Billets classés sous «Montréal»

La publication d’images génériques sur le site web de Marcel Côté, qui a officiellement annoncé sa candidature à la mairie de Montréal, en a fait sourciller plus d’un, mercredi matin, avant qu’elles ne soient retirées.

À regarder les photos utilisées sur le site de la coalition de Marcel Côté, mairiemtl.com, on aurait pu croire que le nouveau candidat à la mairie suscite l’enthousiasme de plusieurs citoyens, dont le groupe de jeunes ci-dessous, qui représente particulièrement bien la diversité culturelle, sur une page titrée « Nous sommes tous Montréalais ».

Or, ces jeunes qui semblent appuyer M. Côté ont aussi fait la promotion de prêts étudiants aux États-Unis, et ils pourraient tout aussi bien appuyer la cause de votre choix, du moment où vous utilisez l’image générique proposée par 123RF, une bibliothèque multimédia numérique libre de droits. (Vous remarquerez d’ailleurs qu’il a fallu modifier la photo originale pour ajouter une lettre…)

Après avoir fait réagir plusieurs chroniqueurs, les photos génériques ont été retirées du site. « L’origine des photos a été portée à l’attention de son équipe et les modifications nécessaires ont été apportées », a indiqué Mélisa Leclerc, attachée de presse de Marcel Côté, qui précise que c’est l’entreprise Vasco Design a conçu le site de la coalition, réalisé à partir d’une maquette vendue aux États-Unis.

Les autres images sont restées sur le site.

Il ne s’agit évidemment pas de la première fois que des images génériques sont utilisées sur un site politique. Steve Faguy rappelle d’ailleurs que Louise Harel a fait la même chose en 2009.

Faut-il s’en émouvoir?

Pour en savoir davantage sur la coalition proposée par Marcel Côté, cliquez ici, et pour savoir ce qu’en pensent ses opposants, c’est ici.

Pour me joindre :

bruno.maltais@radio-canada.ca

L’arrestation du maire de Montréal a fait l’objet d’une importante couverture médiatique. Les grandes agences de presse ont rapidement relayé l’information, qui a été reprise des États-Unis jusqu’au Népal.

Voici un tour d’horizon:

Pour me joindre :
bahador.zabihiyan@Radio-Canada.ca

Denis CoderreDenis Coderre annoncera officiellement sa candidature demain; mais sur Internet les hostilités ont commencé : un membre de Projet Montréal a réservé le nom de domaine EquipeCoderre.com afin de montrer que le candidat est « mal organisé ».

M. Coutu, qui est attaché politique pour Projet Montréal et candidat pour Outremont, a réservé « cinq ou six » noms de domaines tels que EquipeCoderre.com, EquipeCoderre.net ou EquipeCoderre.org, a-t-il expliqué.

Il ne souhaite pas quitter Projet Montréal pour rejoindre M. Coderre, bien au contraire. C’est plutôt un moyen pour lui de montrer que M. Coderre, dont la candidature fait beaucoup parler, n’est « pas si bien préparé que ça ».

Le nom de domaine ÉquipeCoderre.com a déjà été reservé par un mebre de Projet MontréalLe nom de domaine « EquipeCoderre.com » a été enregistré le 26 avril dernier, le jour où plusieurs médias ont constaté qu’une demande d’autorisation avait été déposée pour la création d’un parti au nom d’ « Équipe Denis Coderre pour Montréal » au bureau du Directeur général des élections du Québec.

Constatant que les noms de domaines les plus évidents avec les mots « équipe » et « Coderre » n’avaient pas été encore réservés, M. Coutu les a achetés pour une période d’un an, en payant de sa poche. « C’est de bonne guerre », dit-il. Il ne compte pas utiliser ces noms de domaines pour mettre en ligne des sites, il les laissera « vides, comme le sont les propositions de Denis Coderre ».

Il en faudra sûrement plus pour éclipser la présence en ligne de M. Coderre, qui passe pour un champion des médias sociaux. Son compte Twitter a plus de 100 000 abonnés, c’est presque dix fois plus que Louise Harel, Richard Bergeron et Michael Applebaum réunis. M. Coderre fera d’ailleurs une annonce jeudi à 10 h 30 sur Twitter et Facebook, avant de s’adresser aux médias traditionnels, à 11 h.

Les explications de Bahador Zabihiyan:

Pour me joindre :
bahador.zabihiyan@Radio-Canada.ca

Amateurs de données ouvertes, voici de quoi vous mettre sous la dent. Mes collègues de l’information ont récemment fait une demande d’accès à l’information à la Ville de Montréal.

Dans le contexte des différentes enquêtes et perquisitions sur la corruption, la demande réclamait l’accès à tout document faisant état des montants dépensés en services de destruction de documents par déchiquetage en 2010, 2011 et 2012 ainsi que tout document faisant état des achats d’appareils de déchiquetage de documents en 2010, 2011 et 2012.

La Ville a ainsi fourni les dépenses de 2010 à 2012 pour le déchiquetage de documents, de même que les documents liés à l’entente-cadre  conclue en 2012. Elle précise toutefois qu’il lui est impossible de retracer les documents liés à l’achat de déchiqueteuses, de même que de quantifier le volume de documents déchiquetés.

S’il n’y a pas d’« élément nouvelle » dans ces données, il peut demeurer intéressant de les consulter pour y trouver des faites intéressants. Par exemple, constater que le SPVM a été le plus important client du service de déchiquetage en 2012.

C’est donc dans un esprit de partage des données ouvertes que nous mettons deux fichiers Excel à votre disposition :

Document 1

Document 2

Voici d’ailleurs la visualisation de données qu’en a fait Jean-Hugues Roy, professeur à l’École des médias de l’UQAM :

Note : En accédant à ce site, vous acceptez les règles conditions d’utilisation qui sont complétées par celles disponibles sur le site de Radio-Canada.ca (mettre l’adresse URL ici).

Radio-Canada met à votre disposition un ensemble de données recueillies auprès de diverses sources et compilées par l’équipe de l’information.  Les sources principales de ces informations sont identifiées et vous êtes liés par les licences que vous trouverez aux adresses URL correspondantes.

Vous avez toute liberté pour utiliser, reproduire, modifier, communiquer et distribuer ces données à des fins légitimes. Nous vous invitons à nous faire part de l’utilisation que vous en faites et des conclusions que vous en tirez, informations que vous nous autorisez à partager avec le public avec tous moyens à notre disposition, à notre discrétion.

Nous ne donnons aucune garantie quant au contenu de ces données et nous n’assumons aucune responsabilité découlant de leur utilisation. L’utilisation est régie par les lois applicables au Québec, Canada et tout litige sera soumis à la juridiction du district de Montréal.

Vincent.grou@radio-canada.ca

Vous avez été nombreux à réagir au budget 2013 de la Ville de Montréal présenté mardi, alors qu’en parallèle, un ancien organisateur du parti du maire Gérald Tremblay, Martin Dumont, le visait directement dans son témoignage à la commission Charbonneau. Une écrasante majorité de vos commentaires rejette cette hausse. Sélection.

Pour me joindre :

florent.daudens@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb