Gina DesjardinsNe me dis pas où tu es, je le sais déjà

Par

 publié le 14 décembre 2010 à 12 h 17

L’an dernier, Apple avait refusé l’application Google Latitude, un service de géolocalisation. Les rares utilisateurs (ce n’est pas nouveau, mais ce n’est jamais devenu très populaire) devaient l’utiliser sur le web. On n’a jamais su exactement la raison, mais selon les rumeurs, Apple préparait une application similaire avec le rachat de Placebase.  Google Latitude a finalement été acceptée et est disponible depuis hier dans l’app store.

Se faire suivre à la trace

Ce que Google Latitude a de différents par rapport aux autres applications du genre? Si on choisit le mode automatique, la géolocalisation se fait en continu (tout en déchargeant la batterie). Donc, on peut voir où sont nos contacts en temps réel, en suivant leur déplacement.

Depuis sa sortie, j’ai déjà commencé à recevoir des demandes sur Google Latitude de gens que je ne connais pas vraiment. Désolée, mais je n’accepterai personne à part ma famille et des amis proches. Je n’ai vraiment pas envie qu’on sache où je suis en tout temps et certainement pas qu’on sache où j’habite. Et en fait, je n’ai pas l’intention d’utiliser Latitude en mode automatique. Je trouve ça beaucoup trop intrusif.

Choisir nos allées et venues publiques

Il m’arrive d’utiliser Foursquare ou Facebook Places, surtout lorsque je vais à des événements. J’aime Places car mes contacts Facebook peuvent commenter sur les allées et venues que j’ai décidé de partager. Je préfère Foursquare pour découvrir de nouveaux endroits avec les commentaires des gens que pour savoir où sont mes amis. En voyage, je m’en suis parfois servie pour découvrir des restaurants ou des cafés fréquentés par les gens de l’endroit. Mais c’est aussi pratique dans certains événements publics de regarder si on connaît des gens ou si nos amis sont arrivés. Cela dit, ce sont des applications qui exigent que nous indiquions notre présence dans un lieu.

Latitude peut possiblement être pratique dans le cas des aînés, surtout les gens atteint de la maladie Alzheimer, par exemple. Mais, personnellement, je n’ai pas envie qu’on sache où je suis en tout temps, même pas les gens que j’aime.

Je sais bien qu’on peut choisir la mise à jour manuel ou masquer sa position, mais je me questionne… Il n’y a pas des risques que les gens jaloux exigent que leur conjoint soit en mise à jour automatique? Ou que des patrons contrôlants y voient une opportunité pour vérifier les employés qui travaillent sur la route? Je ne suis pas certaine que j’aime le concept de Latitude…

Depuis sa sortie hier, plusieurs internautes ont rebaptisé  Latitude « Google Stalker » Qu’en pensez-vous? Allez-vous l’utiliser?

Je vous invite à lire mon billet Prudence avec les services de géolocalisation, si vous ne l’aviez pas déjà fait. Plusieurs de mes amis Facebook continuent d’indiquer sur leur service de géolocalisation lorsqu’ils sont à la maison. Arrêtez de donner votre adresse à tout le monde, surtout si certains de vos contacts ne sont pas des amis proches!

Si vous décidez d’utiliser Latitude, je conseille de faire attention en acceptant des contacts et de choisir le mode manuel. Vous sauverez de la batterie et vous pourrez garder votre jardin secret.

Mobile