Billets classés sous «Libye»

Vincent GrouMort de Mouammar Kadhafi – Notre blogue en direct

par

 publié le 20 octobre 2011 à 10 h 19

Plusieurs informations font état de la mort du dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi. Nous suivrons en direct les développements de cette histoire tout au long de la journée. Les mises à jour les plus récentes se trouvent en haut de page.

urlStorify=http://storify.com/surleweb/mouammar-kadhafi-aurait-ete-capture-et-tue.js

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

 

 

 

 

 

Chris Jeon, ce jeune Américain qui a beaucoup fait parler de lui, ces derniers jours, après avoir joint les rangs de la rébellion libyenne, serait sur le point de rentrer chez lui, en Californie, rapporte aujourd’hui Storyful.

La semaine dernière, le journaliste Bradley Hope, du journal émirati The National, et sa consoeur Kristen Chick , du Christian Science Monitor ont rencontré, dans une ville proche de Tripoli, le jeune homme de 21 ans, qui étudie les mathématiques à UCLA.

Cette vidéo montre les premiers instants de sa rencontre avec les deux journalistes.

En entrevue, il leur a déclaré que c’était la fin des vacances scolaires et qu’il trouvait que ce serait cool de joindre la rébellion, ajoutant qu’il souhaitait vivre une vraie révolution.  Il y a quelques semaines, il a donc acheté un aller simple pour Le Caire, en Égypte. De là, il a utilisé différents moyens pour se rendre à Benghazi, fief des rebelles. Cette « destination vacances » contraste légèrement avec le lieu de ses dernières vacances, alors qu’il dit avoir passé la semaine de relâche du printemps au Québec. Au cours de l’entrevue, c’est d’ailleurs avec une certaine candeur qu’il dit espérer que ses parents n’apprendront pas qu’il se trouve en Libye.

Son rôle au sein de la rébellion est plutôt flou. Le jeune homme, qui n’a pas de formation militaire, ne parle pas l’arabe, communique avec l’aide de traducteurs  et ne semble pas versé dans la manipulation des armes. Les journalistes signalent qu’il avait davantage l’air d’une mascotte que d’un combattant.

Il semble même que les rebelles se sont lassés de sa présence et lui ont demandé de partir, comme le rapportait vendredi le journaliste Evan Hill, d’Al-Jazeera.

Sa présence en Libye ne fait pas l’unanimité sur les réseaux sociaux non plus. Alors qu’une page Facebook célèbre son courage, une autre (beaucoup moins populaire), estime qu’il est plutôt un fou, pas un héros.

On peut néanmoins s’attendre à ce qu’à son retour aux États-Unis (à temps pour la rentrée, fin septembre…!) Chris Jeon continue de faire parler de lui. Il a déclaré aux journalistes avoir filmé de très bonnes images avec sa caméra, qui au moment de l’entrevue n’avait plus de batteries.

À lire également sur cette histoire, une entrevue avec Bradley Hope, dans le New York Observer et une entrevue avec un camarade de classe de Chris Jeon , dans The Daily Bruin.

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb

Vincent GrouLibye : Une entreprise française montrée du doigt

par

 publié le 30 août 2011 à 16 h 18

Une filiale du groupe informatique français Bull se retrouve dans l’embarras, à la suite de la publication d’un article du Wall Street Journal (que vous pouvez lire ici, si vous n’avez pas d’abonnement au WSJ).

Amesys, une entreprise spécialisée dans les systèmes de sécurité, a aidé le régime de Mouammar Kadhafi à espionner des opposants. Un système appelé Eagle, vendu à la Libye en 2009, a permis au régime d’exercer une surveillance du trafic sur Internet : courriels,  messagerie instantanée…

Les journalistes du WSJ, qui ont pu visiter un centre de surveillance d’Internet déserté à Tripoli (dans lequel on retrouve le logo d’Amesys), disent avoir vu des messages interceptés qui dataient du 26 février, ce qui indique que le régime utilisait encore ce système au moment où les manifestations ont commencé.

L’article ajoute qu’au début de 2011, des responsables libyens ont eu des pourparlers avec Amesys afin d’augmenter la capacité de filtrage d’Internet. Cela malgré le fait qu’en Libye, il n’y a qu’environ 100 000 abonnés à Internet, sur une population de 6,6 millions d’habitants.

Ni Bull ni Amesys n’ont souhaité commenter ce dossier. Hasard ou coïncidence? Mentionnons toutefois que le site web d’Amesys était aujourd’hui « en construction ».

Le Wall Street Journal ajoute que le régime Kadhafi a eu des discussions avec Narus, filiale de l’américaine Boeing, pour des logiciels de protection contre les cyberattaques. Le régime aurait également acheté des systèmes de surveillance aux entreprises chinoise ZTE et sud-africaine VASTech. Ces entreprises ont refusé d’émettre tout commentaire.

Pour me joindre :

Marie-Eve MaheuLa revue du web – 25 août 2011

par

 publié le 25 août 2011 à 18 h 15

La revue du web

Les jeunes sur les réseaux sociaux, plus enclins à consommer de la drogue

Selon une étude du Centre national sur la dépendance et les stupéfiants illicites de l’Université de Columbia, les adolescents qui sont présents sur Facebook et d’autres réseaux sociaux sont 5 fois plus susceptibles de fumer la cigarette, 3 fois plus susceptibles de boire de l’alcool et 2 fois plus susceptibles de fumer de la marijuana que les jeunes qui n’y sont pas. Toutefois, les chercheurs n’établissent aucun lien de cause à effet.

Mur d’hommages à Jack Layton

À la suite du décès de Jack Layton, des Torontois sont allés écrire, à la craie, des centaines de messages de sympathie sur un mur situé près de l’Hôtel de Ville. Nos collègues de la CBC proposent un outil qui permet de visualiser ces messages.

Les 313 brevets de Steve Jobs

Le New York Times répertorie dans cette infographie tous les brevets où le nom du cofondateur d’Apple apparaît. En cliquant sur les images des appareils, on obtient les détails sur la technologie brevetée. Une preuve de plus, s’il en faut une, que Steve Jobs participait activement à la création des produits Apple.

La casquette de Kadhafi en musique

Un internaute a remixé l’entrevue donnée à Sky News par le rebelle libyen qui s’est emparé de la casquette du colonel Kadhafi. Cette vidéo a été réalisée par l’auteur de Zenga Zenga, autre vidéo réalisée à partir du discours surréaliste qu’avait prononcé le dirigeant libyen en février. Cette dernière a été vue plus de 4 millions de fois sur YouTube.

Les courants de l’opposition libyenne

Cette cartographie de Radio-Canada illustre les différentes mouvances de l’opposition au régime de Mouammar Kadhafi.

RIM dévoile son BlackBerry Music

Les utilisateurs du BlackBerry peuvent maintenant écouter de la musique en mode continu et même partager leurs morceaux préférés avec leurs amis. Le fabricant ontarien Research in Motion a dévoilé jeudi ce nouveau service destiné à rendre son téléphone intelligent plus attrayant.

Avec Vincent Grou

Pour me joindre :

Par courriel : marie-eve.maheu@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @memaheu et @SurLeWeb

Vincent GrouLibye : Le sort incertain de Mouammar Kadhafi

par

 publié le 13 mai 2011 à 14 h 32

Le sort du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi soulève beaucoup de questions, vendredi, alors que le ministre italien des Affaires étrangères a déclaré qu’il était probablement blessé et qu’il ne se trouverait plus dans la capitale libyenne, Tripoli. Les autorités libyennes ont toutefois démenti ces affirmations, les qualifiant d’absurdes.

Mouammar Kadhafi n’a pas été vu en public depuis le 30 avril, alors qu’un de ses fils, Saif al-Arab, a été tué par une frappe de l’OTAN.

Comme le rapporte Storyful, la télévision d’État libyenne a diffusé mercredi des images de Mouammar Kadhafi, lors d’une réunion avec des responsables de son gouvernement, qui aurait eu lieu le jour même, soit le 11 mai.

S’agit-il d’une vidéo authentique? Les images ont-elles été trafiquées? L’événement s’est-il bien déroulé mercredi, comme l’affirme la télévision d’État? Les spéculations à ce sujet vont bon train sur Internet.

L’événement est d’autant plus particulier qu’il se serait déroulé à l’hôtel Rixos, où logent les journalistes étrangers. Ces derniers n’ont d’ailleurs eu vent de la présence du dirigeant libyen dans l’hôtel qu’après la réunion.

Le journaliste de la chaîne britannique Sky News Mark Stone a tourné une vidéo dans laquelle il montre la salle où la réunion aurait eu lieu.

Selon lui, les images montrées par la télévision libyenne sont authentiques. Il estime qu’une tromperie aurait requis « une organisation incroyablement complexe » et qu’il « aurait été trop difficile pour les autorités de tout mettre en place ». Il fait notamment remarquer qu’on peut voir, dans la vidéo (à 3 :45), des images en direct de la télévision libyenne, projetées sur un écran dans la salle.

Par ailleurs, rappelons que pour un suivi de la situation en Libye, les sites Feb17.info,  LibyaFeb17 et Alive in Libya, qui s’opposent au régime, continuent de faire des mises à jour de façon régulière.

Mise à jour, 14 h 45 : La télévision libyenne a diffusé vendredi soir un enregistrement audio dans lequel on peut entendre Mouammar Kadhafi affirmer qu’il se trouve dans un endroit « inatteignable ». Condamnant les bombardements de son quartier général, il ajoute que ceux-ci ne l’atteindraient pas, car il se dit porté « dans les coeurs de millions de Libyens ».

Pour me joindre :

vincent.grou@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @vincentgrou et @SurLeWeb