Archives du collaborateur Florent Daudens

Un aigle qui tente d’enlever un bébé sur le mont Royal, à Montréal? Peu commun. Encore moins quand c’est filmé. Voilà pourquoi la vidéo ci-dessous a été vue près de 3 millions de fois au moment d’écrire ces lignes. Le hic, c’est qu’il s’agit d’une fausse vidéo.

De nombreux internautes ont rapidement exprimé des doutes et ils ont eu raison. Il s’agit d’un film animé par ordinateur, réalisé par des élèves du Centre NAD dans le cadre d’un cours d’animation. Les auteurs s’appellent Normand Archambault, Loïc Mireault, Antoine Seigle et Félix Marquis-Poulin.

Sur nos ondes, l’un des auteurs, Antoine Seigle, se dit « dépassé » par le succès de cette vidéo.

« On ne s’attendait pas à avoir autant de vues sur Internet, que ça fasse le tour du monde en si peu de temps. » – Antoine Seigle

L’étudiant ajoute qu’il s’agit de « beaucoup de travail pour un petit laps de temps ». Les quatre concepteurs ont connu de nombreux problèmes techniques, mais ils se disent très contents du résultat.

Les quatre étudiants (Photo : Pascal Robidas)

Pour la petite histoire, l’aigle aurait dû partir avec l’enfant selon le scénario original, mais l’équipe a voulu y ajouter du réalisme en laissant l’oiseau échapper sa proie.

La vidéo a été reprise par de nombreux médias et ses auteurs ont reçu des demandes d’entrevue de CNN, du Today Show sur MSNBC, etc.

L’aigle rejoint le pingouin fugitif

La supercherie animalière semble être une spécialité de ce cours. Vous vous souvenez peut-être de la vidéo du pingouin évadé du Biodôme? C’était un « hoax », un canular en d’autres termes, signé des élèves du même centre. La vidéo avait été mise en ligne au mois de décembre, comme celle de l’aigle.

Les internautes sceptiques

En ligne, plusieurs s’étaient livrés à une investigation en ligne avant cette confirmation et des indices soulevaient des doutes. D’une, le compte YouTube en question a été créé juste pour mettre en ligne cette vidéo. D’autre part, cette vidéo semble avoir été filmée en automne et plusieurs se demandent pourquoi elle n’a été mise en ligne que mardi.

La vidéo a été examinée sous toutes les coutures. Ainsi, cette vidéo tente de démontrer que le décor est figé quand l’enfant tombe dans les griffes de l’oiseau.

http://www.youtube.com/watch?v=2TkEjcMMLqE

L’ombre de l’oiseau semble aussi disparaître à certains moments et l’aile se décomposer. Sans compter des ornithologues en herbe qui émettent des doutes sur l’oiseau qui ressemble plutôt à un faucon.

Comme le note notre confrère André Martineau, la palme de l’analyse détaillée revient à Wired qui a décortiqué méticuleusement cette vidéo avec des mesures scientifiques.

Pour me joindre :

florent.daudens@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Florent DaudensLa revue de 2012, par Facebook et Twitter

par

 publié le 11 décembre 2012 à 16 h 05

Pour me joindre :

florent.daudens@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Après qu’Instagram a désactivé la fonctionnalité pour partager ses photos sur Twitter, le réseau de microblogage riposte en lançant ses propres filtres.

Au nombre de huit, ces filtres seront offerts pour iPhone et les téléphones équipés d’Android. Les photos ainsi retouchées pourront apparaître en prévisualisation sur Twitter, ce qui n’est plus le cas avec Instagram.

Cette riposte montre combien la concurrence est rude entre les principaux acteurs des réseaux sociaux. La désactivation du partage sur Twitter par Instagram survient quelques mois après que Facebook a racheté cette dernière pour 1 milliard de dollars.

Facebook a d’ailleurs renforcé l’intégration des photos Instagram sur son réseau depuis le rachat.

La firme Skylines, qui a analysé 1,5 milliard de photos, montre la croissance fulgurante d’Instagram sur Twitter. En octobre 2011, le service représentait 13 % des photos qui y étaient partagées; en octobre 2012, 43 %. La part du service par défaut de Twitter avait aussi légèrement progressé, passant de 38 % à 44 %. Les principaux perdants ont été Twitpic, yfrog et Lockerz.

Les services de partage de photos sur Twitter – Source : Skylines

Instagram a dépassé la barre des 100 millions d’utilisateurs en septembre dernier, selon le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg. Twitter compte plus de 500 millions de comptes, selon Semiocast, et Facebook plus de 1 milliard d’utilisateurs.

Twitter parviendra-t-il à convaincre ses utilisateurs de délaisser Instagram pour son nouveau service?

Pour me joindre :

florent.daudens@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Cent vingt et un billions de minutes. C’est le temps passé par les Américains sur les réseaux sociaux en juillet 2012, soit une augmentation de 37 % par rapport à l’an dernier, selon Nielsen. « Les réseaux sociaux sont sortis de l’enfance », écrit la firme d’analyse devant ces chiffres.

L’émergence des plateformes mobiles (tablettes et téléphones intelligents) contribue en grande partie à cette hausse. Le temps passé sur les réseaux sociaux avec ces appareils a augmenté de 63 %. Fait à noter, les femmes y passent plus de temps (9 min 43 s par personne contre 6 min 44 s pour les hommes) et les 18-24 ans sont les plus gros utilisateurs.

Facebook enregistre une baisse de 4 % du nombre de visiteurs uniques à partir des ordinateurs de bureau, tandis que les autres réseaux sociaux connaissent une hausse. Le réseau Pinterest connaît la croissance la plus élevée, à + 1074 %.

Autre constat : les Américains passent de plus en plus de temps sur les applications mobiles (+ 120 %), tandis que la progression du temps passé sur les sites optimisés pour les appareils mobiles croît aussi, mais beaucoup moins (+ 22 %).

Nielsen nous apprend aussi que près d’un jeune Américain sur trois utilise les réseaux sociaux lorsqu’il est dans la salle de bains. Quant aux jeunes professionnels, la majorité d’entre eux le font aussi lorsqu’ils travaillent.

Vous trouverez le rapport complet ici, en anglais.

Pour me joindre :

florent.daudens@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb

Un photographe a-t-il pris une image de cet homme vers qui un métro fonçait au lieu de l’aider? C’est la question que se posent de nombreux internautes ce matin à la vue de la une du New York Post.

« Poussé sur les rails du métro, cet homme va mourir. CONDAMNÉ », dit le texte qui l’accompagne.

L’accident s’est déroulé à la station de la 49e rue, lundi, à New York. Un homme de 58 ans, Ki Suk Han, a été poussé sur les rails par un inconnu « dérangé », selon les termes utilisés par le tabloïd. Il n’est pas parvenu à remonter sur le quai à temps et a été écrasé par le métro qui arrivait.

Outre l’horreur de ce tragique accident, plusieurs se demandent si le photographe n’aurait pas pu le sauver au lieu de prendre son appareil photo. Dans le quotidien, le principal intéressé soutient qu’il a utilisé son flash à de nombreuses reprises pour tenter d’alerter le conducteur. « J’ai juste commencé à courir encore et encore, en espérant que le conducteur puisse me voir », soutient-il.

Cette explication ne semble pas satisfaire les internautes, comme le montre entre autres cette compilation de tweets faite par The Atlantic. « C’est une question d’argent », évoque l’un, tandis qu’un autre se demande si ce n’est pas parce que « les gens sont horribles ».

Des réactions d’internautes sur Twitter. Source : The Atlantic

La question de la responsabilité du New York Post se pose aussi. À ce sujet, le Poynter Institute, une organisme de référence pour les médias américains, a recensé des réactions de journalistes. «Tous les journalistes que nous avons vu parler de cela en ligne concluent que le Post a eu tort d’utiliser cette photo, particulièrement sur sa couverture », peut-on lire.

Pour me joindre :

florent.daudens@radio-canada.ca

Sur Facebook : http://www.facebook.com/surleweb