Billets classés sous «séisme»

Un nouvel outil permet de voir, de façon saisissante, les dégâts causés par le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon, le 11 mars dernier.

En effet, Google vient de lancer le site Memories for the future, qui permet de sillonner virtuellement quelque 44 000 kilomètres de route dans les régions qui ont été touchées, et de constater l’ampleur des dégâts. Les images ont principalement été prises dans les préfectures de Miyagi, d’Iwate, de Fukushima, d’Ibaraki, de Yamagata et d’Aomori, dans le nord-est du pays.

Des onglets dans la partie supérieure de l’écran permettent de comparer un même endroit avant et après le cataclysme. Dans la partie inférieure droite de l’écran, on retrouve la date où la photo a été prise.

Sur son blogue officiel, Google dit espérer que cet archivage numérique s’avérera utile aux chercheurs qui étudient les effets des catastrophes naturelles.

Google avait entamé ce travail de documentation en juillet dernier.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Vincent GrouSéisme aux États-Unis : l’avez-vous ressenti?

par

 publié le 23 août 2011 à 15 h 35

Un séisme de magnitude 5,9 est survenu en Virginie mardi après-midi.

Selon l’USGS, le l’agence américaine de géologie, la secousse est survenue au sud-ouest de Washington. Il s’agit d’une région où les séismes d’une telle envergure sont plutôt rares.

En téléchargeant ce fichier, vous pouvez voir l’emplacement de l’épicentre dans Google Earth.

Aucun dégât important n’a été signalé, mais de nombreux édifices ont été évacués par précaution.

On retrouve en ligne des photos de ces évacuations, comme celle-ci, prise devant les bureaux de l’AFP par le journaliste Stéphane Jourdain, @daftkurt sur Twitter.

Plusieurs vidéos ont également été mises en ligne, dès les instants qui ont suivi le séisme, comme celle-ci, celle-ci, celle-ci et celle-ci.

Notons également que le séisme a déjà sa page Wikipédia.

Et, preuve peut-être que ce tremblement de terre était sans gravité, on retrouve déjà plusieurs blagues en ligne à son sujet. Celle qui circule le plus, sur Twitter, présente « les dommages du séisme à Washington », avec en lien un photo où on peut voir… une chaise de jardin renversée…!

Signalons enfin que beaucoup d’internautes ont indiqué avoir ressenti la secousse au Canada, particulièrement au Québec, dans les régions de Montréal, de Québec, de Drummondville et du Saguenay.

On peut d’ailleurs voir la secousse enregistrée par les sismographes de l’Université Laval et du collège Brébeuf.

Nous vous posons donc la question : avez-vous ressenti le séisme? Vous pouvez nous répondre dans les commentaires, ou encore nous envoyer vos photos à l’adresse Radio-Canada.ca/Temoin.

Pour me joindre :

Marie-Eve MaheuLa revue du web – 11 juillet 2011

par

 publié le 11 juillet 2011 à 16 h 48

La revue du web

Où étiez-vous lors des spectacles de U2 à Montréal?

Le groupe irlandais a mis en ligne sur son site officiel deux photos interactives de la foule lors des spectacles de vendredi et samedi. Si vous y étiez, vous pouvez vous identifier.

LinkedIn doit-il s’inquiéter de Google+?

Google développe actuellement une version professionnelle de son nouveau réseau social qui sera lancée plus tard cette année. Christian Oestlien, chef de produit chez Google+, en a fait l’annonce dans cette vidéo publiée sur YouTube. Il s’agit d’un compétiteur potentiel aux pages entreprises de Facebook et au site LinkedIn, maintenant numéro deux des réseaux sociaux aux États-Unis.

L’horloge de la dette américaine

Ce site permet de voir l’évolution en temps réel de la dette américaine, les intérêts, les revenus par rapport aux dépenses, etc. Il est aussi possible de revenir dans le temps ou de se projeter en 2015.

Bye-bye Madrid

Cette halte routière de l’autoroute 20 entre Montréal et Québec sera démolie à la fin de l’été, a-t-on appris ce week-end. Pour ceux qui n’auront pas le temps de s’y rendre pour un dernier pèlerinage, le site d’Urbania propose cinq vidéos sur ce lieu mythique, tirées de sa série « Québec en douze lieux », dont celle-ci.

Les dons à l’intention de WikiLeaks de nouveau bloqués

On rapportait la semaine dernière que les dons faits par Visa et Mastercard au site fondé par Julian Assange étaient maintenant acceptés. Cette trêve aura été de courte durée. Les deux institutions ont de nouveau coupé leurs services de paiement en ligne à l’intention de WikiLeaks, déplore Reporter Sans Frontière.

Quand des robots jouent au soccer

Ce week-end a eu lien à Istanbul, en Turquie, la « Robocup », une compétition internationale de soccer entre robots. Ces deniers jouent tous de manière autonome, c’est-à-dire en utilisant uniquement leur intelligence artificielle. Voyez l’entrevue de la BBC avec l’organisateur Cetin Mericli.

Atlantis en images

La chaîne SpaceVids sur YouTube propose plusieurs vidéos de la dernière mission d’Atlantis. Dans celle-ci, on voit, en accéléré, la navette s’approcher de la Station spatiale internationale et s’y amarrer :

YouTube teste Cosmic Panda

Le site de partage de vidéos invite ses utilisateurs à essayer une nouvelle interface baptisée Cosmic Panda et à lui faire part de ses commentaires.

Google se fait des amis au Japon

La semaine dernière, une voiture de Google munie de 9 caméras a capté certaines zones détruites par le tremblement de terre du 11 mars pour rendre compte des efforts de reconstruction, rapporte le New York Times. Il s’agit d’une autre tentative du géant de l’Internet pour percer le marché nippon. Rappelons que moins de deux heures après le séisme, les employés de Google à Tokyo avaient mis sur pied une page pour aider les Japonais à retrouver leurs proches.

Pour me joindre :

Par courriel : marie-eve.maheu@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @memaheu et @SurLeWeb

Un internaute japonais, Tetsuo Jimbo, fondateur du site Videonews.com, est allé, en compagnie d’un collègue, se promener dans la zone d’exclusion de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, sérieusement endommagée par le séisme et le tsunami du 11 mars dernier. Cette zone s’étend à un rayon de 20 kilomètres autour de la centrale.

Il a mis en ligne une vidéo de 12 minutes qui relate leur périple de 2 h 30. Les deux hommes se sont approchés à 1,5 kilomètre de la centrale.

Des appareils de détection des radiations sont fixés sur le tableau de bord de leur voiture. On les entend sonner presque tout au long de la vidéo.

La voiture sillonne les rues presque désertes des villes avoisinantes, où les dégâts provoqués par le tsunami sont très visibles. On peut voir les deux webjournalistes croiser quelques chiens errants et des vaches qui broutent dans un pré. On voit également des camions dont les chauffeurs sont vêtus de combinaisons protectrices.

Nouveaux outils de visualisation

Par ailleurs, le Google Earth Blog signale une série d’outils de visualisation de la centrale.

J’attire particulièrement votre attention sur ce fichier KMZ qui permet de voir une modélisation 3D de la centrale dans Google Earth, accompagnée d’images satellites superposées. Vous devez avoir Google Earth installé sur votre ordinateur pour faire fonctionner ce fichier.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca   

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb   

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb

Florent DaudensSéisme au Japon : blogue en direct

par

 publié le 7 avril 2011 à 11 h 20

Un séisme de magnitude de 7,4 a secoué le nord-est du Japon et une mise en garde contre un tsunami a été émise.

Sur le site de l’Institut de géophysique américain (USGS), on peut voir que l’épicentre se trouve à 66 kilomètres de Sendai. La carte ci-dessous montre la zone touchée par ce tremblement de terre.

Source : USGS

Le Centre de prévention des tsunamis pour le Pacifique s’inquiète de tsunamis locaux qui pourraient être destructeurs le long des côtes situées à moins de 100 kilomètres de l’épicentre. On peut aussi voir les différentes répliques survenues au cours des derniers jours sur cette carte animée.

Sur notre liste Twitter liée au Japon, on a pu lire la réaction explicite de David Michaud, un journaliste et photographe :

« Cette réplique est plus forte que le séisme de Kobe en 1995 », a écrit Hiroko Tabuchi, correspondante du New York Times au Japon.

Le quotidien The Daily Yomiuri rapporte de son côté que l’exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima se fait rassurant au sujet de cette dernière. « Tepco dit qu’il n’y a aucun nouveau problème  « pour le moment ». »

Sur YouTube, plusieurs vidéos font leur apparition, comme celle-ci :

http://www.youtube.com/watch?v=gbLBeuuRZck

De sa chambre d’hôtel, Josh Fields rapporte l’évènement avec, en toile de fond, une journaliste à la télévision qui porte un casque de protection.

Mise à jour à 12 h 01 : L’alerte au tsunami est levée.

Mise à jour, 12 h 15 : Cette autre carte permet de voir resque en direct, dans Google Earth, les séismes qui surviennent dans la région.

Mise à jour, 12 h 25 : PBS propose une diffusion en direct et traduite en anglais de la chaine japonaise d’informations NHK.

Mise à jour, 12 h 45 : Cette vidéo une explosion survenue après le séisme, dans la préfecture de Miyagi. Il est pour l’instant impossible de confirmer si elle est authentique.

http://www.youtube.com/watch?v=EzVbECNbhuQ

Pour me joindre :