Billets classés sous «Jeux Olympiques»

Aux Jeux de Londres, le français et l’anglais sont les deux langues officielles, pourtant l’information en français est manquante sur le site web officiel des JO.

À titre d’exemple, de nombreuses biographies d’athlètes, y compris celles des Canadiens, ne sont pas les mêmes en français et anglais. La biographie de la lutteuse canadienne Tonya Lynn Verbeek, entre autres, ne fait aucune mention des titres qu’elle a gagnés avant sa participation aux Jeux de Londres.

La biographie en anglais de la lutteuse canadienne est plus complète dans la version anglophone du site officiel des JO.
La biographie en anglais de la lutteuse canadienne est plus complète dans la version anglophone du site officiel des JO.

Mais dans sa biographie en anglais, on apprend qu’elle a été championne olympique à deux reprises, avant les Jeux de Londres. Elle a aussi été championne du monde une fois, et elle a fini troisième dans de nombreuses compétitions internationales. 

Michaëlle Jean est chargée de surveiller l’utilisation du français lors des JO

Pourtant, le français est la langue officielle des Jeux, au même titre que l’anglais. L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a même signé une entente avec le Comité international olympique.

C’est Michaëlle Jean qui doit s’assurer que le français est bien utilisé lors des Jeux, à titre de « Grande témoin de la Francophonie » à Londres, indique l’OIF sur son site.

 La nomination de l’ancienne gouverneure générale du Canada avait été annoncée en grande pompe avant les Jeux.

L’Organisation internationale de la Francophonie a fourni des traducteurs

L’OIF a aussi fourni 11 traducteurs et deux modérateurs Facebook au Comité olympique, selon son site Internet. Outre l’information manquante, certains paragraphes sur le site Internet semblent avoir été mal traduits.

Quelques exemples:

  • Anglicisme : « Situé au nord du Parc olympique, le vélodrome est l’un des sites les plus écologiques et les plus iconiques des Jeux de Londres 2012. »
  • Information contradictoire: « Le centre d’aviron Eton Dorney à Dorney Lake, à environ 30 kilomètres de Londres, est considéré comme l’un des meilleurs sites d’aviron au monde (…) Situé à environ 65 kilomètres à l’ouest de Londres, il a accueilli des compétitions de très haut niveau ainsi que des manifestations de la communauté. »
  • Faute d’orthographe : « Le circuit de cinq kilomètres se trouve sur le coteau ouvert, un nouveau oncept pour les épreuves de VTT, qui ont généralement lieu dans des zones boisées. »

L’OIF et le CIO à Londres n’ont pas répondu à nos demandes d’entrevues.

« L’événement sportif, médiatique et populaire mondial que constituent les Jeux olympiques est une tribune de choix pour affirmer le statut du français comme langue officielle du mouvement olympique, à l’égal de l’anglais », indique l’Organisation internationale de la Francophonie.

Pour me joindre :

bahador.zabihiyan@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Suivre @bahadorzSuivre @surleweb

Un groupe d’athlètes américains affirme que les règles du Comité international olympique (CIO) concernant l’utilisation des réseaux sociaux les privent d’importants revenus publicitaires. Ils souhaitent que ces règles changent et ils se font entendre sur Twitter.

La charge est menée par Sanya Richards-Ross, une coureuse américaine. Le groupe accuse le CIO de favoriser ses intérêts commerciaux au détriment de ceux des athlètes.

L'application Twitter sur un iPhone 4
L’application Twitter sur un iPhone 4
« Je suis honoré de participer aux JO, mais nous demandons des changements », ont publié plusieurs athlètes sur leur compte Twitter. Ils souhaitent que le CIO modifie la « règle 40 » de la Charte olympique. Celle-ci interdit aux athlètes de faire la promotion de leurs commanditaires sur les réseaux sociaux pendant la durée des Jeux.

« Durant ces Jeux, six milliards de dollars vont changer de main alors que beaucoup de nos amis dans le sport se battent pour rester dans le sport, c’est important pour nous, et Twitter est notre seule plat-forme », a déclaré Sanya Richards-Ross, lors d’une conférence de presse lundi, selon l’Agence France-Presse. De son côté, le CIO dit que la quasi-totalité des revenus générés par les JO sont redistribués aux athlètes, par conséquent, les règles ne seront pas modifiées.

Samedi,  les utilisateurs de Twitter ont contribué à ralentir le réseau GPS, lors de la compétition de cyclisme sur route. Ceci a privé les spectateurs de données concernant le positionnement des cyclistes dans la course. Dimanche, le Comité international olympique a demandé aux spectateurs d’essayer de limiter leur usage de Twitter durant les compétitions, selon Reuters.

Facebook a lancé lundi une nouvelle page regroupant un ensemble de comptes Facebook liés aux Jeux olympiques de Londres, qui se dérouleront cet été, du 27 juillet au 12 août.

Le réseau social mise sur le fait que ces JO surviendront à un moment où les histoires des athlètes seront plus partagées que jamais sur Facebook. « Plus de 900 millions de personnes pourront se joindre aux célébrations – assez pour remplir le stade olympique 11 000 fois », peut-on lire dans un communiqué de l’entreprise.

La page, offerte en 22 langues, regroupe plus de 160 pages d’athlètes olympiques présents sur Facebook. Les Canadiens reconnaîtront notamment le plongeur Alexandre Despaties, le kayakiste Adam van Koeverden ou encore la vedette montante du tennis Milos Raonic.

La page regroupe aussi les différentes équipes olympiques ainsi que les différentes disciplines sportives des Jeux. Il est possible pour les membres de Facebook « d’aimer » les pages répertoriées à partir de cette nouvelle page spéciale, afin de suivre tous les athlètes, équipes et/ou sports sur son fil d’actualité pendant les Olympiques.

En vue des Jeux de Londres, le Comité international olympique (CIO) a publié un code de conduite pour l’utilisation des réseaux sociaux. Les athlètes pourront publier des commentaires ou des photos sur Internet, mais cela devra toutefois être fait sans but commercial, et les athlètes devront le faire à la première personne, sans commenter les activités des autres participants. Il ne pourront toutefois pas mettre de vidéos captés sur des sites olympiques.

D’autre part, la semaine dernière, YouTube annonçait que dans 64 pays d’Asie et d’Afrique subsaharienne pourraient regarder gratuitement en direct les Jeux olympiques de Londres sur la chaîne du CIO. Cette retransmission en direct couvre en fait des territoires pour lesquels des droits de diffusion n’ont pas déjà été acquis par les partenaires de diffusion du CIO. Plus de 2000 heures de compétitions en haute définition seront offertes par le CIO sur YouTube.

Pour me joindre :

Par courriel : johanne.j.lapierre@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @johannelapierre et @SurLeWeb

La revue du web – 21 mars

par

 publié le 21 mars 2012 à 11 h 42

Voici quelques liens qui retiennent notre attention sur le web aujourd’hui. Bonne lecture!

urlStorify= http://storify.com/surleweb/la-revue-du-web-21-mars.js

Avec Bruno Maltais

Pour me joindre :

Par courriel : johanne.j.lapierre@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @johannelapierre et @SurLeWeb

Marie-Eve MaheuLa revue du web – 26 juillet 2011

par

 publié le 26 juillet 2011 à 17 h 59

La revue du web

Wal-Mart se lance dans le marché de la vidéo en ligne

L’entreprise offre maintenant sur son site (aux États-Unis seulement) la location et l’achat de vidéos en ligne. Certains films seront disponibles dès leur sortie en DVD. Wal-Mart fera ainsi la compétition à Netflix, qui a récemment annoncé une hausse de ses prix. Le géant du commerce de détail a acheté il y a 18 mois Vudu.com, qui compte une bibliothèque de 20 000 titres.

Compte à rebours pour les Olympiques de Londres

Les Jeux olympiques de Londres prendront leur envol dans exactement un an. Pour souligner le début du compte à rebours, The Guardian propose un tour virtuel des installations olympiques, où les yeux du monde se tourneront du 27 juillet au 12 août 2012. De son côté, Storyful publie une section spéciale avec des vidéos et des messages envoyés sur Twitter pour marquer le décompte officiel d’ici la présentation de cet événement mondial.

Images de l’application Facebook pour iPad

TechCrunch rapportait hier que l’application Facebook pour iPhone cachait celle pour iPad. Après quelques manipulations, il était possible de l’essayer. Depuis, l’entreprise de Mark Zuckerberg a bloqué cette faille, mais TechCrunch présente sur son site web une trentaine de photos de l’application. Après vérification, il semble que la version testée soit bel et bien celle que Facebook s’apprête à sortir.

Qui sont ces présumés pirates informatiques arrêtés par le FBI?

C’est la question que le New York Times s’est posée. Le quotidien a fait des recherches et interviewé deux des suspects arrêtés la semaine dernière pour avoir participé à des attaques par déni de service contre le service de paiement PayPal (après que celui-ci eut bloqué les transferts d’argent à WikiLeaks). Certains suspects sont loin de l’image que l’on se fait des pirates informatiques téméraires. Quelques-uns n’ont même pas pris soin d’effacer leurs traces, puisqu’ils croyaient seulement participer à un acte de protestation en ligne.

Un nouveau bouton LinkedIn pour postuler en ligne

Quelques centaines d’entreprises permettent maintenant aux gens en recherche d’emplois de postuler à un poste en soumettant leur profil LinkedIn plutôt qu’en envoyant leur curriculum vitae. L’application consiste en un petit bouton bleu cliquable sur les pages d’emplois des compagnies.

Pour me joindre :

Par courriel : marie-eve.maheu@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @memaheu et @SurLeWeb

Catégories: Non classé