Billets publiés le 12 avril 2011

Martin LessardYouTube Live : suivez le guide

par

 publié le 12 avril 2011 à 11 h 42

Google vient d’ouvrir son service de diffusion vidéo en continu (streaming) vendredi dernier : Youtube.com/live.

Le nouvel écosystème télévisuel continue à se mettre en place : d’un côté, les chefs de file télévisuels prennent manifestement, et davantage, leur place sur le web (Tou.tv, Hulu.com et toutes les plateformes de vidéos à la demande), et de l’autre, les chefs de file Internet envahissent maintenant les platebandes de la télé en offrant du direct. Les territoires de chacun se ressemblent de plus en plus.

Ce qui distingue encore ces chefs de file entre eux, c’est que les traditionnels diffusent leur propre contenu, alors que les nouveaux venus font plutôt l’agrégation de « contenu généré par les utilisateurs ». Mais pas encore tout à fait l’inverse.

YouTube Live

Les internautes peuvent consulter des émissions retransmises en direct par YouTube Live. Ce contenu est créé par des « partenaires » (des utilisateurs actifs et certaines marques) : des concerts, des matchs sportifs, des documentaires… La plateforme est déployée graduellement et offrira, à terme, du contenu en direct, tous azimuts, sur plusieurs chaînes thématiques.

Pour l’instant, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent, et on est loin du direct 24 heures sur 24. Google annonce que des milliers de partenaires mettront leur contenu en ligne dans les mois à venir.

Sur un écran près de chez vous

Google n’en est pas à sa première expérience du genre : YouTube avait déjà diffusé en direct le concert de U2 et celui d’Arcade Fire. Une saison de cricket, sport très prisé par les Indiens, a aussi fait l’objet d’une diffusion. Les concerts et le sport sont deux avenues qui peuvent offrir beaucoup de potentiel publicitaire… un type de contenu qu’on risque de trouver beaucoup sur Youtube Live.

Pour un moment encore, seuls les partenaires peuvent diffuser en direct. Vous ne pouvez pas vous-même proposer votre propre contenu en direct. Ustream.tv et Justin.tv, deux plateformes de diffusion en continu, ouvertes à tous, n’ont rien à craindre… pour l’instant.

G comme Guérilla

Alors que les grands réseaux attaquent de front, avec un peu de retard certes, mais avec de l’artillerie lourde, Google ouvre plutôt de multiples fronts de bataille et se positionne en cherchant de nouveaux marchés, plutôt que de tenter de recréer de l’ancien avec du nouveau.

On se rappelle que l’an passé, coup sur coup, Google avait déployé cinq innovations sur YouTube :

- YouTube XL est une version optimisée du site pour l’écran de télévision. Épurée et agrandie, l’interface se contrôle par une télécommande, depuis son salon.

- Youtube Leanback offre la possibilité de regarder un flux de vidéos présélectionnées, sans intervention, en plein écran. Le spectateur peut sauter une vidéo ou revenir à la précédente, comme il le fait sur un DVD, et ce, sans souris.

- Des vidéos en qualité 4K qui offrent une expérience cinématographique sur un écran de salon à partir du web.

- Aucune limite de durée. La limite originale de 10 minutes par vidéo (qui est passée à 15 minutes un certain temps) est maintenant illimité pour les utilisateurs sélectionnés pour leur « respect des droits intellectuels et la qualité de leurs apports ».

- Et la fameuse Google TV, qui permet de trouver une émission vidéo sur Internet et de la regarder sur sa télévision tout en naviguant sur le web ou en se connectant à des réseaux sociaux.

YouTube a déjà permis à de nombreux producteurs, amateurs ou non, de se faire une place au soleil. Avec YouTube Live, c’est une porte pour devenir diffuseur.

Le calendrier de Troie

YouTube Live, comme tous les services Google, a une facture très épurée. La page indique quel contenu est en direct, à venir, ou vient de passer.

Et, fait à noter, il est possible d’ajouter à Google Agenda, à Outlook ou à iCal (par un fichier ics) les vidéos que vous souhaitez souscrire et visionner ultérieurement. Un détail qui ne me semble pas anodin.

Ce qu’il faut admirer ici, ce n’est pas tant les avancés technologiques de Google (en la matière, Google a bien des concurrents sur chaque point), mais plutôt son potentiel d’unifier le tout à un endroit stratégique : par exemple, le contrôle du guide horaire. Oui, le guide horaire…

YouTube Live n’est pas juste un canal de diffusion multiple avec une page présentant les programmes en cours de diffusion. C’est aussi un guide des prochaines diffusions que l’on ne veut pas manquer. On s’abonne dans son calendrier, et hop, vous allez êtes averti des prochaines diffusions!

Un certain avantage qu’a Google sur les chaînes de télédiffusion, c’est qu’il possède Google Agenda et Gmail, tous deux adoptés déjà par des millions d’abonnés. Imaginez une intégration plus poussée de tous ces outils ensemble pour optimiser le rendez-vous.

C’est un défi pour la télé traditionnelle, car si on ne peut concurrencer directement YouTube, le terrain de combat est le même : le temps cerveau. Le temps tout court. Et celui qui possède l’agenda du téléspectateur possède aussi son attention…