Billets classés sous «rumeurs»

Clavier d'ordinateur

La Chine a présenté lundi un ensemble de mesures sévères pour lutter contre la diffusion de « rumeurs » sur Internet.

D’après une nouvelle jurisprudence dévoilée par les médias officiels, tout individu risquera des poursuites en diffamation, un délit passible de trois ans de prison, si une rumeur qu’il a propagée sur Internet est vue par plus de 5000 internautes ou qu’elle est rediffusée plus de 500 fois.

Le document judiciaire définit ce qui constitue un «cas grave» de diffusion d’une fausse information : lorsqu’elle nuit à la santé mentale d’une personne visée par la rumeur, qu’elle débouche sur des manifestations ou des émeutes ethniques ou religieuses, ou qu’elle a un « mauvais effet à l’étranger ».

Les internautes ont réagi avec colère à ces annonces. « C’est facile d’arriver à 5000 vues ou d’être reposté 500 fois. Qui osera encore dire quelque chose? », s’interroge l’un d’eux sur le site de microblogues Sina Weibo.

Le gouvernement s’efforce de contrôler le trafic sur les réseaux sociaux, de plus en plus utilisés par les Chinois pour débattre de sujets politiques en dépit d’une censure rigoureuse.

Les médias officiels ont fait état de dizaines d’interpellations liées à la diffusion de rumeurs sur Internet ces dernières semaines.

Reuters

Pour me joindre :
Par courriel : carole.aoun@Radio-Canada.ca
Sur Twitter :  @caroleaoun

Vincent GrouLibye : Le sort incertain de Mouammar Kadhafi

par

 publié le 13 mai 2011 à 14 h 32

Le sort du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi soulève beaucoup de questions, vendredi, alors que le ministre italien des Affaires étrangères a déclaré qu’il était probablement blessé et qu’il ne se trouverait plus dans la capitale libyenne, Tripoli. Les autorités libyennes ont toutefois démenti ces affirmations, les qualifiant d’absurdes.

Mouammar Kadhafi n’a pas été vu en public depuis le 30 avril, alors qu’un de ses fils, Saif al-Arab, a été tué par une frappe de l’OTAN.

Comme le rapporte Storyful, la télévision d’État libyenne a diffusé mercredi des images de Mouammar Kadhafi, lors d’une réunion avec des responsables de son gouvernement, qui aurait eu lieu le jour même, soit le 11 mai.

S’agit-il d’une vidéo authentique? Les images ont-elles été trafiquées? L’événement s’est-il bien déroulé mercredi, comme l’affirme la télévision d’État? Les spéculations à ce sujet vont bon train sur Internet.

L’événement est d’autant plus particulier qu’il se serait déroulé à l’hôtel Rixos, où logent les journalistes étrangers. Ces derniers n’ont d’ailleurs eu vent de la présence du dirigeant libyen dans l’hôtel qu’après la réunion.

Le journaliste de la chaîne britannique Sky News Mark Stone a tourné une vidéo dans laquelle il montre la salle où la réunion aurait eu lieu.

Selon lui, les images montrées par la télévision libyenne sont authentiques. Il estime qu’une tromperie aurait requis « une organisation incroyablement complexe » et qu’il « aurait été trop difficile pour les autorités de tout mettre en place ». Il fait notamment remarquer qu’on peut voir, dans la vidéo (à 3 :45), des images en direct de la télévision libyenne, projetées sur un écran dans la salle.

Par ailleurs, rappelons que pour un suivi de la situation en Libye, les sites Feb17.info,  LibyaFeb17 et Alive in Libya, qui s’opposent au régime, continuent de faire des mises à jour de façon régulière.

Mise à jour, 14 h 45 : La télévision libyenne a diffusé vendredi soir un enregistrement audio dans lequel on peut entendre Mouammar Kadhafi affirmer qu’il se trouve dans un endroit « inatteignable ». Condamnant les bombardements de son quartier général, il ajoute que ceux-ci ne l’atteindraient pas, car il se dit porté « dans les coeurs de millions de Libyens ».

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb

Vincent GrouÉgypte : La situation évolue rapidement

par

 publié le 10 février 2011 à 12 h 34

La situation évolue rapidement en Égypte, alors que selon des rumeurs persistantes, le président Hosni Moubarak serait sur le point de démissionner.

Mise à jour, 16 h 15 : Le président Moubarak vient de prononcer son discours, dans lequel il n’a pas donné sa démission. Beaucoup de déception place Tahrir, si on en croit Twitter : @ashrafkhalil, sur place dit avoir entendu « Il ne partira pas tant qu’il ne sera pas destitué. Alors destituons-le! ». @SultanAlQassemi : « Je ne m’attends pas à moins de 10 millions de manifestants demain ». @justimage « Ce soir ou demain, la place Tahrir ne sera pas assez grande pour contenir toute cette rage ».

Mise à jour, 15 h 35 : Dans cette vidéo filmée au Caire, des voitures klaxonnent, en anticipant la victoire :

Mise à jour, 15 h 20 : Cette vidéo démontre que l’atmosphère semblait plutôt détendue cet après-midi, place Tahrir.

Mise à jour, 15 h 10 : Mohamed ElBaradei, sur Twitter : « Je suis la situation de près. Nous y sommes presque. »

Mise à jour, 15 h : « On attend toujours. La foule continue d’augmenter. Beaucoup d’enfants », disait @NahlahAyed il y a quelques minutes.

Mise à jour, 14 h 45 : Alors que les manifestants attendent toujours le discours d’Hosni Moubarak, le mot-clé #ReasonsMubarakIsLate (les raisons pour lesquelles Moubarak est en retard) donne lieu à beaucoup d’humour sur Twitter. Quelques perles : « Il répète son numéro de ventriloque avec Omar Souleimane », « Il est en train de lire Comment laisser le pouvoir pour les nuls », « Il est en train de mettre son CV en ligne », « Il est en train, sur Facebook, de changer sa relation avec l’Égypte pour « C’est compliqué » », « Il attend la fin du couvre-feu », etc.

Mise à jour, 14 h 20 : Nouvelle photo prise aujourd’hui place Tahrir, par @NahlahAyed :

Mise à jour, 14 h 15 : Autre blogue en direct à ajouter à ceux mentionnés plus tôt, celui ce CNN.

Mise à jour, 14 h 10 : Sur Twitter, Wael Ghonim, cybermilitant figure de proue des manifestations en Égypte, déclarait il y a deux heures « Révolution 2.0: Mission accomplie ». Il vient d’indiquer qi’il se dirigeait vers la place Tahrir.

Mise à jour, 13 h 55 : Sur cette photo des manifestants place tahrir attendent la déclaration du président Moubarak :

Photo mise en ligne par @_anamus

Mise à jour, 13 h 25 : Remarquez, dans cette vidéo filmée aujourd’hui sur la place Tahrir, le nombre de gens qui ont un téléphone cellulaire à la main et qui filment la scène. Pas étonnant qu’on retrouve autant d’images des manifestations en ligne.

Mise à jour, 13 h 00 : Je vous parlais plus tôt cette semaine, de la liste de comptes Twitter de Storyful. Voici quelques ajouts proposés par Mark MacKinnon (@markmackinnon) correspondant en Asie pour le Globe and Mail : @monaeltahawy, @AJEnglish, @NahlahAyed, @hadeelalsh, @ArabRevolution, @AlMasryAlYoum_E, @ashrafkhalil et @SultanAlQassemi.

Mise à jour, 12 h 35 : Quelques blogues en direct qui suivent la situation : Storyful, le Lede du New York Times, le Guardian, la BBC, Al-Jazira, Le Monde.

Vincent GrouÉgypte : La place Tahrir en direct

par

 publié le 10 février 2011 à 12 h 16

La situation évolue rapidement en Égypte, alors que selon des rumeurs persistantes, le président Hosni moubarak serait sur le point de démissionner.

Nous allons suivre les derniers développements. En attendant, voici une webcam qui montre la place Tahrir en direct, proposée par le Guardian.

Suivez les derniers développements de la situation en Égypte ici.