Billets classés sous «Amazon»

Le géant américain de la vente en ligne est dans le collimateur du fisc français, qui veut lui faire payer quelque 255 millions de dollars (200 millions d’euros).

Selon un document officiel d’Amazon disponible sur le site de l’autorité américaine des marchés financiers (la Securities and Exchange Commission, SEC), l’administration fiscale française réclame 255 millions de dollars à l’entreprise pour des arriérés d’impôts et des pénalités pour les années allant de 2006 à 2010.

Amazon s’oppose à la demande du fisc français et entend la contester par voie judiciaire. La société américaine justifie sa position par le fait que ses activités commerciales françaises sont pilotées depuis son siège européen du Luxembourg, un pays à la fiscalité plus légère que celle pratiquée en France.

« Nous sommes soumis à fiscalité dans plusieurs États et pays étrangers dont la Chine, l’Allemagne, le Luxembourg et le Royaume-Uni », précise Amazon toujours dans son communiqué à la SEC, avant d’admettre qu’il « pourrait être l’objet de procédures par ces administrations fiscales pour les exercices clos depuis 2003 ».

La compagnie américaine indique d’ailleurs qu’un contentieux similaire avec le Japon a été réglé en mars dans le cadre d’un accord entre les autorités fiscales des deux pays.

Le sénateur français Philippe Marini, spécialiste des questions de fiscalité du numérique, rapportait récemment que le Conseil national du numérique chiffrait les revenus générés en France par Google, iTunes (Apple), Amazon et Facebook « entre 2,5 et 3 milliards d’euros », et que ces quatre géants d’Internet acquittent en moyenne 4 millions d’euros par an en impôts alors qu’ils pourraient être redevables d’environ 500 millions d’euros, selon le sénateur Marini.

Avec l’AFP et La Presse Canadienne

Catherine BolducLa revue du web – 7 février 2011

par

 publié le 7 février 2012 à 16 h 45

Chaque jour, nous vous proposons une série de liens qui, à notre humble avis, valent la peine d’être consultés. Et nous vous invitons à nous faire part de ce qui vaut le détour, selon vous. Suggérez-nous vos liens par courriel ou dans les commentaires de cet article.

urlStorify=http://storify.com/surleweb/la-revue-du-web-7-fevrier-2011.js

Avec Florent Daudens

Pour me joindre :

Sur Twitter : @cath_bolduc ou @surleweb
Sur Facebook : www.facebook.com/surleweb
Par courriel : catherine.bolduc@radio-canada.ca

Amazon riposte aux tablettes avec la Kindle Fire

par

 publié le 28 septembre 2011 à 16 h 33

Le Kindle Fire / Photo : PC / Mark Lennihan

Le président d’Amazon Jeff Bezos a annoncé mardi le lancement, le 15 novembre, d’une tablette numérique appelée Kindle Fire. L’appareil, dont le prix est fixé à 199 $ US, vise à concurrencer l’iPad d’Apple.

M. Bezos a également profité de l’occasion pour présenter une nouvelle gamme de lecteurs numériques Kindle à écrans noir et blanc dont le prix a été revu à la baisse, augmentant d’autant la pression sur ses compétiteurs qui tentent de briser son emprise sur la vente de livres électroniques.

Le Kindle Fire est environ moitié moins grand que l’iPad, ce qui lui fait davantage ressembler à la tablette Nook Color de Barnes & Noble, lancée l’an dernier.

Cependant, tandis que le Nook Color est vu par Barnes & Noble comme un lecteur numérique avec un petit plus, Amazon a de plus grandes ambitions pour le Fire, considéré comme une plateforme pour des jeux, des films, de la musique et d’autres applications.

Le Fire roule sous une version modifiée du système Android de Google, un programme déjà utilisé par d’autres concurrents du iPad. Il aura accès à des applications sur le marché Android d’Amazon. Contrairement à l’iPad, le Fire n’a pas besoin de faire une copie de sauvegarde sur un ordinateur. Il se synchronise plutôt sans fil avec les serveurs d’Amazon.

Dans le cadre de l’événement de lancement à New York, M. Bezos a déclaré que le modèle de sauvegarde manuelle des fichiers était « brisé ».

Baisse de prix sur les autres modèles

Le lecteur numérique Kindle le plus abordable se vendra 79 $ US, et ne comportera pas le clavier qui a équipé les autres modèles de Kindle depuis le lancement de la première mouture en 2007. Auparavant, le Kindle le moins cher se vendait 114 $ US.

Amazon offrira également le premier Kindle noir et blanc avec écran tactile. Celui-ci coûtera 99 $ US et ressemblera au plus récent modèle de Nook de Barnes & Noble. Une version utilisant le réseau cellulaire d’AT&T pour télécharger des livres se vendra 149 $ US.

Associated Press / La Presse canadienne

Marie-Eve MaheuLa revue du web – 18 juillet 2011

par

 publié le 18 juillet 2011 à 18 h 02

La revue du web

La finale du Mondial de soccer féminin fracasse un record sur Twitter

La victoire des Japonaises contre les Américaines dimanche, par tirs au but, a provoqué un déluge de messages sur Twitter, avec un sommet de 7196 publications par seconde. Le précédent record (6939) a été établi lors des célébrations du Nouvel An japonais en 2011. À titre comparatif, le mariage royal a généré au maximum 3966 « tweets » par seconde et la mort de Ben Laden, 5106.

Plus de la moitié des parents espionnent leurs enfants sur Facebook

Selon une étude britannique, réalisée par OnePoll, 55 % des parents utilisent les réseaux sociaux pour espionner leurs enfants, et 5 % de plus le feraient s’ils savaient comment s’y prendre. Par ailleurs, 11 % des répondants disent s’être inscrits sur Facebook uniquement pour pouvoir épier leur progéniture.

Des caméras contre la corruption

Comme le rapporte le New York Times, dans un but de transparence, le ministre en chef de l’État indien du Kerala a fait installer des caméras web dans les bureaux de son ministère, qui diffusent en direct 24 heures sur 24.

Lumière sur le scandale entourant la géolocalisation des iPhone

Des chercheurs britanniques ont révélé en avril dernier que l’iPhone enregistrait des données sur sa position géographique à l’insu de son utilisateur. Le site Crowdflow a créé une vidéo qui montre les déplacements de 880 de ces téléphones en Europe. Le résultat est fascinant :

Louer ses manuels scolaires avec Amazon

Le site offre maintenant aux étudiants universitaires de louer des manuels scolaires électroniques, plutôt que de les acheter, ce qui pourrait leur faire économiser jusqu’à 80 % du prix, selon Amazon. Le service Kindle Textbook Rental est offert uniquement aux États-Unis pour le moment.

L’empire de Rupert Murdoch

Cette infographie de CBC présente les nombreuses filiales de News Corp, pour mieux comprendre l’ampleur du scandale des écoutes téléphoniques.

Le Soudan du Sud maintenant répertorié dans Google Earth

Au début du mois, le Soudan du Sud est devenu le 193e pays de la planète, mais ses frontières n’apparaissaient toujours pas dans Google Earth. Le site y a remédié lundi. Toutefois, Google Map n’a pas encore fait les modifications.

Avec Vincent Grou

Pour me joindre :

Par courriel : marie-eve.maheu@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @memaheu et @SurLeWeb

Marie-Eve MaheuLa revue du web – 14 juillet 2011

par

 publié le 14 juillet 2011 à 16 h 57

La revue du web

Amazon aura bientôt son iPad

L’entreprise lancera sa propre tablette numérique d’ici octobre pour concurrencer Apple, selon le Wall Street Journal, qui cite des sources proches du dossier. Amazon n’abandonnera pas pour autant sa liseuse électronique Kindle. Toujours selon le journal, deux nouvelles versions doivent sortir d’ici la fin de l’année, dont une avec un écran tactile.

Spotify arrive aux États-Unis

Le service de musique en ligne suédois, principal compétiteur d’iTunes, fait sa première percée de l’autre côté de l’Atlantique, après une entente difficile avec les principales maisons de disques américaines. Spotify, qui compte 10 millions d’utilisateurs en Europe, propose une offre gratuite entrecoupée de publicités et des forfaits payants à 5 ou 10 $ par mois. Il se présente comme un substitut au piratage.

L’immensité du web en un coup d’œil

Ce site comprend plusieurs infographies qui rendent compte de la place qu’occupe Internet sur la planète. Une carte présente les pays ennemis du web, ceux qui ont le mieux développé le service et les préférences de réseaux sociaux par pays. Des graphiques rendent compte de la lutte qui se joue entre les différentes entreprises pour dominer la Toile, de l’utilisation que font les gens du web, et des échanges commerciaux qui s’y déroulent. (via @elaperriere)

Internet enrichit-il ou appauvrit-il le journalisme?

The Economist organise un débat virtuel sur la question avec deux experts du sujet et un modérateur. Jay Rosen, auteur, blogueur et professeur de journalisme à l’université de New York, défend l’impact positif d’Internet sur le journalisme. Nicholas Carr, auteur, blogueur et écrivain résident à l’université de Californie, défend le contraire. Les débatteurs ont trois chances, le 12, le 15 et le 20 juillet, de convaincre les Internautes, qui sont invités à commenter et à voter pour désigner un gagnant.

Harry Potter ensorcelle le web

À la veille de la sortie du dernier film de la saga Harry Potter, Mashable s’est intéressé à la présence en ligne, particulièrement sur les réseaux sociaux, du petit sorcier devenu grand. Et pour ceux qui veulent se mettre dans l’ambiance avant la projection, le site web du Time propose une vidéo récapitulative des sept précédents films d’Harry Potter, en cinq minutes.

Filmer et photographier en même temps, c’est possible

Le New York Times raconte sur son blogue comment un de ses photographes, Doug Mills, s’y est pris pour photographier et filmer en même temps l’arrivée de Roger Clemens à la cour fédérale de Washington, mercredi. Mis à part le bruit du déclencheur de l’appareil photo dans la vidéo, le résultat est excellent.

L’opéra de Mumbai en 3D

Au lendemain du triple attentat meurtrier en Inde, Google Earth a reconstitué en trois dimensions l’opéra de Mumbai, un des endroits où les explosions ont eu lieu.

Avec Carole Aoun

Pour me joindre :

Par courriel : marie-eve.maheu@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Sur Twitter : @memaheu et @SurLeWeb