whatsoever.

À souligner également que la conférence d’ouverture sera donnée par Mark Poirier, directeur photo spécialisé en stéréographie ayant travaillé sur divers projets IMAX.

Du temps de qualité

PAB 2011 se tiendra au National Arts Centre d’Ottawa les 24, 25 et 26 juin prochains. Les frais d’inscriptions sont de 160 $, ce qui inclut l’accès aux conférences pour les trois journées, le dîner du samedi et une soirée croisière en catamaran le même soir (où vos amis sont les bienvenus).

Il est fort à parier que la majorité des participants ne pourront s’empêcher de livrer leur interprétation des conférences auxquelles ils assisteront. Surveillez le filtre #PAB2011 sur Twitter pour être témoin de l’évolution de l’événement.

Événements, Médias