Billets publiés le 13 avril 2011

Laurent LaSalleLa mort de Flip Video

par

 publié le 13 avril 2011 à 12 h 20

Depuis l’introduction de YouTube en 2005 et la montée en flèche de sa popularité au cours des années subséquentes, la vidéo est aujourd’hui un incontournable du web. Plusieurs entreprises ont profité de cette ascension afin d’introduire des produits spécialisés. Ce fut le cas entre autres de la compagnie Pure Digital, qui a mis en marché la Point & Shoot en 2006.

La Flip MinoHD, compacte

La caméra mobile, renommée Flip Video par la suite, permettait à son propriétaire de capter sur le vif les événements de son quotidien et de partager les vidéos par la suite. Son port USB intégré et son format compact en ont fait la caméra idéale pour les globe-trotteurs. Une version haut de gamme, nommée Flip Ultra, a vu le jour l’année suivante, devenant la plus populaire des caméras en ventes sur Amazon dès son introduction.

Les plus récentes évolutions des appareils Flip Video sont toutes munies d’une capture 720p, d’une pile rechargeable, d’un zoom numérique et d’un port HDMI. La Flip UltraHD est munie d’un port FlipPort, permettant le branchement de périphériques externes (un micro sans fil, par exemple). Il est même possible de décorer sa propre caméra lorsqu’on achète en ligne, en choisissant parmi la tonne de design à même le site, ou en téléchargeant sa propre image. Se détaillant à partir de 129 $US (la MinoHD 4 Go), avec un tel rapport qualité-prix, que demander de plus?

Le début de la fin

Cisco a tué Flip Video hier après-midi. Qu’est-ce que le géant des routeurs informatiques a à voir avec l’existence de ces caméras mobiles? La compagnie s’est portée acquéreuse de Pure Digital en 2009 pour la modique somme de 590 millions $US.

La mort de Flip Video est provoquée par la restructuration de l’entreprise parente : Cisco est sur le point de cesser toutes les activités de sa division consommateur (peut-être a-t-elle besoin d’espace pour créer une voie express hyperspatiale?) afin de se concentrer sur les produits destinés aux entreprises. Sans compter que la forte popularité des téléphones intelligents, et leur caméra de plus en plus perfectionnée, donne maintenant du fil à retordre aux fabricants de caméras abordables.

J’ai vu beaucoup de déceptions en annonçant la nouvelle hier sur Twitter, mais une personne semblait plus bouleversée que les autres.

;Pour moi, la Flip a été une petite révolution. J’ai tourné plusieurs reportages avec des caméras semi-pro (Canon XL1, PD-150…) en Afrique et en Asie entre 1999 et 2002, mais même ces caméras étaient lourdes et intrusives. C’est quand j’ai tenu ma première Flip que j’ai eu une révélation. Il était enfin possible de tourner des images de qualité avec une caméra qui passait totalement inaperçu! Non seulement la qualité est exceptionnelle (HD), mais les gens l’oublient. Elle a l’air si inoffensive…

Marie-Julie Gagnon, auteure, chroniqueuse et blogueuse

On sait reconnaître un fan d’un produit quand une personne se met à l’utiliser pour des fins autres que sa vocation d’origine. Quand elle ne souhaite pas capter de la vidéo pour le web, Marie-Julie utilise sa Flip pour prendre des notes vocales ou enregistrer les entrevues qu’elle doit retranscrire par écrit. Elle traîne sa Flip partout :

Je n’ai pas d’iPhone et même si j’en avais un, en voyage, je préférerais utiliser une Flip plutôt qu’un objet qui contient autant d’infos importantes (je suis parano — j’apporte toujours au moins deux Flip avec moi et deux appareils photo au cas où). Et puis, entre le prix d’un iPhone et celui d’une Flip, il y a quand même un écart de quelques centaines de dollars! Vraiment, je suis en deuil. J’attendais impatiemment le micro qu’on allait enfin pouvoir brancher sur les plus récents modèles. Vraiment dommage.

Mes impressions de la MinoHD

Pour avoir utilisé la caméra par le passé (je l’ai achetée un samedi — je l’ai retournée au magasin le lendemain), je n’ai pas été impressionné par le résultat de la captation. Bien que la prise en main verticale de l’appareil soit confortable et naturelle, elle permet moins de stabilité qu’un téléphone maintenu horizontalement à deux mains. Ce qui est tolérable en basse résolution devient rapidement insupportable quand on visionne un segment vidéo en haute définition. Un trépied est donc indispensable pour un maniaque de l’image comme moi.

J’étais prêt à donner la priorité à une qualité d’image supérieure au détriment du partage instantané, tel que possible avec Qik ou UStream sur un téléphone. Au final, j’ai préféré revenir à ma configuration originale (captation par l’iPhone, diffusé sur réseau 3G). Sans oublier qu’à l’époque, la caméra de mon téléphone était de loin inférieure à ce qui est offert aujourd’hui.

La gamme Flip UltraHD

La suite

Il est toujours possible de commander (et personnaliser) une Flip MinoHD ou UltraHD en ligne pour l’instant. Creative, le principal concurrent de Flip Video, offre toujours sa Vado HD, un appareil aux caractéristiques similaires. Impossible de savoir pour l’instant si cette gamme de produits subira le même sort que Flip Video. Chose certaine, les téléphones intelligents ne sont pas prêts de disparaître…