Gina DesjardinsLes codes QR pour les nuls et quelques initiatives

Par

 publié le 9 décembre 2010 à 12 h 09

Nous sommes de plus en plus entourés de codes QR. Pourtant, régulièrement, je dois expliquer ce que c’est. Plusieurs semblent les remarquer, sans trop savoir à quoi ils servent. Voici donc une brève description, quelques exemples et une idée de leur utilité future.

Le traditionnel code-barre existe depuis 1974. Il serait maintenant utilisé dans le monde plus de 10 milliards de fois par jour. Un lecteur laser permet de décoder une série de 12 chiffres qui renseigne sur le producteur et le produit.

Les nouveaux code-barres bidimensionnels permettent l’utilisation de la caméra d’un téléphone cellulaire pour lire le contenu, qui n’est plus limité à 12 chiffres. Par exemple, on peut y mettre du texte, nos coordonnées complètes, un positionnement GPS ou rediriger vers une adresse web. Il y a plusieurs types de code 2D (comme le Datamatrix, le Maxicode ou Microsoft Tag), mais le code QR (quick response), apparu au Japon en 1994, devient peu à peu le standard international. La raison principale? Alors que certains formats ne peuvent être lus que par un logiciel en particulier, plusieurs applications gratuites permettent de déchiffrer les codes QR.

J’ai utilisé le site Qurify (il y en a plusieurs autres qui le font gratuitement) pour créer un code avec l’URL de mon site personnel. Ainsi, si vous avez un lecteur sur votre téléphone intelligent (j’utilise QR reader pour iPhone), lisez le code (comme si vous preniez une photo), l’URL de mon blogue devrait alors apparaitre dans votre navigateur.

Quelques initiatives

Les codes QR sont de plus en plus utilisés par les compagnies. Elles peuvent ainsi mettre plus d’informations accessibles facilement. Les lecteurs gardent en mémoire les codes lus. On peut donc y retourner facilement.

Royal Lepage

Le Réseau Longpré Lamirade dans la région de Magog et Memphrémagog crée depuis novembre des codes QR pour les propriétés à vendre. En passant devant une maison intéressante, les potentiels acheteurs peuvent accéder directement à la fiche descriptive sans devoir tout noter.

Restaurant Casey’s

Un code QR se trouve dans le menu des restaurants Casey’s du Canada et redirige vers un site où se trouve un sondage sur la satisfaction des clients, mais surtout l’information nutritionnelle et allergène des plats.

Promenades Cathédrale

Jusqu’à Noël, les clients reçoivent un coupon avec un code QR lors de l’achat de plus de 10 $. Ils peuvent ensuite se rendre à une vitrine interactive et jouer à la pige de Noël (un jeu virtuel) en espérant gagner un des chèques-cadeaux des boutiques du centre commercial de la rue Sainte-Catherine à Montréal.

Le livre Les médias sociaux 101, de Michelle Blanc et Nadia Seraiocco

Sur la première de couverture, un code QR nous envoie sur une page du site des Éditions Logiques où se trouve une vidéo des deux auteures.

QRapping paper

Un artiste a imaginé du papier d’emballage de Noël avec des liens vers des vidéos provenant de Youtube.

Et le futur?

Les codes QR s’imposent. On va en voir de plus en plus un peu partout!

Google

En se basant sur les réactions des internautes, Google a choisi 100 000 commerces populaires comme Favorite Places. Ces derniers ont reçu un code QR pour leur vitrine. Les passants peuvent ainsi accéder directement à toutes les informations disponibles sur Google en lien avec l’adresse ainsi que tous les commentaires des internautes. Ils peuvent aussi facilement ajouter leur propre appréciation de l’endroit. Ce n’est disponible aux États-Unis uniquement pour le moment, mais ça devrait prendre de l’expansion.

N Building

Des Japonais ont imaginé le futur des enseignes en mélangeant des codes 2D et la réalité augmentée. En plus d’avoir de l’information sur les commerces et sur les rabais offerts, on pourrait voir les gens à l’intérieur avec leurs tweets dans une bulle au-dessus de leur tête.

Mobile, Tendance