Billets classés sous «Nasa»

Vincent GrouLa revue du web – 12 octobre 2011

par

 publié le 12 octobre 2011 à 17 h 45

Aujourd’hui à la revue du web :  trois ans sur Mars en trois minutes, une application montréalaise très populaire, une superbe vidéo qui explique la visualisation de données, Tumblr et « Occupy Wall Street », Mr. Bean et Facebook, le Christian Science Monitor sur Facebook et une astuce pour les utilisateurs de Google +.

urlStorify=http://storify.com/surleweb/la-revue-du-web-12-octobre-2011.js

Avec Florent Daudens

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

L'UARS vu dans Google Earth

C’est au cours des prochaines heures que l’Upper Atmosphere Research Satellite (UARS) doit effectuer son entrée dans l’atmosphère. Selon la NASA, le satellite, qui est arrivé en fin de vie après avoir passé 20 ans en orbite, devrait entrer dans l’atmosphère « tard vendredi soir ou très tôt samedi matin, heure de l’est ». L’agence spatiale américaine précise que le moment exact de cette entrée est très difficile à prévoir pour le moment, car sa trajectoire et sa vitesse varient pendant la descente.

La NASA ajoute qu’il y a de faibles probabilités que des débris de l’appareil, qui ne se seraient pas désintégrés lors de l’entrée dans l’atmosphère, touchent le sol américain. En fait, les probabilités qu’un morceau du satellite touche quelqu’un sur Terre sont d’environ 1 sur 3200. Mais cela ne veut pas dire que vous avez 1 chance sur 3200 d’être touché. Comme l’expliquait le Guardian plus tôt cette semaine, les chances, pour chaque individu, d’être touché, sont d’environ 1 sur 20 billions (1 sur 20 000 000 000 000). Autrement dit, vous avez beaucoup plus de chances de gagner à la Mini Loto.

N’empêche, vous aurez peut-être envie de suivre la trajectoire du satellite et, qui sait, d’être témoin de son entrée dans l’atmosphère. Storyful présentait hier une application qui permet de voir le satellite dans Google Earth. Cette application est disponible sur le blogue d’AGI. Vous pouvez donc télécharger ce fichier qui vous permettra de voir l’engin dans Google Earth (il faut parfois s’armer de patience, le lien est un peu lent et prend du temps à apparaître dans Google Earth). Une ligne orange indique sa trajectoire, tandis qu’un ovale blanc indique la zone où l’UARS est potentiellement visible.

Ce site permet également de suivre la trajectoire du satellite en ligne, mais ses serveurs sont très sollicités et il est très difficile d’y accéder.

L’astronome amateur français Thierry Legault a pour sa part filmé le satellite, le 15 septembre dernier, alors que l’engin se trouvait à 252 kilomètres d’altitude. On peut voir la séquence sur son site, une image fantomatique et diaphane de l’appareil qui tourne sur lui-même.

Le compte Flickr de KanzasHorizons présente quant à lui deux photos (ici et ici) qui sont présentées comme la traînée lumineuse laissée par le satellite, le 20 septembre.

Signalons également que Space.com propose un dossier sur les plus gros appareils spatiaux qui ont chuté sur Terre.

Mentionnons enfin cette vidéo, qui explore différents scénarios pour la chute de l’UARS.

Pour me joindre :

Il est facile de suivre sur le web la trajectoire de l’ouragan Irene, qui est passé à la catégorie 3 mercredi matin

Soulignons d’abord le site Weather Underground, qui offre toute une panoplie d’outils qui suivent et prédisent la progression de la tempête : outil Flash, imagerie satellite, carte interactive, etc. 

La trajectoire projetée de l'ouragan Irene dans le site Weather Underground

Mentionnons également le site du National Hurricane Center (NHC), aux États-Unis, et celui du Weather Channel, qui proposent eux aussi d’intéressantes visualisations. Les fils Twitter du NHC (@NHC_Atlantic) et du Weather Channel (@twc_huricane) publient régulièrement des mises à jour sur la sur l’évolution de la situation et sur les mesures prises par les autorités. 

On peut également suivre la progression d’Irene (tout comme celle des autres tempêtes tropicales) directement dans Google Earth. Comme l’explique ce billet de juillet dernier du blogue Lat Long, il suffit de s’assurer que l’option Lieux (Places) est cochée dans le panneau latéral de gauche. Une icône apparaît alors sur la carte et, lorsque vous cliques dessus, différentes options de visualisations s’offrent à vous. 

Par ailleurs, en téléchargeant ce fichier vous pourrez voir, en superposition dans Google Earth, cette image satellite prise par la NASA le 22 août dernier.  Surveillez le site Earth Observatory, de la NASA, pour d’éventuelles images plus récentes d’Irene. 

D’ailleurs, au cours des derniers jours, la NASA a publié de spectaculaires images de l’ouragan, prises de la Station spatiale internationale (SSI), comme celle-ci.  D’autres images et vidéos sont également publiées ici.   

La chaîne YouTube de la NASA publie également cette splendide vidéo tournée lundi lors du passage de la SSI au dessus de l’ouragan. 

Il arrive également (c’était le cas mardi) que la NASA diffuse en direct le survol d’Irene par la SSI sur sa webtélé. Surveillez le fil Twitter de la @NASA pour être au fait de ces diffusions. 

Vous pouvez également suivre en direct la trajectoire de la SSI ici et ici

Pour me joindre : 

Vincent GrouLe dernier décollage d’Atlantis en direct sur le web

par

 publié le 8 juillet 2011 à 11 h 00

C’est aujourd’hui qu’est prévu le lancement de la navette spatiale Atlantis, qui clôturera le programme américain des navettes spatiales. Je vous invite d’ailleurs à consulter le dossier de Radio-Canada.ca à ce sujet.  

L’événement est abondamment suivi sur Internet. Bien entendu, il est possible de suivre le décollage en direct sur le site de la NASA. L’agence spatiale américaine a bien entendu son propre dossier sur la mission STS-135.

À consulter également, le dossier sur la mission STS-135 sur le site de l’Agence spatiale canadienne. On y retrouve notamment des détails sur la contribution canadienne à cette mission. 

Le site Wired a de son côté recensé diverses diffusions en direct du lancement. À consulter également, le site Spaceflight Now, qui suit l’événement de près.

La NASA propose également une application qui permet de suivre la navatte dans Google Earth. Si Google Earth est installé sur votre ordinateur, vous n’avez qu’à télécharger et à exécuter ce fichier.

Sur Twitter les mots-clés #Atlantis et #STS135 sont parmi les plus populaires pour suivre le lancement.

Il sera intéressant de voir les images mises en ligne par les internautes après le lancement. En mai dernier, une internaute avait mis en ligne des images du décollage d’Endeavour prises à partir d’un avion.

Un événement semblable était survenu en février, lors du dernier décollage de Discovery qui avait été filmé d’un avion.

À voir également, cette spectaculaire vidéo du lancement de Discovery, en 2009, filmée par des parachutistes.

 http://www.youtube.com/watch?v=xf-2s3Yst_k

Pour me joindre :

Vincent GrouSpectaculaires images des feux au Nouveau-Mexique

par

 publié le 28 juin 2011 à 11 h 28

Les autorités surveillent la situation, au Nouveau-Mexique, alors qu’un feu de forêt menace un complexe nucléaire. Il s’agit du Los Alamos National Laboratory, qui a été fermé par mesure préventive et qui le restera au moins jusqu’à mercredi.

La NASA a publié, sur le site Earth Observatory, une image satellite prise dimanche, où on voit l’emplacement des flammes par rapport à la ville de Los Alamos. L’image est également disponible en grand format.  

Mise à jour, 15 h 25 : La NASA vient de publier une nouvelle image des feux, prise lundi.

Soulignons qu’il est possible de voir des images plus récentes en passant par la page consacrée aux incendies. Les rectangles rouges sont cliquables et mènent vers des images qui sont mises à jour sur une base régulière (généralement aux 24 heures), comme celle-ci, prise hier, où on voit très bien la fumée. D’autres images de la NASA peuvent être trouvées ici.

Sur YouTube, la chaîne NMFires2011 propose une série de vidéos en accéléré qui montrent la progression du brasier, comme celle-ci.

Une autre vidéo en accéléré montre l’incendie filmé de plus loin.

De son côté,  le Los Alamos National Laboratory a publié, sur Flickr, une série d’images saisissantes des feux et des évacuations. Une autre photo spectaculaire a été mise en ligne par le journaliste Toby Phillips, alias @TobyCPhillips sur Twitter.

Pour me joindre :