Accueil

À la suite du passage de la Première ministre du Québec, Madame Pauline Marois, sur le plateau de Tout le monde en parle, nous vous demandons:

Quelles sont les réalisations majeures du gouvernement Marois depuis son arrivée au pouvoir le 4 septembre dernier ?

Quelles sont les mesures les plus populaires adoptées par ce gouvernement péquiste ?

Quelles sont les actions les plus mal accueillies par la population du Québec ?

Sentez-vous que le gouvernement Marois a les coudées franches ?

À la Tribune de Tout le monde en parle, Isabelle Craig en discute avec ses invités :

Antoine Robitaille, correspondant à la Colline parlementaire à Québec pour Le Devoir.

Guillaume Lavoie, chercheur et membre de l’Observatoire sur les États-Unis à la Chaire Raoul-Dandurand de l’UQAM.

Suite au passage de Georges Saint-Pierre sur le plateau de Tout le monde en parle, nous vous demandons :

Sommes-nous blasés par le golf et le baseball?

Selon vous les sports extrêmes sont-ils une forme d’entraînement physique et mental ou un spectacle théâtral excessivement lucratif?

La médiatisation des sports extrêmes envahit-elle notre environnement culturel, nos loisirs et notre champ télévisuel.

Les sports extrêmes sont-ils une forme de violence déguisée ou un moyen de désamorcer et canaliser la violence?

Les sports extrêmes sont-ils une machine à faire de l’argent?

À la Tribune de Tout le monde en parle, Isabelle Craig en discute avec ses invités :

Jean-Luc Brassard, champion olympique en ski acrobatique, conférencier et animateur de télévision.

Jean-François Lépine, animateur de l’émission Une heure sur terre à Radio-Canada.

Alexa Lavergne, productrice de contenu pour des événements de sports extrêmes.

 Justin Trudeau candidat à la course de la chefferie du Parti libéral du Canada est sur le plateau de Tout le monde en parle

La course a débuté le 14 novembre dernier ?  Le Parti libéral du Canada est au plus bas dans les sondages. Est-ce qu’un candidat vedette comme Justin Trudeau peut dénouer l’impasse que vit le parti ? Selon vous  quelles seraient les qualités déterminantes du  prochain chef du Parti libéral du Canada ? Quels seront les défis du nouveau chef du Parti libéral du Canada? Croyez-vous que le Parti libéral du Canada peut se repositionner sur l’échiquier politique du pays ?

À la Tribune de Tout le monde en parle, Isabelle Craig en discute avec ses invités :

Alec Castonguay:   journaliste et chef de bureau politique au magazine L’actualité et collaborateur à Radio-Canada.

Jean-Jacques Stréliski:  Porfesseur associé à l’École des Hautes Études Commerciales (HEC) Montréal et spécialiste en stratégie d’images.

Frédéric Boily:  Professeur agrégé de sciences politiques au Campus Saint-Jean de l’Université d’Alberta et collaborateur à Radio-Canada.

Tout le monde en parle reçoit Céline Dion, qui lançait cette semaine Sans attendre, son 39e album en carrière. À sa première journée sur le marché, le premier album francophone en cinq ans de la chanteuse s’est retrouvé en tête de plusieurs palmarès provisoires dans le monde.

Céline Dion, c’est plus de 200 millions d’albums vendus dans le monde. Trois de ses albums se sont vendus à 30 millions d’exemplaires, une exception dans une industrie qui est en profond changement depuis quelques années. Chute des ventes de disques au profit des téléchargements, redevances qui ne se sont pas toujours au rendez-vous et multiplication des concours qui créent des vedettes instantanées sont quelques exemples de cette industrie en mutation.

Et vous, quelle relation avez-vous avec les artistes que vous aimez? Les encouragez-vous? Achetez-vous encore des disques? Préférez-vous le téléchargement? Nous ferons le point sur cette industrie qui va moins bien qu’il n’y paraît.

Ce sont des questions que nous aborderons ce soir à la tribune téléphonique de Tout le monde en parle.

Tout le monde en parle reçoit Martin Dumont, l’ancien organisateur d’Union Montréal. À la commission Charbonneau cette semaine, il a soutenu que le maire de Montréal avait fermé les yeux sur certaines pratiques de financement illégal, dont celle de la double comptabilité. Ses révélations sur le coffre-fort bourré d’argent ont également eu l’effet d’une bombe.

L’émission reçoit aussi le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, qui se dit sous le choc à la suite des révélations entendues cette semaine. Il souhaite se donner les moyens d’agir quand un maire est accusé au criminel.

Depuis les débuts de la commission Charbonneau, les révélations se succèdent. En avez-vous ras le bol? Avez-vous l’intention de faire entendre votre mécontentement? Certains Montréalais souhaitent ne pas payer leurs taxes. Pensez-vous que ce soit une façon juste de manifester son indignation?

Un des aspects abordés dans cette entrevue est aussi la faible participation à la vie démocratique municipale. Est-ce que la situation actuelle vous poussera à y participer davantage?

Ce sont des questions que nous aborderons ce soir à la tribune téléphonique de Tout le monde en parle.

Tout le monde en parle reçoit l’homme d’affaires Lino Zambito, qui vient de livrer à la commission Charbonneau un témoignage accablant et dévastateur sur les dessous du monde de la construction et ses nombreuses ramifications. Pendant huit jours d’audience, l’homme a démonté la mécanique de pots-de-vin versés par les entrepreneurs au crime organisé, à Union Montréal (le parti du maire Gérald Tremblay) et à certains fonctionnaires.

L’ingénieur municipal Gilles Surprenant (surnommé monsieur TPS) a par ailleurs avoué plus tôt cette semaine avoir empoché 600 000 $ de la part d’entrepreneurs. Il a montré du doigt la firme Catania, un chef de file de l’industrie.

Un des aspects abordés dans cette entrevue est le financement des partis politiques municipaux, mais aussi provinciaux. Une des questions fondamentales sous-jacentes est la suivante : est-il possible que nos élus ne soient pas au courant de toutes ces pratiques de financement illicite au sein même de leur propre parti?

Sur cette question, vous entendrez le point de vue de Lino Zambito, mais également celui de l’ex-ministre libéral Jean Cournoyer, qui sera à l’émission pour faire la promotion de sa biographie et qui aura sûrement quelque chose à dire sur cet épineux dossier.

En ce moment, les organisateurs politiques et les collecteurs de fonds sont montrés du doigt comme principaux et quasi seuls responsables du financement illégal. Les chefs et les élus sont-ils en train de se mettre à l’abri et de faire porter l’odieux aux autres?

Et si l’on se projette dans l’avenir, comment éviter que les politiciens soient eux aussi à risque d’être corrompus?

Devrions-nous, une fois pour toutes, opter pour le financement public des partis politiques? Quels en seraient les avantages et les inconvénients?

Nous aborderons ces questions ce soir à la tribune téléphonique de Tout le monde en parle.

Mahée Paiement est la nouvelle ambassadrice de l’allaitement maternel pour la direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. Elle apparaît dans la publicité Allaiter, c’est glamour!, maquillée, coiffée, en robe de soirée et talons hauts, en train d’allaiter son enfant. Cette publicité a fait beaucoup réagir ces derniers jours.

Alors qu’à Montréal, 88 % des nouvelles mères décident de nourrir leur bébé au sein, et 85 % dans l’ensemble du Québec, qu’est-ce qui choque?

Simple, gratuit et bénéfique pour la santé, l’allaitement maternel est une méthode éprouvée, naturelle et sans équivalent pour nourrir sainement son bébé et lui assurer tout ce dont il a besoin du point de vue de son alimentation et de son développement. En quoi, alors, l’allaitement est-il encore un sujet de controverse?
Est-ce qu’une telle publicité met davantage de pression sur les jeunes mères?

Jusqu’à quel âge est-il raisonnable d’allaiter un enfant?

Cette semaine à Tout le monde en parle, Guy A. Lepage reçoit les journalistes Isabelle Richer et Yves Boisvert pour commenter les déclarations fracassantes de l’entrepreneur Lino Zambito à la commission Charbonneau. Ristourne de 2,5 % au crime organisé, implication de Vito Rizzuto dans la distribution de contrats, ristourne au parti Union Montréal du maire Gérald Tremblay de l’ordre de 3 %, fonctionnaires corrompus, collusion, corruption, etc.

Pendant que l’étau se resserre autour du parti au pouvoir à Montréal, des perquisitions ont lieu à Laval, au bureau et à la résidence du maire Vaillancourt. L’ampleur de ces nouveaux développements et allégations dans deux des plus grandes municipalités du Québec vous étonne-t-elle? Vous décourage-t-elle?

Croyez-vous qu’il soit possible aujourd’hui de gouverner une ville sans magouille et corruption?

Croyez-vous, comme l’affirment certains analystes, que le maire Gérald Tremblay devrait démissionner, même si toutes les preuves ne sont pas réunies? Et si oui, pourquoi? Une course à la mairie de Montréal aura lieu en 2013 et il n’est pas trop tôt pour se demander si le climat actuel attirera des candidatures de qualité ou si, au contraire, cela en découragera plusieurs à s’engager dans leur communauté.

Comment donner envie à la relève de faire le saut en politique municipale; voilà un autre des enjeux qu’on abordera à la tribune de Tout le monde en parle.

On veut vous entendre!
L’équipe de la tribune

L’abolition de la taxe santé fait jaser, principalement en raison des moyens pris par le gouvernement du Parti québécois pour combler le manque à gagner : de nouveaux paliers d’imposition dès cette année, donc une hausse rétroactive de l’impôt pour les Québécois qui ont un revenu supérieur à 130 000 $, ainsi que des modifications aux règles sur les dividendes et les gains en capital.

Le nouveau ministre des Finances, Nicolas Marceau, reconnaît qu’il y a des objections, mais entend tout de même respecter les engagements pris en campagne par son parti, quitte à devoir faire certains compromis pour calmer le jeu.

De nombreuses voix se font entendre pour dénoncer l’augmentation d’un fardeau fiscal, qu’elles estiment déjà trop lourd, et l’effet rétroactif pour les personnes visées. D’autres soutiennent ces mesures, invoquant que les plus riches ont la responsabilité de payer plus et que la somme sera somme toute peu importante et proportionnelle à leurs moyens.

Les fiscalistes sont déjà sollicités par leurs clients pour trouver de nouvelles stratégies financières afin de minimiser l’effet de ces nouvelles mesures.

Qu’en pensez-vous? Endossez-vous les décisions du gouvernement? Croyez-vous que les mesures proposées devraient être adoucies?

Pour la première émission de la saison, Guy A Lepage reçoit la coporte-parole de Québec Solidaire, Françoise David.

Comme beaucoup de nouvelles recrues, elle fera son entrée à l’Assemblée nationale avec la ferme intention de faire bouger les choses, de faire de la politique autrement.

Tout le monde a souligné la qualité exceptionnelle de ses interventions durant le dernier débat des chefs. Réussira-t-elle à faire changer le ton des échanges au Salon bleu ?

Par ailleurs, la nouvelle première ministre, Pauline Marois, a présenté les ministres de son premier gouvernement, et le Cabinet de madame Marois laisse présager un mode de gouvernance plus à gauche et plus vert que jamais. Qu’on pense aux nouveaux ministres ouvertement pro-environnement que sont Martine Ouellet aux Ressources naturelles et Daniel Breton au Développement durable et à l’Environnement. Ou encore aux premières décisions annoncées : l’annulation de la hausse des frais de scolarité, de la taxe sur la santé, de la subvention à la mine Asbestos, de la réfection de la centrale nucléaire Gentilly 2…

La nomination de nouveaux venus en politique à des postes importants suscite aussi de l’inquiétude dans le milieu des affaires. Plusieurs remettent également en question la création de plusieurs «superministères», à vocations économiques et sociales.

Et vous, croyez-vous qu’il soit possible de faire de la politique autrement?