Billets publiés le 30 décembre 2010

Owen Wilson n’est pas mort. Contrairement à ce qu’affirmait la rumeur hier, l’acteur n’a pas subi d’accident de snowboard lors d’un séjour à Zermatt. Il n’était même pas en Suisse! Il s’agit d’une autre fausse tragédie qui s’ajoute à la longue liste de canulars ayant pris naissance sur Twitter, et qui démontre la manie qu’ont les gens de propager de l’information non vérifiée.

Est-ce que cela signifie pour autant que les médias sociaux ne peuvent être une source fiable en matière d’actualité? Revenons en arrière si vous le voulez bien…

Le festival des canulars

Fail Whale sur Twitter

Un nombre important de personnalités publiques ont été victimes d’une mort virtuelle prématurée sur Twitter cette année : Johnny Depp (janvier), Taylor Lautner (janvier), Bill Cosby (février et août, oui à deux reprises) et Tom Cruise (mai) pour en nommer quelques-uns. L’annonce est généralement annexée à un faux site web, imitant la page d’un média traditionnel reconnu (par exemple CNN). La majorité des gens ne prête malheureusement pas attention à l’adresse visitée, qui propose un nom de domaine qui n’a souvent rien n’a voir avec la source réputée.

Depuis la mi-décembre, une nouvelle vague de canulars du genre s’est répandue sur le réseau social. Elle donne l’impression qu’aucune célébrité n’est à l’abri : Morgan Freeman (un faux « retweet » de la CNN), Adam Sandler, Charlie Sheen, Eddie Murphy et Owen Wilson en ont été victimes. Ces derniers sont ciblés par le site Fake A Wish, un service qui permet à quiconque de générer une nouvelle annonçant la mort de la vedette de leur choix. C’est l’agence Global Associated News (fictive) qui rapporte les « faits » d’une histoire « toujours en développement ».

Du côté québécois, la chaîne sportive TSN fut à l’origine d’une rumeur mensongère annonçant la mort de Pat Burns, en septembre dernier, soit deux mois trop tôt. Comme quoi les médias traditionnels ne sont pas toujours d’une fiabilité absolue.

Bien que ce genre de rumeur a tendance à se propager à une vitesse fulgurante, les propos de microblogueurs vigilants inspirent rapidement les curieux à prendre l’information diffusée avec un grain de sel.

La vérité finit toujours par triompher

On se souviendra de la dure nouvelle, véridique cette fois, annonçant la mort de Lhasa de Sela sur Twitter au début de janvier. La primeur avait semé la confusion dans la communauté, surtout après qu’Audiogram eut réfuté officiellement les allégations voulant qu’elle ait succombée à un cancer du sein (alors que c’était le cas). D’autres pertes ont alimenté les discussions sur le média social en 2010 : Corey Haim, Gary Coleman, Pat Burns (une fois l’information confirmée) et Leslie Nielsen.

S’il arrive parfois de croiser un canular annonçant une tragédie fabriquée, il serait absurde de balayer Twitter du revers de la main comme source crédible d’information. On peut si facilement juger de la valeur de l’information en posant les bonnes questions :

  • Est-ce que l’information rapportée est tragique?
  • Est-ce que l’information est rapportée de manière catégorique?
  • Quelle est la relation entre celui qui rapporte la nouvelle et le sujet touché?

Si l’on annonce la mort de quelqu’un, il est préférable de vérifier auprès d’autres sources externes au web. Si un doute subsiste en ce qui concerne le propos, il est important de le mentionner si on doit relayer l’information sur le champ, en utilisant le conditionnel, par exemple. Finalement, si aucune relation claire ne subsiste entre le messager et le sujet (et qu’on ne mentionne aucune autre source vérifiable), ne perdez pas votre temps.

Personnellement, j’applique cette règle à l’inverse également. Les scoops dévoilés dans les journaux, à la télé ou à la radio méritent d’être analysés de la même façon qu’on devrait analyser l’info sur Twitter. Les canulars existent depuis bien avant l’avènement du web, et pour éviter la désinformation, on ne devrait jamais avoir qu’une seule source d’information.

Et vous, y a t’il une nouvelle apprise sur Facebook ou Twitter qui vous a marqué en 2010?