Billets publiés le 2 juin 2011

C’est cette semaine que se déroule la neuvième conférence D: All things digital (D9), un événement consacré au monde numérique parrainé par le Wall Street Journal. Steve Sinofsky, président de Windows et de Windows Live à Microsoft, a profité de l’occasion pour livrer un aperçu de la prochaine version de Windows, dont Windows 8 n’est pour l’instant que le nom de code.

Le look de la prochaine version de Windows

L’interface Metro (popularisé par Windows Phone 7) est à l’honneur dans un environnement qui cherche à combler à la fois les écrans tactiles et les périphériques classiques. C’est d’ailleurs la première fois que Windows sera conçu d’abord pour le toucher, contrairement aux versions antérieures, qui offraient une expérience tactile plutôt désagréable. Microsoft décrit ce nouvel environnement comme étant aussi très facile à utiliser avec un clavier et une souris, et il serait difficile de croire comment il pourrait en être autrement. Malgré la révolution tactile qu’a subie l’informatique au cours des dernières années, les bons vieux périphériques seront certes encore utilisés par la majorité des utilisateurs Windows à moyen et long terme.

Un changement majeur d’interface

À l’accueil de Windows 8, on vous présente l’écran Démarrer, qui est essentiellement une évolution du menu Démarrer, arborant des tuiles plutôt qu’une simple liste d’applications. Ces tuiles redimensionnables peuvent afficher plus d’informations qu’une simple icône, une pratique semblable aussi à ce que propose Android (et évidemment Windows Phone 7). Il est donc possible de lire un résumé de votre prochain rendez-vous ou de voir quel est votre dernier courriel sans avoir à ouvrir l’application.

Sur le plan du design, il s’agit d’une coupure drastique avec la version actuelle du système d’exploitation. Les applications développées pour Windows 8 abandonnent le concept des fenêtres au profit d’un affichage plein écran. Bien entendu, il sera possible d’exécuter les applications classiques, développées pour les versions antérieures de Windows. Celles-ci sont exécutées dans un environnement classique, où l’on semble pour l’instant vouloir conserver l’esthétique Aero, qui s’agence mal avec le look minimaliste de l’interface Metro.

L’interaction multitâche est très intuitive. Il est possible de sauter d’une application à l’autre simplement en glissant son doigt à partir de l’extrémité gauche de l’écran vers la droite. On peut également partager l’écran entre plusieurs applications en utilisant une démarche similaire (voir la vidéo).

Microsoft a révélé qu’il sera possible de produire des applications Windows 8 avec une combinaison de HTML5 et de Javascript, une tactique ayant pour but de charmer les développeurs web. Par contre, le nouvel environnement ne serait pas uniquement réservé pour des applications aussi élémentaires : bien que Microsoft n’ait pas traité du sujet, il va de soi qu’il sera possible d’utiliser des langages de programmation poussés.

Microsoft n’a pas non plus dévoilé de plan pour soutenir les développeurs dans la déclinaison d’applications existantes vers cette nouvelle génération. Impossible de dire si la conversion sera une tâche ardue par défaut, ou si des méthodes seront proposées afin de faciliter la transition. On imagine qu’il sera possible de convertir facilement des applications Windows Phone 7, puisqu’elles partagent les mêmes caractéristiques de navigation tactile.

Il sera primordial pour Microsoft d’offrir plus que simplement un Internet Explorer adapté à l’interface tactile lors du lancement de cette version de son système d’exploitation. Si elle est déterminée à vouloir accélérer la transition, elle devra montrer l’exemple et proposer une nouvelle version d’Office, tirant profit des fonctionnalités proposées par Windows 8.

Une nouvelle version, une autre interface bidon?

Ce n’est pas la première fois que Microsoft tente de renouveler l’interface de Windows. On peut d’ailleurs faire le parallèle entre cette interface tactile et l’Active Desktop, une fonction introduite avec Windows 98 ayant pour but de traduire le bureau en site web. Elle a été par la suite remplacée par le Volet Windows (Windows Sidebar) sous Vista, niche d’une panoplie de gadgets diffusant de l’information complémentaire.

Pour le moment, il est difficile à savoir si nous nous retrouvons face à un accessoire ou à une révolution. Chose certaine, il sera intéressant de voir la réponse de la concurrence si Microsoft livre la marchandise telle que proposée.

Aucune date de lancement n’a été dévoilée lors de la présentation.