Billets classés sous «noël»

Bahador ZabihiyanSur les traces du père Noël

par

 publié le 24 décembre 2012 à 13 h 46

En plus de devoir assurer la sécurité de l’espace aérien nord-américain contre des attaques ennemies, le NORAD a une mission supplémentaire le 24 décembre : suivre le traîneau du père Noël pour informer les enfants.

Le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) a répondu à plus de 7000 appels de personnes cherchant à savoir le secteur dans lequel se trouvait le traîneau du père Noël.

La relation entre le père Noël et le NORAD remonte à plus d’un demi-siècle. Elle a débuté à la suite d’une erreur dans une publicité du détaillant Sears. Un numéro de téléphone y était indiqué; il était destiné aux enfants qui souhaitaient parler au père Noël.

Or, le numéro était celui de l’ancêtre du NORAD, appelé le CONAD. À l’époque, les tensions étaient vives entre les États-Unis et l’URSS, dans un contexte de guerre froide. Le directeur des opérations de la base aérienne du CONAD, Harry Shoup, a su garder le sens de l’humour. Il s’est alors fait passer pour un lutin auprès des enfants. Au fur et à mesure des appels, les aviateurs ont commencé à donner les indications radars aux enfants, concernant l’emplacement du père Noël.

Depuis, l’incident est devenu une tradition annuelle. Et les militaires s’organisent minutieusement pour la journée du 24 décembre: 1250 bénévoles participent à l’opération.

Sur sa page YouTube, le NORAD a mis en ligne une entrevue entre un responsable militaire et le père Noël.

Et le NORAD  joue le jeu jusqu’au bout, affirmant même que des pilotes de chasse escortent le traîneau du père Noël.

« Le père Noël ralentit son traîneau lorsque les pilotes du NORAD approchent, et il aime les saluer », explique Wright Eruebi, porte-parole 1re Division aérienne du Canada et de la Région canadienne du NORAD, située à Winnipeg.

Pour suivre la progression en direct du traîneau du père Noël :

L’année dernière, le NORAD a reçu 102 000 appels et plus de 7700 courriels au sujet du père Noël. Plus de 97 000 suivent le compte Twitter du NORAD dédié au père Noël, et un million de personnes aiment la page Facebook de celui-ci.

Pour me joindre : bahador.zabihiyan@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Suivre @bahadorzSuivre @surleweb

Catherine BolducVivre l’ambiance des fêtes sur le web

par

 publié le 23 décembre 2011 à 13 h 02

L’esprit du temps des fêtes est bien présent sur la toile. Comme le veut la tradition, le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) offre encore une fois cette année la possibilité de suivre les déplacements du Père Noël sur Google Maps et sur Google Earth le 24 décembre. Avec humour, la section « Les goûters du Père Noël » comptabilise le nombre de biscuits que ce dernier mangera au fil de son périple.

Le NORAD détaillera également le parcours de l’homme à la barbe blanche sur son compte Twitter. Pour les personnes qui préfèrent suivre ses déplacements sur un téléphone intelligent, une application est disponible avec iOS et Android.

Par ailleurs, Google et YouTube semblent avoir entendu les doléances de ceux et celles qui attendent l’arrivée de la neige. En effet, le moteur de recherche et le site de partage de vidéos proposent chacun des animations qui permettent de faire tomber des flocons de neige sur l’écran. Dans le cas de Google, il suffit d’inscrire l’expression « let it snow » dans la barre de recherche pour voir le résultat. Sur YouTube, il faut cliquer sur l’icône en forme de flocon pour voir la neige tomber.

Je vous souligne également la section spéciale du Time qui relate notamment l’histoire de l’arbre de Noël du Rockefeller Center à New York et qui répertorie les assortiments de lumières parmi les plus impressionnants à travers le monde.

Je vous invite finalement à visiter le portail des fêtes de Radio-Canada qui propose notamment des recettes. C’est aussi à cet endroit que se trouvent tous les détails concernant la programmation spéciale des fêtes à la radio, à la télévision et sur le web. Espace.mu, la webradio de Radio-Canada, répertorie pour sa part les plus grands classiques musicaux de Noël pour vous accompagner durant vos derniers préparatifs et pendant les festivités.

Sur ce, joyeuses fêtes!

Pour me joindre :

Sur Twitter : @cath_bolduc ou @surleweb
Sur Facebook : www.facebook.com/surleweb
Par courriel : catherine.bolduc@radio-canada.ca

« Euh, je n’avais pas de monnaie! »

« Le feu de circulation était vert quand je suis passé devant les bénévoles, et je n’ai pas pu m’arrêter! »

« La vitre de ma voiture était coincée! »

« J’aurais voulu donner plus! »

Peu importe la raison que vous avez donnée ce matin en vous rendant au boulot, vous pouvez toujours faire votre part dans le cadre de La grande guignolée des médias, dont l’objectif est de venir en aide à des milliers de démunis et de familles à l’approche de la période des Fêtes. Une centaine de médias et des milliers de bénévoles de partout au Québec participent à cette journée d’entraide.

En quelques clics, vous pouvez envoyer le montant que vous voulez via le formulaire de La grande guignolée (le lien « Faites un don en ligne » est en haut complètement de la page d’accueil du site). Je viens de faire mon don; ça a pris moins d’une minute.

Vous pouvez également donner des denrées non périssables. Vous trouverez toute l’information sur les points de collectes et les organismes bénéficiaires sur le site officiel de La grande guignolée.

Ce midi, nous vous invitons à une discussion en direct avec Tommy Kulczyk, directeur des services d’urgence de Jeunesse au soleil. Nous ferons le point sur l’opération, mais aussi sur la situation sociale au Québec. Vous pouvez déjà nous envoyer vos questions dans l’espace pour les commentaires, au bas de cette chronique.

Pour me joindre :

Bruno MaltaisBloquer, échanger ou monnayer des cadeaux indésirés

par

 publié le 29 décembre 2010 à 13 h 17

Vous avez reçu une carte-cadeau d’un magasin où vous n’avez rien à acheter? Plusieurs sites vous proposent de la vendre ou l’échanger.

Buygiftcard.ca et Cardswap.ca sont deux options canadiennes pour échanger ou monnayer vos cartes dont vous ne savez que faire.

Les sites gardent évidemment une commission, mais parfois, plutôt que laisser expirer une carte dans un tiroir…

Parmi les sites américains, on compte PlasticJungle.com, Cardpool.com, CardWoo.com, et GiftCards.com.

Régler le problème à la source

De son côté, Amazon a breveté un système permettant de bloquer l’envoi d’un cadeau sans que la personne qui a fait l’achat en soit informée. Comme près de 30 % des achats en lignes aux États-Unis sont retournés, selon le Washington Post, l’entreprise de commerce électronique a flairé la bonne affaire et souhaite minimiser les frais de transport et de gestion inutiles.

Le cadeau qu’on voulait vous offrir pourrait ainsi être échangé contre une carte-cadeau.

Et si vous ne voulez pas de carte-cadeau d’Amazon… vous n’aurez qu’à trouver un site pour l’échanger!

Une bonne idée?

Pour me joindre :

Florent DaudensLa revue du web, spéciale Noël – 24 décembre 2010

par

 publié le 24 décembre 2010 à 16 h 30
Noël

Photo : Flickr / Joe Buckingham

Comme nous vous l’annoncions hier, nous commençons la revue du web dès le début de la journée, pour l’enrichir au fil des heures. C’est aussi une façon de vous inviter à nous faire part de vos trouvailles dès que vous les voyez.

Vingt-quatre décembre oblige, la revue du web d’aujourd’hui sera consacrée à… Noël!

Le paradoxe du Père Noël

Le blogue L’actu en patates souligne un curieux lien entre sagesse et cadeaux.

Blanches ou de couleur?

Débat crucial dans les chaumières au sujet des décorations de Noël.

Les achats de Noël en ligne augmentent de 12 % aux États-Unis

Les Américains achètent de plus en plus leurs cadeaux en ligne, selon comScore. Entre le 1er novembre et le 19 décembre, ils ont dépensé 28,36 millions de dollars, comparativement à 25,27 millions l’an dernier.

En France, la neige plombe la consommation

« Les intempéries ont désorganisé l’approvisionnement des magasins et dissuadé des clients de prendre leur voiture », explique Le Figaro.

Noël Klingon

Une troupe de théâtre américaine a repris Christmas Carol, la pièce de Charles Dickens, dans une version en klingon, ce langage inventé pour la série Star Trek.

La biographie du Père Noël

Il n’a pas encore écrit ses mémoires, mais certains biographes ont retracé son histoire.

L’histoire du sapin illuminé

Le sapin de Noël n’a pas toujours été en costume d’apparat lumineux. À vrai dire, cette tradition apparaît dans les années 1880. À l’origine, il semble que ce soit des protestants d’Allemagne qui ont commencé à suspendre des roses en papier, des pommes, des feuilles d’or et autres au 17e siècle.

Décoration extrême

On ne résiste pas à l’envie de vous remontrer cette vidéo, issue d’une sélection du Daily Beast.

Noël en chants

Une sélection du Monde de quelques chansons de Noël.

Miracle sur la 22e rue

Belle histoire du New York Times sur deux New-Yorkais qui se sont mis à recevoir des centaines de lettres adressées au Père Noël, pour une raison inconnue. Ils ont choisi d’y répondre.

Noël sur Twitter

Le mot « Christmas » semble en vogue sur Twitter, puisqu’il se trouvait dans 9 % des messages échangés sur ce réseau au milieu de journée aujourd’hui. Quant à sa version française, « Noël », elle s’accaparait 0,33 % des messages.

Noël sur Twitter

Le père Noël sur Twitter

Ou comment dessiner le père Noël en 140 caractères.

Et vous, avez-vous trouvé quelques perles de Noël?

Pour me joindre :

Avec Vincent Grou